Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Serre-moi fort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jacana


avatar


Messages : 3746
Age : 26
Localisation : Genève
Emploi/loisirs : étudiante// escrime, théâtre


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Serre-moi fort   Jeu 13 Oct - 11:49

Serre-moi fort
Claire Favan



informations
TITRE D'ORIGINE : /
DATE DE PARUTION : 2016.
NOMBRE DE PAGES : 368.
ÉDITION DE TON LIVRE : Robert Laffont (La Bête noire).
QUATRIÈME DE COUVERTURE : Méfiez-vous de qui vous tend les bras... « Serre-moi fort. » Cela pourrait être un appel au secours désespéré. Du jeune Nick, d'abord. Marqué par la disparition inexpliquée de sa sœur, il est contraint de vivre dans un foyer brisé par l'incertitude et l'absence. Obsédés par leur quête de vérité, ses parents sont sur les traces de l'Origamiste, un tueur en série qui sévit depuis des années en toute impunité. Du lieutenant Adam Gibson, ensuite. Chargé de diriger l'enquête sur la découverte d'un effroyable charnier dans l'Alabama, il doit rendre leur identité à chacune des femmes assassinées pour espérer remonter la piste du tueur. Mais Adam prend le risque de trop, celui qui va inverser le sens de la traque. Commence alors, entre le policier et le meurtrier, un affrontement psychologique d'une rare violence...
Y A-T-IL UNE SUITE ? Non.



© aurélie

Ton avis
RÉSUMÉ PERSONNEL : /
LE LIVRE EN UN MOT : Soporifique !  Sleep
UNE CITATION : /
UNE NOTE SUR 10 : 3.
TON AVIS : Serre-moi fort est décrit comme un thriller psychologique « d’une rare violence » et les avis sont très positifs voire élogieux à son sujet, a priori, je ne risquais rien, n’est-ce pas ? Paf, premier coup de poêlon, car d’après moi, il ne s’agit vraiment pas d’un thriller au sens où je l’entends et je n’ai que rarement ressenti un suspense quelconque, par contre, de l’ennui et de la somnolence, oui. Je me suis d’ailleurs endormie sur ce livre pas moins de quatre fois, sur cinq séances de lecture, un quota d’une rare efficacité, donc, si on cherche un bon somnifère sans effets secondaires. Le deuxième gros coup de poêlon est composé d’un savant mélange entre ma déception quant à l’histoire, la trame de base qui n’a pas su me convaincre, un suspense que je cherche encore et une « rare violence » inexistante, hormis lors d’un seul et unique passage, qui ne sert pas à grand-chose sinon détruire psychologiquement l’un des personnages. J’aurais préféré que cette violence soit saupoudrée au fil des pages, parce que le quota est décevant.

Je me rends compte donc que mon avis est donc bien différent de ce que j’ai pu voir sur la toile et j’espère ne pas déchaîner les foudres des fans de ce livre en disant que je n’ai pas aimé, mais alors vraiment pas.

L’ouvrage est découpé en trois parties. La première est narrée par Nick, un adolescent qui nous raconte la disparition de sa sœur, les recherches menées ainsi que les répercussions qu’a cet événement tragique sur la vie de sa famille. Utiliser ce personnage comme narrateur était une très bonne idée, mais le reste manquait cruellement de saveur… Les policiers dépêchés pour rechercher la sœur manquent grandement de professionnalisme, ne posent pas les bonnes questions, se laissent aller à quelques bavures (à l’oral). En bref, ils forment une belle bande de bras cassés. Malgré tout, la première partie est ma préférée, on espère un gros retournement de situation et on ne l’aura qu’à moitié, vite enfoui sous une deuxième partie qui recommence à un niveau de suspense égal à zéro.  

À partir de la première page de la deuxième partie, l’ennui a commencé à poindre et ne m’a jamais quittée… On quitte la narration de Nick que j’appréciais. Dès ce moment-là, on sait déjà tout ce qui s’est passé, on ne sait juste pas comment les policiers arriveront à débrouiller tout ça. Je ne sais pas trop quoi dire de plus sinon que j’ai trouvé ça plat et mou au possible.

C’est triste, mais ça ne me donne pas très envie de découvrir d’autres livres de l’auteure. En plus, j’avais été très attirée par la quatrième de couverture et la couverture que je trouvais très belle, donc ma déception me laisse d’autant plus un goût amer dans la bouche.

À QUI LE CONSEILLES-TU ? Sincèrement, je ne recommande pas ce livre, zéro suspense, beaucoup d’ennui, mais présente la possibilité de remplacer efficacement n’importe quel somnifère.



_________________________________________________

Profil Livraddict | Mon Blog !


Dernière édition par Jacana le Sam 15 Oct - 13:49, édité 3 fois (Raison : Corrigé par Kassyna)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kassyna


avatar


Messages : 332
Age : 30
Emploi/loisirs : lecture, cinéma, jeux de société


MessageSujet: Re: Serre-moi fort   Jeu 13 Oct - 15:49

Mon avis : L’intrigue de Serre-moi fort est scindée en trois parties. Dans la première, qui se déroule en 1994, le narrateur est Nick, un adolescent qui voit sa sœur disparaître. Suite à ce drame, il assiste impuissant à la déchéance de ses parents : sa mère, effondrée, sombre dans une profonde dépression et son père se réfugie de plus en plus dans l’alcool. Bien que trop jeune pour cela, il prend en main les tâches du quotidien. Mais la police n’avance pas vraiment dans l’enquête, et lorsque ses parents décident de se secouer, c’est pour se rendre dans un groupe de parole où ils traîneront Nick malgré lui. Devenir un homme dans ces conditions est bien difficile, surtout quand l’on a l’impression que seule la figure absente compte, et qu’il aurait peut-être été préférable pour tous que ce soit lui qui eut disparu. La fin de cette première partie et réellement prometteuse, et je me suis dit alors que j’avais sans doute affaire à un thriller palpitant… Mal m’en a pris ! En effet, à partir de là, nous faisons un saut dans le temps pour nous retrouver vingt ans plus tard et faire la connaissance d’Adam Gibson, un policier tourmenté qui va plus ou moins par hasard reprendre l’enquête toujours irrésolue. Et là, le suspense est allé decrescendo, et mon intérêt a fait de même.

Nick est un personnage plutôt attendrissant au premier abord. Nous ne pouvons que ressentir une certaine forme d’empathie pour cet adolescent quelque peu maltraité par sa sœur avant la disparition de celle-ci, et pour qui les parents ne semblent plus porter beaucoup d’intérêt, car ils sont obsédés par une seule chose : retrouver leur fille. Néanmoins, ils le briment et ne le laissent pas libre de grandir et de faire ses choix, puisqu’ils l’obligeront à aller dans une université proche afin que rien ne l’empêche de venir aux séances du groupe de parole, que cela lui plaise ou non. Nous allons également faire la connaissance d’Adam Gibson, qui a perdu sa femme il y a peu et se retrouve seul pour élever ses deux enfants, avec l’aide de sa belle-mère. Il doit aussi composer avec la rancœur que lui voue sa fille aînée, parfois proche de la haine…

Malheureusement, cette lecture m’a réellement ennuyée. Pas ou peu de suspense, des scènes pas toujours captivantes, une impression de répétition dans les chapitres… Alors que la première partie avait aiguisé mon intérêt, j’ai davantage refermé ce livre avec soulagement, ravie de pouvoir passer à autre chose. Un des gros points faibles de ce roman est la question de l’Origamiste. Alors qu’il est cité comme un élément phare du résumé et qu’il est d’une certaine façon représenté sur la couverture, il n’est finalement que brièvement évoqué dans l’intrigue, et on finit cette lecture avec encore de nombreuses questions en tête à son propos. Par ailleurs, alors que la deuxième moitié de ce thriller me semblait partir parfois dans tous les sens, la troisième m’a paru improbable, voire carrément tirée par les cheveux. À part une première partie bien exploitée, Serre-moi fort m’a semblé plutôt creux, dépourvu de suspense, et sans grand intérêt selon moi. Pourtant, je sais qu’il a comblé les attentes de bon nombre de lecteurs.

À recommander : Pour ma part, je ne recommande pas vraiment ce thriller.

Une citation : « Je me demande parfois si mes parents seraient aussi malheureux si c’était moi le disparu. » (p.24)

Ma note : 4/10.


Dernière édition par Kassyna le Jeu 13 Oct - 15:50, édité 1 fois (Raison : CPJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loasislivresque.wordpress.com/
 

Serre-moi fort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Littérature noire / à suspense :: Romans policiers/thrillers/horreur-