Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il coule aussi dans tes veines

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jacana


avatar


Messages : 3737
Age : 26
Localisation : Genève
Emploi/loisirs : étudiante// escrime, théâtre


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Il coule aussi dans tes veines   Mer 28 Sep - 17:05

Il coule aussi dans tes veines
Chevy Stevens



informations
TITRE D'ORIGINE : Never knowing.
DATE DE PARUTION : 2011 (VO), 2013 (VF).
NOMBRE DE PAGES : 474.
ÉDITION DE TON LIVRE : Pocket.
QUATRIÈME DE COUVERTURE : Île de Vancouver, Canada. Sara sait depuis toujours qu’elle a été adoptée. Désormais mère d’une fillette et sur le point de se marier, elle souhaite découvrir ses véritables origines.
Ses recherches ne passent pas inaperçues et alertent son père biologique, qui n’a dès lors qu’une envie : faire la connaissance de cette fille dont il ignorait l’existence.
Son père ? La surprise est totale : c’est un serial killer en cavale depuis des années…
Prise en étau entre la police qui veut se servir d’elle comme appât et son géniteur qui menace de tuer à nouveau si elle refuse de lui parler, Sara se trouve piégée. Et son enfer ne fait que commencer…
Y A-T-IL UNE SUITE ? Non.



© aurélie

Ton avis
RÉSUMÉ PERSONNEL : /
LE LIVRE EN UN MOT : Répétiti, répétiti, répétitif !
UNE CITATION : « J'en ai assez de me ronger les sangs. Sans parler de la fatigue et de la faim. Je ne sais pas ce que je fiche ici, avec tout ce qui m'arrive, mais je n'avais pas envie d'annuler notre rendez-vous une fois de plus. J'ai bien conscience de parler beaucoup trop vite, et mon taux de glycémie est dans les choux, voilà pourquoi je suis en train de manger cette horrible barre de céréales qui traînait dans ma boîte à gants. » (p.155)
(Pour l'exemple 36-15 raconte ta vie...)
UNE NOTE SUR 10 : 5.
TON AVIS : Il coule aussi dans tes veines est un livre que j’ai acheté sans rien savoir de l’auteur ou de l’histoire, juste parce que la quatrième de couverture m’a beaucoup plu. La trame semblait des plus prometteuses, intéressantes et peu communes. Je m’attendais donc à un bon gros bol de suspense et son lot de meurtres. Autant dire que j’ai vite déchanté…

Pour commencer, la narration m’a rapidement insupportée. L’histoire est découpée en chapitres, qui sont en fait les séances de Sara chez sa psy (d’ailleurs ils s’intitulent « première séance », etc.) De plus, les chapitres suivent tous le même schéma : « bonjour Nadine (la psy), merci de me recevoir, je vous raconte ce qui m’est arrivé, blabla », ensuite on commence à oublier la séance de psy et on plonge enfin dans l’histoire et soudain, PAF, nouveau chapitre qui vient briser le rythme naissant et on recommence. (Voir la citation ci-dessus pour voir l'effet 36-15 raconte ta vie...) À cause de ce choix, autant dire que le suspense ne prend jamais… Sans oublier que les séances sont on ne peut moins crédibles, notamment parce que Sara remercie toujours Nadine de la recevoir entre deux rendez-vous, sauf que si sa psy n’arrive pas faire un effort pour une femme qui découvre que son père est un serial killer en fuite… Enfin bref, vous voyez. Le livre aurait gagné à éliminer toutes ces séances, vraiment, ou alors juste en les évoquant, mais là, c’est long, lourd, pas crédible et les transitions s’opèrent très mal.

La trame semblait prometteuse, mais les événements intéressants commencent vaguement après une bonne centaine de pages absolument inutiles où Sara nous raconte sa jeunesse, son adoption, etc. On a certes le temps de mieux connaître les personnages, mais à quoi bon, puisqu’au final ils ne servent à rien ? Il n’y a que Sara, c’est tout. Ses parents adoptifs et ses deux sœurs apprennent d’ailleurs qu’elle est la fille du Tueur des Campings, mais quand elle est menacée et qu’elle raconte des cracks, ils ne font pas le lien… Je ne sais pas vous, mais moi, quand tous les personnages sont des tanches qui ne voient que le bel arbre qui cache la forêt, j’ai de la peine. Eh bien c’est exactement le cas ici, et c’est parfaitement ridicule !

J’ajoute que même notre petite Sara est aussi un peu neuneu, puisqu’elle demande absolument à chaque fois des conseils à son mari, qu’elle ne suit JAMAIS, le couple s’engueule, elle pleure, elle explique que c’est pas sa faute, ils se rabibochent, et ça recommence.

Je pensais que les choses s’accéléreraient quand John, le Tueur des Campings, appelle Sara, mais, non, toujours pas… Coup de fil sur coup de fil, des paroles en l’air, mais il faut le tenir plus longtemps au téléphone, alors d’autres paroles en l’air suivent, et finalement il raccroche. L’impression de revoir la même scène encore et toujours.

Les 100 dernières pages deviennent plus intéressantes, mais sans plus, car les scènes traînent tellement en longueur que les rares lecteurs qui n’auraient pas encore réussi à comprendre le fin mot de l’histoire auront tout à loisir de le faire au fil de ces moult passages redondants. Même la fin qui est censée être LA révélation du roman tombe complètement à plat, car on la voit arriver gros comme une maison.

En bref, l’idée est très bonne, mais la réalisation pêche vraiment. Le style est beaucoup trop répétitif à mon goût et le suspense est quasi inexistant. Les personnages sont plats, exaspérants et dignes des plus gros boulets que la Terre n’ait jamais portés. Franchement, je suis déçue par cette lecture, pourtant, la trame me plaisait et jusqu’à la moitié du livre, j’ai espéré un vrai retournement de situation et un rythme plus soutenu, mais non. Et ces séances chez la psy, cette fin qu’on voit arriver à des kilomètres, ces éléments de pathos absolument pathétique, non, ça ne m’a pas plu, mais c’est dommage, j’aimais la quatrième de couverture, qui au final aura plus su captiver mon attention en faisant marcher mon imagination que le livre lui-même. Triste, je trouve…

À QUI LE CONSEILLES-TU ? Je ne conseille surtout pas aux amateurs de gros thrillers, car il s’agit plus d’un drame qu’autre chose… Pas de suspense (ou très peu), pas de meurtres sanglants (juste des événements vaguement évoqués) et une fin qu’on voit arriver à des kilomètres.




_________________________________________________

Profil Livraddict | Mon Blog !


Dernière édition par Jacana le Mer 28 Sep - 20:00, édité 4 fois (Raison : Corrigé par Kassyna)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Il coule aussi dans tes veines

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Littérature noire / à suspense :: Romans policiers/thrillers/horreur-