Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Combat ordinaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
L'erreur sociale


avatar


Messages : 957
Age : 21
Emploi/loisirs : Prototype d'humanoïde artisanal


Vos papiers SVP
Crédits: Phosphore. Nuages et suie. L'été léger.
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Le Combat ordinaire   Mer 7 Sep - 12:01

Le Combat ordinaire
Manu Larcenet



informations
TITRE D'ORIGINE : Le Combat ordinaire
DATE DE PARUTION : 2003—2008.
NOMBRE DE PAGES : 248 pages.
ÉDITION : Dargaud.
QUATRIÈME DE COUVERTURE : N/A.
Y A-T-IL UNE SUITE ? Non.



© aurélie

Ton avis
RÉSUMÉ PERSONNEL : Résumé proposé par Dargaud : « Jeune photographe de guerre, Marco a vu trop d'horreurs. Écœuré, il se retire du monde, avec son chat, pour essayer de se reconstruire. Sur cette trame fort simple, Manu Larcenet tisse quelques-unes des plus belles pages de la bande dessinée de ces dix dernières années. Une réflexion unique sur le passage à l'âge adulte, l'acceptation de soi et notre rapport au monde. »

L'OUVRAGE EN UN MOT : Exhaustivement profond. (Je sais, ça fait deux mots, mais je n’arriverai pas être plus concis que ça.)

UNE CITATION :
« Et… comment tu feras si ça revient pas ? Je veux dire si ça revient jamais ?
— Quoi donc ?
— L’envie. »

UNE NOTE SUR 10 : 10.

TON AVIS :
Pour tout avouer, je ne sais pas trop par où commencer. J’ai beaucoup de choses à dire sur ce livre et vais tenter de faire succinct si c’est possible et malgré ma tendance à broder.

Avant toute chose, je souhaitais préciser un détail. La BD dont il est question est parue en quatre tomes avant d’être rassemblée dans l’intégrale dont je parle ici. Si j’ai fait le choix de l’aborder en tant qu’intégrale, c’est avant tout parce que je l’ai lue comme telle et que je la pense comme telle, mais surtout parce que je vais en parler comme d’un tout, globalement et sans trop m’arrêter sur son découpage. Mais voilà, pour être clair : la BD compte quatre tomes rassemblés en une édition intégrale.

Bref.

Le Combat ordinaire est une tranche de vie d’une profondeur remarquable. Il met en scène des personnages complexes et tous plus intéressants les uns que les autres. Je pourrais parler d’absolument tous mais, honnêtement, ain’t nobody got time for that. Je vais donc me concentrer sur le cas du personnage principal. Marco est un photographe dont, au départ, on ne sait fichtrement rien, à part qu’il a été photographe de guerre et qu’il suit une psychanalyse (scène d’ouverture de la BD). Voilà. C’est tout. Mais c’est par ses actions qu’on va apprendre petit à petit à le connaître et qu’on va prendre conscience de sa richesse. Il est un personnage doux, attachant, affectueux mais surtout plein de défauts. En proie à des crises d’angoisse régulières, affecté par la relation compliquée qu’il entretient avec ses proches à tel point qu’il s’est éloigné de tout — ses parents, sa famille, sa ville natale — pour aller vivre à la campagne (thème qu’on retrouvera dans Le Retour à la terre, autre BD de Manu Larcenet, purement humoristique cette fois-ci et d’inspiration autobiographique également), c’est avant tout un humain cassé et vulnérable qui nous est présenté sous les traits d’un homme spontané et peu sûr de lui. Il se pose sans cesse des questions sur lui-même, sur ses décisions, sur le monde qui l’entoure. Issu d’un milieu très prolétaire, Marco a une situation instable, renforcée par sa psychologie tout autant chaotique, et est en contact permanent avec les petites gens. Et tous les personnages bénéficient de cette profondeur, même les personnages tertiaires.

L’histoire est excellemment rythmée. Elle alterne des moments légers avec des moments douloureux, des moments de beauté... avec fluidité, sans que la coupure paraisse artificielle ou tire-larmes. Et je salue la conception graphique sur ce point-là. Au premier abord, les dessins semblent très... basiques ? tirés d’une BD humoristique franco-belge ?


Mais ces mêmes dessins savent changer, se métamorphoser selon l’émotion transmise. Ils savent devenir magnifiques lorsqu’ils montrent des paysages grandioses, ils savent se faire crus (certains traits deviennent ratures) lors de scènes difficiles, ils savent être abstraits et effrayants lors de scènes de paniques... et malgré ça, lorsqu’ils sont parfaitement normaux, ils touchent énormément. C’est un exploit que de donner une impression de réalisme et d’immersion dans une BD, et celle-ci réussit à merveille. Le propos développé, entre montée du FN de 2002, souvenirs de la guerre d’Algérie et combat des petites gens (le fameux « combat ordinaire »), est un propos avant tout humain, émis par des personnages absolument humains dans des lignes de dialogues qui paraissent naturelles, spontanées, humaines.

Néanmoins, malgré l’état sévèrement dépressif de Marco et l’état du monde, l’œuvre ne s’attache pas à être une œuvre uniquement difficile et noire. C’est un des rares ouvrages vraiment complets que j’ai pu lire et qui savent aborder la vie telle qu’elle est : complexe, pleine de sentiments très différents et de problématiques superposées, imprévisible, dure et agréable à la fois.

J’adore Le Combat ordinaire. Il fait partie de ces œuvres d’art qui ont su me transporter ailleurs et me faire ressentir un panel large de sensations. Un livre puissant, d’autant plus lorsqu’on sait qu’il est d’inspiration autobiographique. Probablement ma BD préférée.

À QUI LE CONSEILLES-TU ? Contrairement à Blast qui est visuellement explicite, Le Combat ordinaire use de la force implicite des mots et des scènes pour faire passer ses sentiments. Aussi, s’il traite de sujets infiniment durs, je ne pense pas qu’il puisse choquer qui que ce soit. En revanche je ne vous garantis pas une lecture légère. Loiiiiin de là.


Je la recommanderais donc à un public mature, quel qu’il soit.




_________________________________________________



Dernière édition par L'erreur sociale le Mer 7 Sep - 22:18, édité 3 fois (Raison : Corrigé par Kassyna)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enorah


avatar


Messages : 1787
Age : 27
Emploi/loisirs : Bibliothécaire / Cinéphile boulimique


Vos papiers SVP
Crédits: http://marion-lutine.eklablog.com/
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Le Combat ordinaire   Jeu 8 Sep - 20:37

Haan copain ! J'aime cette BD d'amour aussi. (Je l'ai mise dans mes coups de cœur de ce mois-ci à la bib d'ailleurs ! Very Happy (En même temps que Lou! huhu.) Marco, avec toutes ses névroses est un personnage super attachant ! Elle est à la fois légère et profonde je trouve, ce n'est pas vraiment une BD dont on ressort déprimé mais ce n'est pas tout joyeux pour autant. Pour le coup je suis un poil plus déçue par Retour à la terre (même si on m'avait dit que c'était beaucoup plus humoristique et qu'on y retrouve grosso modo les mêmes thèmes/la même histoire).

Plus qu'à découvrir Blast pour ma part ! (Dont on me parle depuis... fiouuuuu.)

_________________________________________________



Dernière édition par L'erreur sociale le Jeu 8 Sep - 22:26, édité 1 fois (Raison : Corrigé par L'erreur sociale)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entre-deux-pages.eklablog.com/
L'erreur sociale


avatar


Messages : 957
Age : 21
Emploi/loisirs : Prototype d'humanoïde artisanal


Vos papiers SVP
Crédits: Phosphore. Nuages et suie. L'été léger.
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Le Combat ordinaire   Jeu 8 Sep - 22:24

@Enorah a écrit:
je suis un poil plus déçue de Retour à la terre (même si on m'avait dit que c'était beaucoup plus humoristique et qu'on y retrouve grosso modo les mêmes thèmes/la même histoire).

Voui, c'est 100 % à visée humoristique. Mais je trouvais marrant de revoir les mêmes thèmes justement parce qu'ils touchent l'auteur (qui lui aussi est parti à la campagne, est dépressif chronique, se questionne tout le temps...). Smile

@Enorah a écrit:
Plus qu'à découvrir Blast pour ma part ! (Dont on me parle depuis... fiouuuuu.)

Je l'ai commencé et... faut s'accrocher. C'est noir, glauque, malsain, et pour le coup ça ne bénéficie pas du tout des aspects légers du Combat ordinaire qui viennent s'insérer entre ses scènes difficiles. Là c'est violent et morose, point (enfin, du moins jusqu'à la fin du tome 2, je n'ai pas trouvé le temps de poursuivre ^^). Dans le même genre, l'adaptation du Rapport de Brodeck qu'il a faite me tente à fond !

_________________________________________________



Dernière édition par Jacana le Ven 9 Sep - 11:36, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enorah


avatar


Messages : 1787
Age : 27
Emploi/loisirs : Bibliothécaire / Cinéphile boulimique


Vos papiers SVP
Crédits: http://marion-lutine.eklablog.com/
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Le Combat ordinaire   Jeu 8 Sep - 22:54

Ça dépend des points de vue a priori. J'ai demandé à M.Philo (ou à un ami ? Je ne sais plus...) ce qu'il en pensait et il me disait que, mis à part le dessin auquel il faut se faire, ce n'était pas spécialement dur ou sombre.

Pour les thèmes, effectivement je savais déjà Le Combat ordinaire en grande part autobiographique donc ça ne m'a pas étonnée de retrouver les mêmes éléments dans Retour à la Terre. Mais j'ai davantage apprécié l'humour dans Le combat que dans Retour à la Terre (peut-être parce que justement je préfère quand le tout est saupoudré avec des choses un peu plus sombres ^^).

Je verrai plus tard pour le Rapport de Brodeck du coup ! Smile

_________________________________________________



Dernière édition par Jacana le Ven 9 Sep - 11:37, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entre-deux-pages.eklablog.com/
Siaru


avatar


Messages : 73
Age : 21
Localisation : Toulouse
Emploi/loisirs : Se perdre.


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Le Combat ordinaire   Ven 9 Sep - 11:38

Je me souviens avoir adoré la lecture de cette BD, et lire vos avis me donne tellement envie de la relire ! smile

(Pour ma part j'ai adoré également Le Retour à la Terre, bien que le ton soit beaucoup plus léger. Et c'est vrai qu'à chaque fois que je passe devant une librairie Blast et Le Rapport de Brodeck me font de l'oeil, mais ça coûte cher... sad )


Dernière édition par Kassyna le Ven 9 Sep - 13:37, édité 1 fois (Raison : Corrigé par Kassyna)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'erreur sociale


avatar


Messages : 957
Age : 21
Emploi/loisirs : Prototype d'humanoïde artisanal


Vos papiers SVP
Crédits: Phosphore. Nuages et suie. L'été léger.
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Le Combat ordinaire   Ven 9 Sep - 13:57

@Siaru a écrit:
Et c'est vrai qu'à chaque fois que je passe devant une librairie Blast et Le Rapport de Brodeck me font de l'oeil, mais ça coûte cher... sad

Je partage ta peine. sad

_________________________________________________



Dernière édition par Jacana le Ven 9 Sep - 18:51, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enorah


avatar


Messages : 1787
Age : 27
Emploi/loisirs : Bibliothécaire / Cinéphile boulimique


Vos papiers SVP
Crédits: http://marion-lutine.eklablog.com/
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Le Combat ordinaire   Ven 9 Sep - 18:47

Les bibliothèques sont vos am... *se prend des cageots de tomates*

En tout cas la couv' de l'intégrale est super belle et pleine de couleurs je trouve. Ça donne envie !

_________________________________________________



Dernière édition par L'erreur sociale le Ven 9 Sep - 18:54, édité 1 fois (Raison : Corrigé par L'erreur sociale)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entre-deux-pages.eklablog.com/
L'erreur sociale


avatar


Messages : 957
Age : 21
Emploi/loisirs : Prototype d'humanoïde artisanal


Vos papiers SVP
Crédits: Phosphore. Nuages et suie. L'été léger.
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Le Combat ordinaire   Ven 9 Sep - 18:54

@Enorah a écrit:
Les bibliothèques sont vos am... *se prend des cageots de tomates*

J'en étais tellement sûr ! é.è

@Enorah a écrit:
En tout cas la couv' de l'intégrale est super belle et pleine de couleurs je trouve. Ça donne envie !

Voui voui voui ! Et il y a une couverture alternative pour l'intégrale qui existe également, qui s'attarde sur un côté plus sombre de l'œuvre mais que je trouve tout aussi belle quoiqu'elle ne joue pas sur le même ressenti. ^^


_________________________________________________



Dernière édition par L'erreur sociale le Sam 10 Sep - 8:14, édité 2 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siaru


avatar


Messages : 73
Age : 21
Localisation : Toulouse
Emploi/loisirs : Se perdre.


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Le Combat ordinaire   Ven 9 Sep - 22:24

@L'erreur sociale a écrit:
@Enorah a écrit:
Les bibliothèques sont vos am... *se prend des cageots de tomates*

J'en étais tellement sûr ! é.è

Je m'y attendais aussi lol Je dois avouer que, bêtement, j'ai du mal à emprunter des livres dans les bibliothèques. Encore plus quand je suis à peu près sûr que le livre va vraiment me plaire, j'ai envie d'avoir mon exemplaire à moi...

Vrai que les couvertures des intégrales sont bien sympas toutes les deux !


Dernière édition par L'erreur sociale le Sam 10 Sep - 8:14, édité 1 fois (Raison : Corrigé par L'erreur sociale)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kassyna


avatar


Messages : 312
Age : 30
Emploi/loisirs : lecture, cinéma, jeux de société


MessageSujet: Re: Le Combat ordinaire   Jeu 15 Sep - 16:27

Mon avis : Dans Le Combat ordinaire, nous faisons la rencontre d’un homme somme toute plutôt banal. Marco est un peu perdu, se sent incompris, souffre de crises de panique… et il a beaucoup de difficultés pour aller de l’avant. Les thérapies qu’il suit sont-elles vraiment efficaces ? Ayant quelques doutes sur le sujet, il décide de faire une pause dans ses consultations. Par ailleurs grâce à son chat un peu fripon et à cause d’un voisin au mauvais caractère, il va faire la connaissance d’Émilie, une jeune vétérinaire, celle qui ne tardera pas à devenir sa compagne. Mais parviendra-t-il à faire les efforts nécessaires à une vie à deux, lui qui a tant besoin de ses libertés ? Il sera également question d’élections présidentielles, de livre, d’exposition, de maladie, de deuil, ou encore d’une usine qui est menacée de fermeture, et ses employés de licenciement. En bref, les vies de gens tout à fait ordinaires, mais relatées d’une façon extraordinaire.

Marco est un personnage plutôt attendrissant, même si l’on peine parfois à comprendre son raisonnement. Cependant, des retours sur ses séances avec ses psys nous permettront de mieux saisir son comportement. Assez introverti, il a quelques difficultés dans ses rapports humains. S’il lui arrive d'être un peu lourd dans les blagues qu’il fait à son frère, il peut aussi être sérieux, comme nous le voyons dans sa relation avec son père. Il va également s’investir peu à peu pour défendre les anciens collègues de son père, qui était employé dans un chantier de bateaux. Ce lieu est chargé de souvenir pour Marco, car cet endroit et ces personnes ont bercé son enfance. À ses côtés est dépeinte toute une galerie de protagonistes, tous très travaillés (ses parents, son frère, ses collègues, le vieux pêcheur… la liste est longue !). J’ai particulièrement apprécié le personnage d’Émilie, qui aura un rôle primordial dans l’évolution de Marco, que nous allons suivre sur plusieurs années dans Le Combat ordinaire.

Si j’ai beaucoup aimé la narration et la façon dont le récit nous est présenté, la manière avec laquelle Manu Larcenet nous relate la vie de ces gens ordinaires, je dois avouer que j’ai un peu moins adhéré à son coup de crayon. En effet, les dessins sont assez grossiers, même s’ils sont davantage soignés au fur et à mesure des tomes, comme si le dessinateur s’affirmait lui aussi au fur et à mesure. D’ailleurs, plus Marco prend de l’âge, plus j’ai eu l’impression qu’une certaine noirceur ressortait de cet ouvrage, et tout particulièrement lorsqu’il est question du chantier naval menacé de fermeture. Néanmoins, le scénario m’a totalement conquise. J’ai beaucoup aimé que l’on s’intéresse à monsieur et madame Tout-le-monde, et chaque lecteur pourra très certainement se reconnaître dans le personnage principal de cet ouvrage, à un moment où à un autre de sa vie, et c’est sans doute ce qui le rend si touchant et profondément humain, même s’il m’a parfois aussi quelque peu énervée… mais nul n’est parfait !

À recommander : Aux amateurs de bandes dessinées à l’intrigue simple, mais émouvante.

Une citation : « Tout est mieux avec toi que sans… » (p. 54)

Une note : 8/10


Dernière édition par Jacana le Ven 16 Sep - 14:20, édité 3 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loasislivresque.wordpress.com/
Jacana


avatar


Messages : 4069
Age : 26
Localisation : Genève
Emploi/loisirs : étudiante// escrime, théâtre


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Le Combat ordinaire   Sam 17 Sep - 13:29

J'ai moi aussi découvert ce livre du mois grâce aux avis ci-dessus ! Very Happy

Le Combat ordinaire décrit en quatre volumes la vie de Marco, un jeune photographe qui souffre de crises d'angoisse régulières. Son passé le tourmente et son présent n'est pas tout rose : l'inspiration dans son travail lui fait défaut et il semble avoir perdu l'envie de tout. On le suit dans son combat quotidien, appréciant aussi bien des passages forts en émotion que des passages pleins de légèreté. Un tourbillon de sentiments, parfois puissants, parfois doux, dépeint très justement la complexité du quotidien et du ressenti de tout un chacun.

J'ai grandement apprécié la « simplicité » de l'histoire et des dessins. Une sorte de naïveté et de grande honnêteté se dégagent du texte et des dessins ; c'est frappant de découvrir une vie comme une autre, sans exagération, présentée telle qu'elle est, sans fioritures ni péripéties sorties de nulle part. J'ai trouvé ça beau et puissant, car Le Combat ordinaire dépeint dans toute sa vérité le combat contre la vie que tout le monde mène, d'une façon ou d'une autre. Une vie authentique où se mêlent des moments drôles et des moments tristes, d'autres de colère comme de bonheur ou de banale routine...


À l'image de cette planche qui décrit parfaitement le quotidien que je partage avec mon chat, Shere Khan, qui à l'instar d'Adolf, porte bien son nom ! wink

Le coup de crayon m'a beaucoup plu, à part peut-être le nez de Marco qui est un peu trop exagéré et qui rend certains points de vue (notamment quelques gros plans) légèrement ridicules. Mais mis à part ce détail, j'ai adoré les traits parfois violents et dynamiques, parfois doux et simplistes selon les scènes et émotions mises en scène. Les passages de crises d'angoisse sont en rouge et noir, avec des traits nerveux et anguleux qui sont criants d'émotion. Par contre, les scènes de quotidien sont travaillées avec des couleurs plus douces, le trait est plus harmonieux et les détails foisonnent, à l'image par exemple de ce tout petit oiseau d'une grande planche de paysage.

Et ces petits détails sont là tout au fil de la BD. Je les trouve superbes. Pour les scènes très routinières, le trait est simple et presque grossier, mais il sert son propos : démontrer la banalité du quotidien, et j'ai adoré.
Je ne lis pas énormément de BD, souvent, j'ai l'impression qu'il s'agit de vagues dialogues rendus vivants par quelques dessins qui ne servent pas à grand-chose. Là, c'est tout l'inverse, le texte est aussi important que l'image, l'un ne pouvant être sans l'autre. Je pense que c'est bien ça qui définit si l'on est en face d'une bonne bande dessinée ou non, et je suppose que j'ai donc trouvé ma première très bonne BD, puisque j'ai vraiment ressenti le besoin de détailler les dessins, qui m'ont à eux seuls transmis des émotions.

En ce qui concerne l'histoire en elle-même, elle est superbe. On suit Marco dans tous les éléments cruciaux de sa vie, les séances de psy, les contacts avec les autres... Il est confronté aux angoisses, aux questions, à l'amour, à la mort... Juste tout ce qui fait une vie, où tout n'est pas tout rose ni tout noir. Une superbe BD où se mêlent habilement tous les éléments d'une vie ordinaire. À lire.

(Note : 8/10)

_________________________________________________

Profil Livraddict | Mon Blog !


Dernière édition par Jacana le Sam 17 Sep - 13:47, édité 2 fois (Raison : Corrigé par Kassyna)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Le Combat ordinaire   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Combat ordinaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: BDs et Mangas :: BDs-