Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les Nuits de Reykjavik

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jacana


avatar


Messages : 3740
Age : 26
Localisation : Genève
Emploi/loisirs : étudiante// escrime, théâtre


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Les Nuits de Reykjavik   Lun 11 Juil - 19:37

Les Nuits de Reykjavik
Arnaldur Indridason



informations
TITRE D'ORIGINE : Reykjavíkurnætur
DATE DE PARUTION : 2012 VO (islandais), 2015 VF.
NOMBRE DE PAGES : 250.
ÉDITION DE TON LIVRE : Métailié.
QUATRIÈME DE COUVERTURE : Erlendur le solitaire vient d'entrer dans la police, et les rues de Reykjavik dans lesquelles il patrouille de nuit sont agitées : accidents de la circulation, contrebande, vols, violences domestiques... Des gamins trouvent en jouant dans un fossé le cadavre d'un clochard qu'il croisait régulièrement dans ses rondes. On conclut à l'accident et l'affaire est classée. Pourtant le destin de cet homme hante Erlendur et l'entraîne toujours plus loin dans les bas-fonds étranges et sombres de la ville. On découvre ici ce qui va faire l'essence de ce personnage taciturne : son intuition, son obstination à connaître la vérité, sa discrétion tenace pour résister aux pressions contre vents et marées, tout ce qui va séduire le commissaire Marion Briem.
Y A-T-IL UNE SUITE ? Les Nuits de Reykjavik fait partie d’une saga qui met en scène le commissaire Erlendur Sveinsson. Celui-ci est le treizième tome, mais est en fait une préquelle. Il y a quatorze tomes pour le moment et les deux premiers n’ont pas été traduits en français. Autant dire que ça devient compliqué de s’y repérer.



© aurélie

Ton avis
RÉSUMÉ PERSONNEL : /
LE LIVRE EN UN MOT : Passif.
UNE CITATION : /
UNE NOTE SUR 10 : 6.
TON AVIS : Très enthousiaste à l’idée de découvrir le polar islandais, je me suis avidement aventurée dans les rues de Reykjavik aux côté du commissaire Erlendur. Puisque ce livre est en fait une préquelle, je me suis dit que je n’aurais pas de problème majeure pour comprendre la lecture, et ce fut le cas.

J’aurais de la peine à vous donner un résumé, car les éléments semblent tellement décousus et présentés les uns à la suite des autres sans réels liens temporels ou logiques. En plus, pour ne rien aider, les noms des lieux et des personnages sont très difficiles à retenir et peu courants pour les francophones, ce qui n’aide en rien pour établir des liens entre les affaires, si tant est qu’il y en ait... Parce que tout peut être l’œuvre du hasard. En gros, une femme est portée disparue et Hannibal, un clochard qui a déjà parlé quelques fois à Erlendur est retrouvé mort noyé.

J’ai énormément apprécié le fait de découvrir un paysage différent, et l’Islande est un pays qui me fait rêver depuis très longtemps. Malheureusement pour moi et mes belles visions de nature, on se retrouve en plein centre-ville, mais le dépaysement est complet. J’aime changer des lieux qu’on retrouve dans toutes les lectures, Paris, New York, Londres... j’ai envie de voir autre chose.

Par contre, en ce qui concerne le déroulement de l’intrigue en lui-même, c’est assez plat, il y a peu de suspense et encore moins d’action. Même la narration semble aussi passive que les personnages, c’est vraiment dommage. L’intrigue n’a rien d’exceptionnel, on est vraiment plus proche du roman policier pur et dur que du thriller, mais même avec ça en tête, je n’ai pas été plus subjuguée que cela. Peu de suspense c’est une chose, mais la mollesse ne me plaît vraiment pas. Par contre, l’histoire se laisse lire malgré quelques petites difficultés et est très réaliste, ce n’est pas désagréable du tout, mais ce n’est pas un livre qui m’a tenue éveillée non plus.

J’ai vu que pas mal d’avis s’accordaient à dire que cette préquelle n’était pas à la hauteur des autres histoires d’Erlendur, donc je ne vais pas m’arrêter là je pense et en lire un deuxième. En tout cas, je trouve ça déjà bien si quelques auteurs islandais puissent être traduits, on ne doit pas en trouver beaucoup en rayons...
À QUI LE CONSEILLES-TU ? À ceux qui aiment les romans policiers purs et durs avec peu de suspense, où on a plus l’impression de faire du porte-à-porte et des interrogatoires aux voisins qu’autre chose. Au moins, c’est très réaliste, on ne peut pas reprocher cela à l’auteur.




_________________________________________________

Profil Livraddict | Mon Blog !


Dernière édition par L'erreur sociale le Lun 11 Juil - 20:34, édité 1 fois (Raison : Corrigé par L'erreur sociale)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elya


avatar


Messages : 1064
Age : 31
Emploi/loisirs : Médiathécaire | Roliste


Vos papiers SVP
Crédits: Elya
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Les Nuits de Reykjavik   Dim 24 Juil - 21:44

C'est la première fois que je découvrais cet auteur islandais, j'en avais longtemps entendu parler sans avoir l’occasion ou l'envie de le lire. Ce challenge et l’occasion d'une lecture commune tombaient à pic !

C'est avec une certaine curiosité que j'ai plongé dans ce roman. Je n'avais délibérément lu aucun avis sur cet ouvrage, même si j'en avais entendu parler. Et honnêtement, je ne regrette pas cette découverte. Je n'ai pas vraiment eu de coup de cœur, je ne suis pas tombée en adoration face à la plume de l'auteur (chose qui m'arrive rarement xD), mais je n'ai pas détesté et ça m'a même donné envie de découvrir d'autres livres de cet auteur.

Dans les Nuits de Reykjavik, on plonge et on découvre l'atmosphère de cette capitale, c'est assez rafraîchissant. Bon, une atmosphère qui donne l'impression qu'il y a beaucoup de clochards et d'alcooliques dans cette ville, mais sûrement parce que l'auteur en parle beaucoup pour son intrigue. On suit les traces d'Erlendur à ses débuts, puisque ce livre est une préquelle des enquêtes de ce commissaire.  

Le rythme est assez lent, il est vrai. L’enquête n'est pas d'un suspense haletant. Ça m'a un peu gênée mais pas au point d'abandonner ce livre. Parce que l'enquête était quand même intéressante et le final m'a surprise. La victime et Erlendur sont attachants. L'écriture d'Arnaldur est assez agréable.

J'ai apprécié découvrir ce pays à travers ma lecture, même si j'ai eu beaucoup de mal à me repérer parmi les différents lieux et les divers personnages tellement les noms sont inhabituels. D'ailleurs, je me demande comment les Islandais arrivent à écrire des noms de lieux aussi longs avec aussi peu de voyelles. Je me pose aussi des questions sur la prononciation.

Ce livre n'était pas exceptionnel, mais pas désagréable non plus. J'ai lu aussi que ce préquel n'était pas le meilleur de l'auteur, du coup je pense que je vais lire une autre enquête d'Erlendur histoire d'approfondir mon opinion sur cet auteur.

_________________________________________________

“Retenez bien ceci : Livre = connaissance = pouvoir = énergie = matière = masse. Une bonne bibliothèque n'est donc qu'un trou noir cultivé.”
Terry Pratchett



Profil Livreaddict : Elya



avatar = unicorn.


Dernière édition par Jacana le Lun 25 Juil - 11:50, édité 4 fois (Raison : Corrigé par L'erreur sociale)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Les Nuits de Reykjavik

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Littérature noire / à suspense :: Romans policiers/thrillers/horreur-