Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Maus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jacana


avatar


Messages : 3850
Age : 26
Localisation : Genève
Emploi/loisirs : étudiante// escrime, théâtre


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Maus   Jeu 16 Juin - 17:38

Maus
Art Spiegelman


informations
TITRE D'ORIGINE : Maus.
DATE DE PARUTION : 1986 (tome 1) 1991 (tome 2).
NOMBRE DE PAGES : 296.
ÉDITION : Flammarion.
QUATRIÈME DE COUVERTURE : Maus raconte la vie de Vladek Spiegelman, rescapé juif des camps nazis, et de son fils, auteur de bandes dessinées, qui cherche un terrain de réconciliation avec son père, sa terrifiante histoire de l’Histoire. Des portes d’Auschwitz aux trottoirs de New York se déroule, en deux temps (les années 30 et les années 70), le récit d’une double survie : celle du père, mais aussi celle du fils, qui se débat pour survivre au survivant. Ici, les Nazis sont des chats et les Juifs des souris. Oubliez vos préjugés : ces souris-là ont plus à voir avec Kafka ou Orwell qu’avec Tom et Jerry. Ceci est de la vraie littérature.
Y A-T-IL UNE SUITE ? Non (deux tomes réunis dans cette intégrale).



© aurélie

Ton avis
RÉSUMÉ PERSONNEL : Tout est dans la quatrième de couverture.
L'OUVRAGE EN UN MOT : Poignant.
UNE CITATION : /
UNE NOTE SUR 10 : 9.
TON AVIS : Ce témoignage sous forme de bande dessinée m’a beaucoup plu. On m’en parle depuis un certain temps et je comprends pourquoi maintenant. Cette BD est une façon différente de plonger dans l’Histoire, déjà du fait de la présence des animaux anthropomorphiques qui empêche par moments toute possibilité d’identifier les personnages. Une déshumanisation qui sert bien son but de présenter les deux camps comme deux entités à part entière, sans qu’on puisse distinguer la personne sous son masque.

Tout l’ouvrage mélange des passages du présent, où Vladek raconte à son témoignage à son fils, avec ses problèmes actuels, et les passages du passé où l’on suit le quotidien du père du début de la Guerre, en passant par Auschwitz, jusqu’au jour de sa libération.

Je dois avouer que j’ai trouvé les passages du présent un peu longs et un peu difficile à suivre, car il y a pas mal d’éléments à mettre en place. De plus, le père parle un peu comme Yoda par moments et j’ai trouvé ce choix un peu lourd. Intéressant tout de même, car on peut voir les séquelles de la Guerre, qu’elles soient physiques ou psychologiques (par exemple l’impossibilité pour Vladek de dépenser sans compter ou de laisser quoi que ce soit partir à la poubelle s’il est possible de lui donner une autre utilité).

En revanche, tous les passages qui s’ancrent dans le passé m’ont plu à l’unanimité. Même si les dessins sont déshumanisés et travaillés en noir et blanc, avec des traits relativement simples et directs, on ressent rapidement toute la force du récit et de l’image. Probablement plus que si le résultat ressemblait davantage à une photo de la réalité. Autant je n’ai pas particulièrement apprécié les dessins au début lorsque le père parle avec son fils, autant ceux-ci m’ont conquise dès lors qu’ils ont trait au passé. C’est là qu’ils dégagent toute leur puissance.

Un témoignage qui remue, qui bouleverse et qui prend au cœur sur un thème que j’aurais difficilement pu imaginer en BD. Mais l’auteur – illustrateur est très bon et a su faire les choix nécessaires pour créer une atmosphère que je n’avais jamais sentie auparavant. Un récit qui est donc très différent, mais qui hurle de réalisme et que je conseille vivement.
À QUI LE CONSEILLES-TU ? Il s’agit quand même d’un sujet fort, qui ne convient donc pas aux plus jeunes, mais dès qu’on s’intéresse un peu à la Guerre et à l’holocauste, on peut le mettre dans toutes les mains.




_________________________________________________

Profil Livraddict | Mon Blog !


Dernière édition par Enorah le Dim 19 Juin - 10:03, édité 1 fois (Raison : CPE)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'erreur sociale


avatar


Messages : 957
Age : 21
Emploi/loisirs : Prototype d'humanoïde artisanal


Vos papiers SVP
Crédits: Phosphore. Nuages et suie. L'été léger.
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Maus   Jeu 16 Juin - 18:53

Haaaaan il faut absolument que je le lise. J'avais commencé la lecture dans une librairie mais en grand pauvre je n'ai pas pu me l'acheter. Le début était chouette en tout cas (enfin... si « chouette » peut être un mot approprié).

_________________________________________________



Dernière édition par Enorah le Dim 19 Juin - 10:04, édité 1 fois (Raison : CPE)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enorah


avatar


Messages : 1698
Age : 27
Emploi/loisirs : Bibliothécaire / Cinéphile boulimique


Vos papiers SVP
Crédits: http://marion-lutine.eklablog.com/
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Maus   Jeu 16 Juin - 19:43

Il faudrait peut-être que je le relise...
Je me souviens avoir été un peu "déçue" lors de ma première lecture car je m'attendais à qqch d'au moins aussi poignant/bouleversant que Si c'est un homme de Primo Levi (qui m'a vrmt bcp marquée au point de m'en coller une véritable nausée/dégout parce qu'il fait tellement ressortir toute l'horreur des camps) alors qu'en fait ça reste assez soft. Du coup il faudrait que je relise car je pense que ma lecture a été faussée par mes attentes.

_________________________________________________



Dernière édition par Enorah le Dim 19 Juin - 10:04, édité 1 fois (Raison : CPE)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entre-deux-pages.eklablog.com/
Jacana


avatar


Messages : 3850
Age : 26
Localisation : Genève
Emploi/loisirs : étudiante// escrime, théâtre


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Maus   Jeu 16 Juin - 20:27

Bon, j'avoue que j'ai eu un peu de peine avec le premier "tome", parce que c'est un peu plat. Mais après, j'ai trouvé que ça prenait une tournure assez forte et différente de ce que j'avais pu lire sur le sujet auparavant. Bon, je n'ai pas lu le livre dont tu parles, je ne pourrais pas comparer.

Franchement, j'ai trouvé bien. Même si je pense que je n'avais pas du tout les mêmes attentes que toi vu que personnellement, je ne pensais même pas qu'on pouvait tenter de faire une BD sur le sujet. Du coup, j'ai vu ça avec des yeux "ahhh, ben ouais, c'est pas une mauvaise idée, ohhh, c'est fou de réussir de parler de façon aussi terre à terre et détachée des camps, c'est dingue d'avoir réussi à présenter l'horreur dans le camp sans forcément montrer des nazis sur toutes les planches, du sang et des exécutions". J'ai été très étonnée de voir que tout ça tenait debout avec si peu de mots.

Je me suis dit aussi que peut-être que le fait de montrer des souris et des chats, ça allait me laisser un peu froide, genre limite ridicule. Mais non, c'est bien fait, vraiment. Je ne pensais pas réussir à finir par voir des juifs derrière ces souris, mais oui. J'ai trouvé que c'était également une prouesse assez surprenante. Smile

PS : j'ai vu que ce livre trônait dans la bibliothèque des toilettes d'un ami. XD Alors je lui ai piqué. Il a plein plein plein de BD d'ailleurs, faudrait que je lui en emprunte d'autres.

_________________________________________________

Profil Livraddict | Mon Blog !


Dernière édition par Enorah le Dim 19 Juin - 10:05, édité 1 fois (Raison : CPE)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enorah


avatar


Messages : 1698
Age : 27
Emploi/loisirs : Bibliothécaire / Cinéphile boulimique


Vos papiers SVP
Crédits: http://marion-lutine.eklablog.com/
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Maus   Dim 19 Juin - 10:12

Ah mais je suis d'accord avec toi hein. C'est juste que justement je pense que je m'attendais tellement à me recevoir un truc super dur en pleine figure que...

Après ce que j'aime bien dans ce bouquin c'est qu'il évite tout manichéisme/séparation entre les bons juifs d'un côté et les méchants nazis de l'autre. D'ailleurs on peut voir que Vladek est une personne assez insupportable (quoi que parfois attachante et même si ce qu'il a vécu sucite l'empathie) dans les cases qui se déroulent au présent.

_________________________________________________



Dernière édition par Enorah le Dim 19 Juin - 10:12, édité 1 fois (Raison : CPE)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entre-deux-pages.eklablog.com/
Jacana


avatar


Messages : 3850
Age : 26
Localisation : Genève
Emploi/loisirs : étudiante// escrime, théâtre


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Maus   Dim 19 Juin - 12:07

Ouais, c'est sûr, les scènes où il veut à tout prix ramener ci ou ça au magasin ou qu'il laisse son brûleur toute la journée allumé pour économiser des allumettes, arg. Sans oublier la façon dont il traite son fils et sa belle-fille, comme si les autres ne savaient rien faire et que toute aide n'était qu'une façon de perdre encore plus de temps parce qu'il fallait repasser derrière. J'ai eu un peu de mal, mais bon, c'est bien amené aussi, parce qu'on s'imagine le pourquoi, même si je pense qu'il est impossible pour quiconque n'a pas vécu ce qu'il a vécu de vraiment comprendre.

La colocataire de mon père est née un peu avant la Seconde Guerre mondiale, du coup, ils ont toujours appris à la maison à faire des réserves et à ne pas jeter. Je ne te dis même pas ce que tu pouvais trouver dans ses placards... Genre des réserves de PQ suffisantes pour ne plus jamais avoir besoin d'en racheter, des petits bocaux d'épices périmés avant ma naissance (si, si, on a trouvé du curry périmé depuis 1989...) Elle gardait tout ce qui pouvait être utile un jour. Et en même temps elle t'encourageait toujours à manger plus, parce qu'elle ne voulait pas que quelqu'un un jour manque de quelque chose comme ça a été le cas dans sa jeunesse. Elle a passé sa vie à faire attention à tout. D'une manière bien différente de Vladek, mais je pense que la Guerre a dû laisser bien des séquelles même à ceux qui l'ont vécue dans un pays pas ou peu impliqué et même en très bas âge ou juste après Guerre d'ailleurs.

Alors au final, même s'il est insupportable, je trouve que le ton est malgré tout bien donné. Et comme tu dis, il en devient même attachant parfois quand on sait un peu mieux ce qui lui est arrivé. Du coup, je trouve que c'est très bien amené, on voit d'abord la façade du vieux rustre et, petit à petit, on gratte pour en connaître les raisons et on finit par comprendre le pourquoi de ses choix. J'ai juste trouvé parfois un petit peu long. (Mais n'empêche, je ne pense pas que j'aurais eu la patience du fils à certains moments. Hahaha.)

_________________________________________________

Profil Livraddict | Mon Blog !


Dernière édition par Goblinlaya le Lun 20 Juin - 10:49, édité 1 fois (Raison : CPG)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Maus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: BDs et Mangas :: BDs-