Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Berserk

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
L'erreur sociale


avatar


Messages : 1946
Age : 22
Emploi/loisirs : Érudit de pacotille


Vos papiers SVP
Crédits: StingerJoe
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Berserk   Ven 1 Juil - 23:34

Berserk
Kentaro Miura




Il y a 38 tomes parus, vous ne m'en voudrez pas si je ne mets pas toutes les couvertures.

informations
TITRE D'ORIGINE : ベルセルク, Beruseruku.
DATE DE PARUTION : 1989 — en cours.
ÉDITION DE LA SÉRIE : Glénat. Elle a aussi été adaptée en deux animés et trois films.
HISTOIRE DE LA SÉRIE : Un homme imposant arpente un monde dévasté et laisse derrière lui un amoncellement de cadavres. Il porte sur son cou une marque qui le condamne à être sans cesse poursuivi.
Brandissant son immense épée, il est à la recherche d'un homme et rien ne semble pouvoir le faire changer d'avis. Guts. Le guerrier noir.
NOMBRE DE TOMES : 38.
EST-ELLE TERMINÉE ? Non !



© aurélie

Ton avis
LA SÉRIE EN UN MOT : Puissante.
UNE CITATION : "That thing was too big to be called a sword. Too big, too thick, too heavy and too rough. It was more like a large hunk of iron."
UNE NOTE SUR 10 : 10 !
TON AVIS : Je n'ai pas voulu donner de détails à propos de l'histoire parce que l'univers de Berserk vaut la peine d'être découvert petit à petit comme le mangaka souhaite nous le faire découvrir. Il est original, frais mais surtout complet, réfléchi, cohérent et très prenant. On sent dès le départ que l'auteur a vraiment construit son histoire précisément : dès le début il sait où il va, ce qu'il fait. Et c'est ce qui rend le tout très satisfaisant, finalement. Néanmoins, l'auteur est également suffisamment joueur pour nous laisser d'énormes zones de flou, des blancs, qui en appellent du coup à nos spéculations, à nos interprétations. Pas étonnant qu'il ait inspiré Dark Souls. Et les concepts sont légion à être explorés : notions de dieu, d'humanité, de vengeance, de douleur, d'animalité...


On pourrait essayer en toute mauvaise foi de résumer Berserk à des scènes trash vaguement rassemblées autour d'une histoire pâle et frêle. Il n'en est rien. Le côté gore du manga, extrêmement présent et il ne faut se le cacher, parfois à l'excès (scènes de viol, de torture, d'exécutions...) — coucou la traumatisante éclipse — n'est finalement jamais complaisant et convient parfaitement au ton que veut donner le message de l'œuvre : il n'y a pas d'espoir. Le monde de Berserk est un monde violent, sans pitié, où seul les plus forts survivent et où le commun des mortels est destiné à souffrir. Il est une métaphore très pessimiste de notre propre monde et ne tombe jamais dans le grotesque ni dans le torture porn. L'horreur, quoique souvent très prenante, est justifiée. À aucun moment ridicule, elle donne une profondeur aux personnages que j'ai rarement vue ailleurs. On vit leurs blessures et on a peur pour eux.


Car l'histoire peut très vite basculer dans Berserk. Les personnages sont mortels et, à l'instar d'un Game of Thrones, ce n'est pas parce qu'ils sont importants qu'ils ne peuvent pas mourir. Si la storyline s'avère partir sur une note légère, c'est pour prendre tout le monde au dépourvu dans un chaos atroce. On se retrouve ainsi toujours sur nos gardes, à guetter. Et ça nous permet de faire attention à tous les petits détails cachés dans les dialogues et dans les dessins qui, il faut le dire, sont absolument magnifiques. Les scènes de bataille, en particulier, sont remarquables de précision.

Je ne veux vraiment en dévoiler le moins possible parce que l'expérience est suffisamment atypique pour demander 100% de votre concentration et de votre innocence.

En bref, Berserk c'est glauque, Berserk c'est gore mais Berserk c'est profond, ça fait réfléchir et c'est très très très prenant.
À QUI LA CONSEILLES-TU ? À un public mature ! Gore, violence, nudité, viol, violence, sexe et violence...




_________________________________________________

The spider hides all manner of rituals, certain to reveal nothing,
for true enlightenment need not be shared.


Dernière édition par L'erreur sociale le Sam 2 Juil - 13:04, édité 8 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Berserk

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: BDs et Mangas :: Mangas-