Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 On ne badine pas avec l'amour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jacana


avatar


Messages : 4579
Age : 27
Localisation : Genève
Emploi/loisirs : étudiante// escrime, théâtre


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: On ne badine pas avec l'amour   Dim 26 Juin - 13:10

On ne badine pas avec l’amour
Alfred de Musset



informations
TITRE D'ORIGINE : /
DATE DE PARUTION : 1834.
PREMIÈRE REPRÉSENTATION : 1861 (après la mort de l’auteur en 1857).
NOMBRE DE PAGES : 157 (pièce brute ~90).
ÉDITION DE TON LIVRE : Larousse (Petits classiques).
QUATRIÈME DE COUVERTURE : On siffle sa première pièce ? Musset s'en moque, il publiera les autres pour son plaisir, insouciant d'aucune règle, sauf celle de ses caprices et de sa fantaisie douloureuse et si légère. Ce sera son « spectacle dans un fauteuil ». C'est pourquoi on ne cessera jamais de jouer ses comédies et proverbes. Dans quel rêve, quel château, quel parc mélancolique sommes-nous ? Le jeune seigneur Perdican devrait y épouser sa cousine Camille, mais en un instant il décide d'aimer une jeune bergère. Soudain dédaignée, Camille, qui ne croyait pas à l'amour, connaît le dépit, la jalousie, l'égoïsme de la passion. Autour d'eux, s'agitent des personnages fantoches d'une cocasserie irrésistible. Dans ce théâtre féerique, on se croise, on se déchire, on s'ennuie, on croit que tout est vain, on triche, on se désire, on souffre jusqu'à en mourir. Comme dans la vie.
Y A-T-IL UNE SUITE ? Non.



© aurélie

Ton avis
RÉSUMÉ PERSONNEL : /
LA PIÈCE EN UN MOT : Réflexion.
UNE CITATION : « PERDICAN : [...] On est souvent trompé en amour, souvent blessé et souvent malheureux ; mais on aime, et quand on est sur le bord de sa tombe, on se retourne pour regarder en arrière, et on se dit : J’ai souffert souvent, je me suis trompé quelquefois, mais j’ai aimé. C’est moi qui ai vécu, et non pas un être factice créé par mon orgueil et mon ennui. »
UNE NOTE SUR 10 : 10.
TON AVIS : On ne badine pas avec l’amour, qui n’a pas déjà entendu ce proverbe ? Quelle surprise de découvrir que c’est justement cette pièce qui en est à l’origine. J’ai appris quelques petites choses en faisant de minces recherches sur cette œuvre. Notamment qu’elle n’a pas plu et qu’elle aura été joué pour la première fois après la mort de son auteur, si ce n’est pas triste tout ça...

Surtout que la pièce est, sans être un chef-d’œuvre, vraiment très très bonne. L’histoire se centre sur Perdican (nom étrange que j’ai plusieurs fois estropié en « pélican » mais bon, passons) et ses sentiments. Il se voit contraint d’épouser Camille, sa cousine. Les deux jeunes gens s’entendent plutôt bien et on ne voit aucune ombre à ce tableau, sauf que... Sauf que pour une raison que je vous laisserai découvrir par vous-mêmes, les choses ne se passent pas comme prévu et un autre personnage fait son apparition.

On imagine aisément grâce au titre ce qui va se passer. Quelqu’un va jouer avec les sentiments d’un personnage, et l’un d’eux va souffrir, nous apprenant ainsi qu’il ne faut pas jouer avec les sentiments, non, on ne badine pas avec l’amour.

J’ai trouvé la pièce vraiment bien construite, les personnages assez bien travaillés et j’ai tout simplement adoré la fin. Une belle morale qui fait réfléchir. Je ne comprends vraiment pas pourquoi lors de ses premières représentations des parties de cette pièce ont apparemment été censurées, ni pourquoi il a fallu attendre la mort de l’auteur pour la mettre en scène. C’est vraiment triste pour lui, car il a signé là selon moi un incontournable du théâtre avec une belle morale.

Un très beau message, je vous conseille vraiment de lire cette pièce.

À QUI LA CONSEILLES-TU ? À tous, sans exception.




_________________________________________________

Profil Livraddict | Mon Blog !


Dernière édition par Goblinlaya le Jeu 30 Juin - 10:13, édité 1 fois (Raison : CPG)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kassyna


avatar


Messages : 312
Age : 31
Emploi/loisirs : lecture, cinéma, jeux de société


MessageSujet: Re: On ne badine pas avec l'amour   Sam 20 Aoû - 20:57

Mon avis : Dans cette pièce de théâtre en prose mettant en scène sept personnages, Musset s’intéresse tout particulièrement à la question de l’amour et de l’orgueil. En effet, Perdican et Camille semblent être très attachés l’un à l’autre depuis leur plus jeune âge, mais lorsqu’ils se retrouvent, la jeune femme paraît sur la réserve, instaurant une certaine distance entre eux. Elle souhaite ainsi se préserver du mal que l’amour peut faire. Perdican, blessé de se voir ainsi éconduire, décide donc de rendre Camille jalouse. Pour ce faire, il élabore un rapprochement avec la sœur de lait de cette dernière. Notre doctorant va par conséquent découvrir qu’à jouer avec le cœur des gens, on peut blesser bien au-delà de ce que l’on imaginait.

Perdican et Camille sont deux personnages à la fois semblables et différents. Différents dans leur appréhension de l’amour : Camille considère que ce doit être un acte pur, unique, une sorte de dévotion. Perdican, quant à lui, ne cache pas qu’il a déjà eu plusieurs amantes au cours de son existence, et reconnaît que si l’amour peut mourir, il faut alors aller le rechercher auprès d’une autre. Maître Blazius, qui s’est occupé de l’éducation de Perdican, et Maître Bridaine, le curé attitré du Baron, sont deux personnages drôles de par leur comportement, mais aussi à cause du comique de leur situation. Le Baron, qui voit peu à peu ses projets mourir dans l’œuf, m’a également amusée. Quant au caractère relativement rigide de Dame Pluche, il fait d’elle un individu dont les idées semblent très arrêtées.

L’écriture de Musset rend la pièce très accessible. Il y a un réel travail de construction des protagonistes, chacun ayant une personnalité qui lui est propre, et c’est sans doute ce qui fait en grande partie la force d’On ne badine pas avec l’amour. Entre les didascalies et la présence du chœur (de paysans, valets, etc.), il s’agit d’une pièce relativement visuelle, que l’on arrive bien à se représenter lors de la lecture. Tout est très clair dans cette pièce pour laquelle le dramaturge nous propose une chute aussi inattendue que spectaculaire. Celle-ci invite le lecteur à réfléchir quant aux conséquences que peuvent avoir nos actes : on ne se joue pas impunément d’autrui. Tantôt comédie, tantôt tragédie, cette pièce est un juste équilibre qui séduira le lecteur et le tiendra en haleine tout au long de l’intrigue.  

À recommander : À ceux qui ont envie de lire une pièce de théâtre relativement facile d’accès.

Une citation : « On est souvent trompé en amour, souvent blessé et souvent malheureux ; mais on aime, et quand on est sur le bord de sa tombe, on se retourne pour regarder en arrière, et on se dit : “J’ai souffert souvent, je me suis trompé quelquefois ; mais j’ai aimé. C’est moi qui ai vécu, et non pas un être factice créé par mon orgueil et mon ennui.” » (Acte II, scène 5)

Ma note : 10/10.


Dernière édition par L'erreur sociale le Sam 20 Aoû - 22:35, édité 1 fois (Raison : Corrigé par L'erreur sociale)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loasislivresque.wordpress.com/
Jacana


avatar


Messages : 4579
Age : 27
Localisation : Genève
Emploi/loisirs : étudiante// escrime, théâtre


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: On ne badine pas avec l'amour   Lun 22 Aoû - 16:17

Ah, je suis contente qu'il t'ait plu. Very Happy (Même beaucoup plu si j'en crois ta note !) Je trouve que l'auteur a vraiment fait un bon travail de réussir à faire tenir sa pièce debout comme il l'a fait. Dans le sens où on arrive bien à comprendre les personnages, leur passé, mais aussi le présent, les plans élaborés pour le futur... Tout ça sans donner une impression de bâclage ou de facilité en donnant par exemple une petite introduction toute plate ou un sentiment de rapidité extrême

Bref, je ne sais pas trop quoi dire de plus vu que tu as également apprécié. Very Happy Si ce n'est que je conseille cette pièce à tout le monde, elle est facile d'accès sans pour autant faire fi de la qualité et sans tomber dans certaines facilités.

_________________________________________________

Profil Livraddict | Mon Blog !


Dernière édition par L'erreur sociale le Lun 22 Aoû - 16:20, édité 1 fois (Raison : Corrigé par L'erreur sociale)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nawel


avatar


Messages : 153
Age : 18
Emploi/loisirs : Lire, écrire, sortir, la musqiue...


Vos papiers SVP
Crédits:
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: On ne badine pas avec l'amour   Sam 3 Sep - 15:54

Bon, je ne sais pas si ce post a réellement sa place ici, et si ce n'est pas le cas, je m'en excuse d'avance. Mais je voulais réagir à vos avis sur cette pièce, car j'ai beaucoup étudié Musset l'an passé, et notamment ses pièces de théâtre (dont On ne badine pas avec l'amour et Les caprices de Marianne) ; et j'ai souri en voyant la citation que vous aviez toutes les deux relevée. Il s'agit probablement des seules phrases de l’œuvre qui ne soient pas de Musset lui-même ! En effet, elles proviennent de sa correspondance avec George Sand, son amante, lorsque celle-ci rompt avec lui et lui souhaite cependant d'être aimé :
« Mais ton cœur, ton bon cœur, ne le tue pas, je t’en prie ! Qu’il se mette tout entier ou en partie dans toutes les amours de ta vie, mais qu’il y joue toujours son rôle noble, afin qu’un jour tu puisses regarder en arrière et dire comme moi : j’ai souffert souvent, je me suis trompé quelques fois, mais j’ai aimé. C’est moi qui ai vécu et non pas un être factice créé par mon orgueil et mon ennui. »

(Voici le site où j'ai retrouvé la lettre en question, puisque bien évidemment je n'ai pas pu remettre la main sur mon sujet d'examen qui me l'a fait découvrir.)

Musset a donc écrit On ne badine pas avec l'amour à la lumière de la relation qu'il a eu avec George Sand, et la mise en garde qu'est la pièce a très probablement été inspirée de cette profonde déception amoureuse.
Voilà voilà, en espérant que ce ne soit pas trop hors-sujet ! wink

_________________________________________________

" ' Heart. Hard heart,' I said, not sure where it came from.'The hardest heart in the world.'
' Hmm,' Toby said, tapping a finger in the air.' That's a useful one, you know. Very handy. The question is...'
Toby paused like he was considering this all very seriously.
' The question is, stone or ice ?
Crack or melt ? ' "


Dernière édition par L'erreur sociale le Sam 3 Sep - 16:05, édité 1 fois (Raison : Corrigé par L'erreur sociale)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kassyna


avatar


Messages : 312
Age : 31
Emploi/loisirs : lecture, cinéma, jeux de société


MessageSujet: Re: On ne badine pas avec l'amour   Sam 3 Sep - 19:06

Ah merci pour l'info, c'est très intéressant ce genre d'éléments, j'en rafole !


Dernière édition par L'erreur sociale le Sam 3 Sep - 19:09, édité 1 fois (Raison : Corrigé par L'erreur sociale (il faut fouiller dans les bio, jeune steak !))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loasislivresque.wordpress.com/
Ceres


avatar


Messages : 597
Age : 28
Emploi/loisirs : Lecture, écriture, jeux vidéo...


Vos papiers SVP
Crédits:
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: On ne badine pas avec l'amour   Ven 2 Déc - 16:47

Je viens de finir cette pièce et malheureusement, je n'ai pas été autant emballée que vous. ^^'
C'est le deuxième livre que je lis de cet auteur, le premier étant La Confession d'un enfant du siècle et je pensais que cette pièce aurait pu me réconcilier avec lui. Hélas, ce ne fut pas le cas.

Je n'ai pas réussi à éprouver de l'empathie pour les personnages. Ils se tournent autour et préfèrent se fier à leur orgueil et leurs préjugés. Résultat, ils sont davantage occupés à se venger de l'autre. Je sais bien que c'est le but de la pièce, que Musset l'a voulu comme ça, mais je n'y arrive pas. Et quand on sait qu'il a certainement écrit cette pièce en pensant à sa relation avec George Sand, chose qu'il a déjà faite pour son roman que j'ai cité, on sent qu'il a été traumatisé pour ressasser tout cela partout. Le problème c'est qu'à trop vouloir provoquer la pitié, j'éprouve juste de la lassitude et l'envie de lui dire "Passe à autre chose" s'il était en face de moi.

Je ne nie pas qu'il y a un bon message derrière : il ne faut pas jouer avec les sentiments, tout le monde fait des erreurs alors il vaut mieux se lancer que de s'enfermer dans une bulle et se forcer à ne rien ressentir, etc. Mais la façon dont c'est écrit me fait pousser de gros soupirs d'exaspération.

Vraiment désolée, j'aurais bien voulu aimer cette pièce, mais je crois que Musset, ce n'est définitivement pas pour moi. ^^'


Dernière édition par Goblinlaya le Lun 5 Déc - 8:28, édité 1 fois (Raison : CPG)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacana


avatar


Messages : 4579
Age : 27
Localisation : Genève
Emploi/loisirs : étudiante// escrime, théâtre


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: On ne badine pas avec l'amour   Sam 3 Déc - 13:59

Hahaha. :')

Bon, à part ça, moi je n'étais pas au courant qu'il avait écrit cette pièce en pensant à George Sand, donc forcément, je n'ai pas un instant pensé "Passe à autre chose", si j'avais su, ç'aurait peut-être été différent, hahaha. :P

_________________________________________________

Profil Livraddict | Mon Blog !


Dernière édition par Goblinlaya le Lun 5 Déc - 8:29, édité 1 fois (Raison : CPG)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ceres


avatar


Messages : 597
Age : 28
Emploi/loisirs : Lecture, écriture, jeux vidéo...


Vos papiers SVP
Crédits:
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: On ne badine pas avec l'amour   Sam 3 Déc - 17:27

J'ai lu (et ça rejoint ce que disait Nawel) qu'apparemment, il venait de rompre avec George Sand et suite à cela, il comptait écrire son roman La Confession d'un enfant du siècle, mais on lui aurait commandé une comédie. Finalement il a pondu On ne badine pas avec l'amour avant de revenir à son roman. Du coup, on sent vraiment qu'il n'était pas dans le bon esprit pour une pièce comique. lalala
Mais avant de lire la pièce, je ne savais pas qu'il l'avait écrite après sa déception amoureuse. Autrement, j'avoue que je ne l'aurais pas lue. Mais pour avoir lu son roman, certaines choses dans la pièce me l'ont vraiment rappelé et j'ai tout de suite senti un rapprochement avec George Sand.

Enfin bref, peut-être que si ça avait été mon premier livre de lui, ça ce serait mieux passé. Je ne le saurai jamais, mais bon maintenant je sais que ce n'est pas un auteur dont les écrits me plaisent. ^^'


Dernière édition par Goblinlaya le Lun 5 Déc - 8:30, édité 1 fois (Raison : CPG)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacana


avatar


Messages : 4579
Age : 27
Localisation : Genève
Emploi/loisirs : étudiante// escrime, théâtre


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: On ne badine pas avec l'amour   Sam 3 Déc - 20:53

Oui, clairement, ça, c'est pratique. ^^

Avec le challenge théâtre, je me suis rendu compte que c'est avec Marivaux que je n'accroche pas ! :P

Par contre de Musset, il me reste Lorenzaccio dont on m'a dit beaucoup de bien. On verra...

Au passage, j'adore ton avatar ! Very Happy

_________________________________________________

Profil Livraddict | Mon Blog !


Dernière édition par Goblinlaya le Lun 5 Déc - 8:30, édité 1 fois (Raison : CPG)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ceres


avatar


Messages : 597
Age : 28
Emploi/loisirs : Lecture, écriture, jeux vidéo...


Vos papiers SVP
Crédits:
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: On ne badine pas avec l'amour   Dim 4 Déc - 19:22

Oui, on a tous nos préférences. Smile

(Merci ! Je trouvais ce chat très mignon !  Very Happy )


Dernière édition par Goblinlaya le Lun 5 Déc - 8:30, édité 1 fois (Raison : CPG)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shury


avatar


Messages : 171
Age : 26
Emploi/loisirs : maudire tout et n'importe quoi


Vos papiers SVP
Crédits: Shury
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: On ne badine pas avec l'amour   Ven 20 Avr - 12:39

Je viens donner un petit avis après ma lecture de cette pièce de théâtre.

Bien que les personnages soient tantôt comiques (avec les Maîtres et la dame Pluche, surtout le Baron qui ne sait plus où donner de la tête avec tous ses compères), tantôt tragiques (avec Camille qui est hantée par les murmures de ses pairs au couvent ou alors Perdican qui semble à la fois sérieux et léger sur le sujet), la pièce en soi ne m'a pas vraiment marquée. Je suis restée neutre face à cette lecture ; quoiqu'un sourire par moments s'en dégageait mais bien trop rarement pour que ce soit une comédie (que j'apprécie).

Sinon, les thèmes abordés par l'auteur sont intéressants. Et j'ai beaucoup aimé les tirades des deux protagonistes entre eux au bord de la fontaine de leurs souvenirs d'enfance qui soulèvent des arguments réalistes. Une morale à retenir.

Malgré tout, je n'ai pas été totalement charmée par la pièce.

_________________________________________________

Lecture en cours
Code @Grey Wind / Gif @Tumblr
Nil - Les secrets du Nil

de Lynne Matson


Dernière édition par L'erreur sociale le Ven 20 Avr - 12:45, édité 1 fois (Raison : Corrigé par L'erreur sociale)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: On ne badine pas avec l'amour   

Revenir en haut Aller en bas
 

On ne badine pas avec l'amour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Autres formats :: Théâtre-