Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un corps parfait

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elya


avatar


Messages : 1261
Age : 32
Emploi/loisirs : Médiathécaire | Roliste


Vos papiers SVP
Crédits: Elya
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Un corps parfait   Mer 6 Juil - 22:31

Un corps parfait
Eve Ensler



informations
TITRE D'ORIGINE : The Good Body
DATE DE PARUTION : 2007.
PREMIÈRE REPRÉSENTATION : -
NOMBRE DE PAGES : 135.
ÉDITION DE TON LIVRE : Denoel & D'ailleurs.
QUATRIÈME DE COUVERTURE : Ici un nez refait, là une cure de Botox, ailleurs un régime sans fin : partout les femmes demeurent soumises à cette implacable loi de la beauté, partout les canons établis les poussent à se mutiler, à endurer des privations, à mettre leur vie en danger. Parfois, et même souvent, de leur propre gré...
Après avoir su briser avec humour les derniers tabous concernant la sexualité féminine dans les désormais célèbres Monologues du vagin, Eve Ensler se penche avec la détermination et la drôlerie qu'on lui connaît sur la tyrannie du corps parfait.
Elle retrace le parcours de femmes d'horizons bien différents : la directrice d'un magazine féminin new-yorkais, une quinqua indienne sans complexes, une beurette boulimique. Toutes racontent leur aliénation, les diktats de l'apparence, leur soif de résistance ou, au contraire, leur abdication face aux exigences de la culture qui les a vues grandir. Entre deux récits, comme un fil conducteur, l'auteur invective savoureusement son ventre – qu'elle trouve toujours trop gras – et dénonce avec une franchise décapante la violence faite aux femmes.
Y A-T-IL UNE SUITE ? Non.



© aurélie

Ton avis
RÉSUMÉ PERSONNEL : /
LA PIÈCE EN UN MOT : Intéressant.
UNE CITATION :
« J'ai imaginé à quoi je pourrais bien ressembler, accro au régime sans pain et shootée à la testostérone. Je ne sais pas pourquoi j'ai tout de suite pensé à une serial-killeuse. »
« Diriez vous que cet arbre est laid parce qu'il ne ressemble pas à l'autre ? Nous sommes tous des arbres. Vous êtes un arbre. Je suis un arbre. Vous devez aimez votre corps, Eve. Vous devez aimer votre arbre. Aimez votre arbre. »
« Me priver ne me rendra pas meilleure.
Me détester ne me rendra pas meilleure.
Il faut que je m'accepte
Avec mes fragilités
Avec mes fêlures
Avec mes défauts.
Je dois cesser de vouloir me débarrasser de ce qu'il y a de mieux en moi. »

UNE NOTE SUR 10 : 6
TON AVIS :
C'est la première pièce que je lis d'Eve Esler et ça fait longtemps que j'avais pas lu du théâtre, sûrement depuis le lycée, donc ma première pièce contemporaine. Et l'expérience est assez concluante, ça change beaucoup des pièces de Molière, de Racine et de Balzac.  
Un corps parfait est une petite pièce de théâtre contemporaine sur la tyrannie imposée au corps féminin. L'auteure met en scène plusieurs femmes de différentes cultures. Chacune d'entre elles discutent sur la perception positive ou négative que l'on se fait de notre anatomie. La majorité d'entre elles ont une image négative de leurs corps. La narratrice principale raconte comment sa colère est concentrée sur le dégoût qu'elle a de son ventre et comment elle essaye de vivre avec, malgré tout ce qu'elle peut lire ou entendre sur le corps féminin. Mais l'auteure ne met pas seulement des personnes complexées, mais aussi d'autres femmes qui en revanche s'assument, se trouvent bien comme elles sont, et se disent « pourquoi en serait-il autrement ? »
Cette pièce nous pousse à réfléchir sur notre vision de nos propres corps, à nous accepter, à nous aimer telles que nous sommes. En plus, on traverse divers pays et différentes cultures, rendant la lecture intéressante.

À QUI LA CONSEILLES-TU ? À tout le monde, à ceux et celles qui se sentent mal dans leur peau.




_________________________________________________

“Retenez bien ceci : Livre = connaissance = pouvoir = énergie = matière = masse. Une bonne bibliothèque n'est donc qu'un trou noir cultivé.”
Terry Pratchett



Profil Livreaddict : Elya



avatar = unicorn.


Dernière édition par Jacana le Jeu 7 Juil - 12:01, édité 3 fois (Raison : Corrigé par L'erreur sociale)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacana


avatar


Messages : 4331
Age : 27
Localisation : Genève
Emploi/loisirs : étudiante// escrime, théâtre


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Un corps parfait   Jeu 7 Juil - 12:00

C'est rigolo, je l'ai lu il y a moins d'une semaine et je pensais faire la fiche aujourd'hui ! Very Happy

J'ai découvert Eve Ensler avec Les Monologues du Vagin que j'avais beaucoup aimé et j'étais curieuse de de découvrir Un Corps parfait, mettant en scène tous les diktats imposés aux femmes pour avoir un corps défini par les exigences de la société. La dramaturge nous explique qu'à cause de cette pression, elle a commencé à haïr son ventre et a eu l'idée d'interroger des femmes comme elle l'avait fait pour Les Monologues. Témoignages, confidences, questions, critiques, il est intéressant de voir que ces diktats semblent avoir une incidence sur les femmes du monde entier.

La question de base est intéressante et elle est traitée avec beaucoup d'humour. Cependant, j'ai trouvé par moments qu'on rentrait un peu trop dans les clichés, certains témoignages semblant un peu trop superficiels à mon goût. Heureusement, d'autres sont plus profonds et permettent une réflexion plus poussée.

Un Corps parfait peut redonner un peu de baume au cœur à toutes celles qui désespèrent de leurs petits bidons ou de leurs cuisses un peu flasques. Je trouve malgré tout que cette pièce ne va pas assez loin. En comparaison, Les Monologues du Vagin dénonçait et rassurait davantage et touchait un public plus large. J'ai l'impression en effet que la société ne fait du mal qu'aux femmes, alors que nombreux sont les hommes qui en souffrent également. Je trouve qu'un petit sketch sur les hommes aurait été une belle morale et aurait enfoncé davantage la société.

Sympa à lire, mais moins profonds que Les Monologues selon moi, et je trouve qu'il y a quelques maladresses et des témoignages un peu superficiels.

_________________________________________________

Profil Livraddict | Mon Blog !


Dernière édition par L'erreur sociale le Jeu 7 Juil - 12:47, édité 1 fois (Raison : Corrigé par L'erreur sociale)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Un corps parfait

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Autres formats :: Théâtre-