Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les Monologues du Vagin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jacana


avatar


Messages : 4705
Age : 27
Localisation : Genève
Emploi/loisirs : étudiante// escrime, théâtre


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Les Monologues du Vagin   Jeu 23 Juin - 12:02

Les Monologues du Vagin
Eve Ensler



informations
TITRE D'ORIGINE : The Vagina Monologues.
DATE DE PARUTION : 1998 (VO) 1999 (VF).
PREMIÈRE REPRÉSENTATION : 2000 (France).
NOMBRE DE PAGES : 134.
ÉDITION DE TON LIVRE : Denoël (& d’ailleurs).
QUATRIÈME DE COUVERTURE : « J’ai décidé de faire parler des femmes, de les faire parler de leur vagin, de faire des interviews de vagins..., et c’est devenu ces Monologues... Au début, ces femmes étaient un peu timides, elles avaient du mal à parler. Mais une fois lancées, on ne pouvait plus les arrêter. Les femmes adorent parler de leur vagin. »

Depuis leur parution aux États-Unis en 1998, Les Monologues du vagin ont déclenché un véritable phénomène culturel : rarement pièce de théâtre aura été jouée tant de fois, en tant de lieux différents, devant des publics si différents... Mais que sont donc ces Monologues dans lesquels toutes les femmes se reconnaissent ? Il s'agit ni plus ni moins de la célébration touchante et drôle du dernier des tabous : celui de la sexualité féminine. Malicieux et impertinent, tendre et subtil, le chef-d'œuvre d'Eve Ensler donne la parole aux femmes, à leurs fantasmes et craintes les plus intimes. Qui lit ce texte ne regarde plus le corps d'une femme de la même manière.
Y A-T-IL UNE SUITE ? Non.



© aurélie

Ton avis
RÉSUMÉ PERSONNEL : /
LA PIÈCE EN UN MOT : Libération.
UNE CITATION : « Le clitoris n’est qu’une simple boule de nerfs. Huit mille terminaisons nerveuses, pour être tout à fait précis. C’est la plus forte concentration de terminaisons nerveuses qu’on puisse trouver dans tout l’organisme. Plus que le bout des doigts, plus que les lèvres, plus que la langue et deux fois plus, je dis bien DEUX FOIS PLUS que le pénis. Alors je vous le demande : qui voudrait d’un fusil à un coup quand on a en sa possession une mitraillette ? »
UNE NOTE SUR 10 : 9 du moins à la lecture, difficile à imaginer en représentation.
TON AVIS : On pourrait croire que tout est dans le titre, qu’on a compris avant même d’avoir ouvert le livre (ou d’aller voir la pièce), mais en réalité, on est loin du compte. Je ne m’attendais pas à découvrir des points de vue aussi variés et des thèmes connexes aussi divers.

Les passages sont alternés entre les passages où Eve Ensler nous raconte comment elle a mené ses petites interviews et auprès de qui et les passages où elle reprend les paroles de l’intéressée. Entre ces témoignages, elle insère des extraits très intéressants tirés par exemple de L’Encyclopédie des mythes et des secrets de la femme (oui, rien que ça) et des informations plus générales sur d’autres sujets.

Je trouve qu’elle a très bien réussi à nous offrir un tour d’horizon du vagin, passant de l’inconnu à la découverte, de la peur à la connaissance et à l’affirmation de soi, nous présentant des témoignages et « chapitres » informatifs racontant le plaisir, l’orgasme, la douceur, mais aussi la honte, la gêne, la douleur, le viol, les séquelles, les mutilations... On décortique ce qu’est le vagin, déjà son nom, son essence même, ses rapports avec celle qui cohabite avec et qui le connaît souvent très mal, ainsi que les séquelles laissées par des croyances anti-vagin. Elle met des mots sur ce qu’est cette terre inconnue et son lot de poils, d’odeurs...

Un titre qui risque d’en rebuter plus d’un ou plus d’une, ou au contraire qui les attirera, car après tout, l’inconnu ou le peu connu passionne également. Maintenant que je l’ai lu, je comprends son succès, je ne m’attendais pas à découvrir autant de choses, le tout raconté sur un ton des plus naturels. Je le conseille vivement à tous et à toutes, car ce tour d’horizon du vagin brise les tabous, affirme la confiance, déstabilise les croyances et libère les esprits.

Par contre, je ne me rends pas du tout compte de ce que ça pourrait donner sur scène. Est-ce que l’interprète lit également les passages explicatifs du comment l’auteur a mené ses interviews ? J'espère, sinon on y perd beaucoup. Je serais intéressée de voir ça en tout cas.

Bref, parlons bien, parlons vagin, brisons les tabous et crions libération.


Et bien sûr, j'ai oublié d'en parler, parce que pour moi ça coulait de source, alors que pas forcément, mais l'humour est très présent au fil des pages, ce qui rend le côté informatif absolument pas scolaire ou rien de ce genre, c'est vraiment léger et on se rend compte de certaines choses qu'on sait déjà ou non avec le sourire.
À QUI LA CONSEILLES-TU ? Absolument à tous et à toutes ! Pas vraiment d’âge, après tout, les petites filles ont un vagin avec lequel elles vivent depuis la naissance, autant en apprendre suffisamment rapidement (témoignage des petites filles dans l’ouvrage terrorisées par leurs premières règles parce qu’elles n’étaient pas au courant). Et je pense que les hommes et garçons seront ravis d’en apprendre davantage également. (Du moins, quand on connaît un jeune de 20 ans qui pense que les filles ont leurs règles juste le temps de « faire pipi » et c’est bon, on comprend pourquoi on dit que le vagin est une terre inconnue...)



_________________________________________________

Profil Livraddict | Mon Blog !


Dernière édition par Goblinlaya le Ven 24 Juin - 10:48, édité 3 fois (Raison : CPG)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enorah


avatar


Messages : 1898
Age : 28
Emploi/loisirs : Bibliothécaire / Cinéphile boulimique


Vos papiers SVP
Crédits: http://marion-lutine.eklablog.com/
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Les Monologues du Vagin   Jeu 23 Juin - 12:31

C'est étrange car d'après ta fiche, j'ai vraiment l'impression que c'est un ouvrage très "informatif" alors que, pour l'avoir vu en représentation (mais pas lu) il y a peut-être deux ou trois ans je me souviens avoir beaucoup beaucoup ri mais avoir appris assez peu finalement. (Peut-être parce que j'étais déjà bien informée?)

Y a pas du tout de touche humoristique dans le bouquin?

_________________________________________________



Dernière édition par Goblinlaya le Ven 24 Juin - 10:49, édité 2 fois (Raison : CPG)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entre-deux-pages.eklablog.com/
Jacana


avatar


Messages : 4705
Age : 27
Localisation : Genève
Emploi/loisirs : étudiante// escrime, théâtre


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Les Monologues du Vagin   Jeu 23 Juin - 12:40

Ahhh, si, si, bien sûr, c'est vrai que j'ai peut-être pas trop passé là-dessus parce que pour moi ça coulait de source. Justement, vu que je savais que c'était humoristique j'avoue que je pensais que ça serait un peu la grosse poilade et j'avais peur que ça devienne lourdingue en fait. Du coup j'ai été étonnée de voir la sincérité de ce qui est amené (certes, avec humour) mais aussi de voir les extraits de la fameuse encyclopédie qui te dit que le clitoris est l'excroissance du diable (??) j'ai trouvé ça intéressant. Du même coup, c'en est drôle parce que c'est dingue et ridicule d'imaginer que c'était vu comme ça à l'époque.

Mais effectivement y a des passages qui m'ont fait bien rire, notamment le "si votre vagin portait un habit que serait-il ?". Hahaha.

Effectivement, je vais rajouter quelque part que, comme je m'y attendais, c'était drôle, mais sans caser de l'humour pour caser de l'humour à tout prix. L'humour rend juste le côté informatif léger. ^^

Sinon, je me demande si l'interprète lisait les espèces de didascalies du genre "En telle année j'ai parlé avec X et elle m'a appris que... et que... Voici son témoignage". Parce que c'est souvent dans ces passages que j'ai trouvé le ton plus informatif justement.

Bon, après il y a plein d'informations déjà connues, mais j'aime beaucoup la façon de les présenter. Au final, tu as l'impression que c'est un organe merveilleux qu'il faut apprendre à mieux connaître, alors que pour moi, c'est juste l'entrée vers un autre organe qui m'a fait souffrir le martyr pendant plus d'une année, qui a dû être opéré, qui risque d'être réopéré, qui me fera sûrement mal encore dans le futur et qui en plus m'empêchera sûrement d'avoir des enfants... Mais malgré tout, il fait partie de moi, je ne vois pas pourquoi je ne pourrais pas en parler, ni en avoir honte.

Enfin bref, j'ai trouvé le ton très juste et permettant aussi de se rendre compte qu'on a toutes eu des questions et interrogations à un moment ou à un autre.

_________________________________________________

Profil Livraddict | Mon Blog !


Dernière édition par Goblinlaya le Ven 24 Juin - 10:51, édité 1 fois (Raison : CPG)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enorah


avatar


Messages : 1898
Age : 28
Emploi/loisirs : Bibliothécaire / Cinéphile boulimique


Vos papiers SVP
Crédits: http://marion-lutine.eklablog.com/
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Les Monologues du Vagin   Jeu 23 Juin - 13:23

Ah d'accord. Alors il ne me semble pas que les didascalies aient été gardées (mais mes souvenirs sont flous en même temps). Perso pour la représentation que j'ai vu c'était joué par trois commédiennes seulement.
Après tu peux regarder sur youtube, je crois que tu peux voir certaines représentations.

Le vagin, un organe merveilleux...nan nan. Rien ne surpassera la clitoris, JAMAIS ! NEVER ! XD *sort*

_________________________________________________



Dernière édition par Goblinlaya le Ven 24 Juin - 10:51, édité 1 fois (Raison : CPG)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entre-deux-pages.eklablog.com/
Jacana


avatar


Messages : 4705
Age : 27
Localisation : Genève
Emploi/loisirs : étudiante// escrime, théâtre


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Les Monologues du Vagin   Jeu 23 Juin - 18:32

Ohh, trois comédiennes, intéressants. Oui, je vais aller voir sur Youtube un de ces quatre sûrement.

Ouais, bon, si on parle du plaisir sexuel, forcément que le clitoris est en tête hein, t'as pas vu la citation que j'ai choisie ou bien ? :P Malgré tout, la vagin, c'est aussi la conception, la grossesse, la naissance, la vie quoi.

Et moi j'en veux personnellement un peu à mon utérus + vagin pour les souffrances et autres qu'ils m'ont offert, alors que j'ai jamais eu ce genre de problème avec mon clitoris.

Non mais bref, je trouverais ça cool de pouvoir en parler sans se faire regarder de travers. Je ne parle pas forcément d'exploits sexuels et compagnie, parce que bon, ça peut rester dans le couple s'il le souhaite, mais de ne pas pouvoir expliquer mon endométriose et ces horribles douleurs parce que "oh mon dieu, faut pas parler de sexe, ouuuh la la". Non mais oh, j'aurais eu une jambe cassée, j'aurais pu en parler. Depuis longtemps j'en parle et j'essaie de ne pas faire de mystères là-dessus, mais je me rends compte que malgré tout, ça reste un sujet sensible selon avec qui.

Bref, là je mélange aussi le médical, mais si on ne peut déjà pas parler librement de l'aspect médical, comment peut-on penser que tout le monde puisse parler librement de tout le reste ?

_________________________________________________

Profil Livraddict | Mon Blog !


Dernière édition par Goblinlaya le Ven 24 Juin - 10:53, édité 1 fois (Raison : CPG)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Les Monologues du Vagin   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les Monologues du Vagin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Autres formats :: Théâtre-