Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La nef des sorcières

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lady Swan


avatar


Messages : 8133
Age : 22
Localisation : Québec
Emploi/loisirs : Lecture, musique, cinéma


Vos papiers SVP
Crédits: Gritsou
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: La nef des sorcières   Ven 8 Juil - 21:30

La nef des sorcières
Collectif : France Théoret, Marie Claire Blais, Pol Pelletier, Marthe Blackburn, Nicole Brossard, Odette Gagnon, Luce Guilbeault



informations
TITRE D'ORIGINE : /
DATE DE PARUTION : 1976.
PREMIÈRE REPRÉSENTATION : 5 mars 1976.
NOMBRE DE PAGES : 114.
ÉDITION DE TON LIVRE : Typo.
QUATRIÈME DE COUVERTURE : Exposant le perpétuel quotidien de la vie refoulée, six femmes de conditions et d'âges différents étalent en plein jour un aspect de la vie privée, en autant de monologues réalistes ou délirants écrits par six auteures. Chaque monologue peut être joué individuellement.

« Lisant ou relisant La nef aujourd'hui, on n'en comprendra toute la portée que si on la replace dans le contexte des années grisantes dont elle est issue. En effet, la pièce, montée pour la première fois le 5 mars 1976, au Théâtre du Nouveau Monde, est tributaire d'un nouveau courant d'écriture féministe qui éclatait alors comme un printemps. Années de foisonnement, d'allégresse et de luttes collectives, marquées par un très grand nombre d'écrits novateurs, par des manifestations culturelles, par un immense sentiment de transgression. »
Y A-T-IL UNE SUITE ? Non.



© aurélie

Ton avis
RÉSUMÉ PERSONNEL : /
LA PIÈCE EN UN MOT : Cathartique.
UNE CITATION : /
UNE NOTE SUR 10 : 10/10.
TON AVIS : Ce sont des femmes anonymes, interchangeables. Ce sont des portraits de femmes, certes fictifs, mais qui sont ancrés dans la réalité de l'époque. Elles peuvent être partout, on peut les croiser dans la rue. Cette pièce est écrite par des femmes, mise en scène par des femmes, interprétée par des femmes. Elles exposent des points de vue nouveaux, controversés en revendiquant une amélioration de la condition féminine, en faisant un constat de l'oppression que les femmes subissent au quotidien tant dans la sphère publique que privée en passant par l'éducation et la définition de la féminité.

Ça m'a touché à un point que je ne pourrais pas décrire. C'est beau, c'est intense. Je ne pourrais pas dire plus. À vous d'en faire l'expérience.
À QUI LA CONSEILLES-TU ? Je crois que c'est une lecture à faire par tous ceux et celles qui s'intéressent à la pensée féministe. 16 ans et plus.




_________________________________________________

"La seule connaissance authentique naît de l'amour universel. Lorsque nous aimons, nous souffrons de toutes les formes d'oppressions et de toutes les dictatures: et nous désirons lutter pour la liberté , pour la justice, et pour tous ce qui peut favoriser la dignité humaine" Antoni Tàpies, "La pratique de l'art"

Crédits pour l'avatar: Gritsou


Dernière édition par L'erreur sociale le Sam 9 Juil - 0:33, édité 1 fois (Raison : Corrigé par L'erreur sociale)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La nef des sorcières

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Autres formats :: Théâtre-