Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A.B.C. contre Poirot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aurélie


avatar


Messages : 7973
Age : 26
Localisation : Marseille
Emploi/loisirs : Reine des cailloux


Vos papiers SVP
Crédits: (c) sweet disaster
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: A.B.C. contre Poirot   Dim 16 Oct - 9:18

A.B.C. contre Poirot
Agatha Christie



informations
TITRE D'ORIGINE : The A.B.C. Murders
DATE DE PARUTION : 1935 pour l'édition originale, 1938 pour la première traduction.
NOMBRE DE PAGES : 256 pages
ÉDITION DE TON LIVRE : Editions Librairie des Champs-Elysées (Le club des masques), 1995, traduction de Louis Postif
QUATRIÈME DE COUVERTURE : La lettre est arrivée par la poste. Manifestement, l’auteur – un inconnu qui signe ABC – est un peu agacé par l’insupportable fatuité d’Hercule Poirot : « Monsieur le malin, l’énigme que vous aurez à résoudre vous donnera du fil à retordre. Cela se passera le 21 à Andover… »
Poirot qui a décidé de ne s’occuper désormais que de « la crème des crimes » n’a plus qu’à attendre. Et le jour dit, à Andover, le crime a lieu ; mais la victime en est une modeste buraliste, assassinée tout bonnement dans sa boutique, et tout semble accuser le mari, ivrogne notoire et homme violent.
Mais rien n’est jamais si simple. Et d’abord, qui est ce mystérieux ABC ?
Y A-T-IL UNE SUITE ? Non mais ce livre s'inscrit dans la série d'enquêtes d'Hercule Poirot.



© aurélie

Ton avis
RÉSUMÉ PERSONNEL : Le capitaine Hastings est en Angleterre pour six mois, le temps de régler quelques affaires. Évidemment, il espère pouvoir occuper son temps avec son ami Hercule Poirot : une enquête abracadabrante serait parfaite pour cela. Et son vœu est exaucé quand Hercule Poirot reçoit une mystérieuse lettre. La série de meurtres sur laquelle ils enquêtent est étrange, déroutante. Rien ne relie les victimes, aucune logique dans le mode opératoire ou la victimologie ne transparaît. De quoi ravir Poirot et Hastings, pour sûr !
LE LIVRE EN UN MOT : Plaisant.
UNE NOTE SUR 10 : 9/10
TON AVIS : A.B.C. contre Poirot est mon tout premier Agatha Christie et je dois dire que je suis ravie d’avoir enfin poussé la porte de son univers. Elle dépose çà et là des éléments clés pour l’enquête qu’on ne retient pas immédiatement, comme ses personnages. Nous avons en main toutes les informations qui s’offrent à nos enquêteurs et nous essayons de les assembler sans jamais réussir à trouver l’exacte combinaison. J’ai réellement apprécié découvrir des indices, douter sur certains points, mais sans jamais toucher du doigt la vérité : je me suis trituré les méninges, je me posais les bonnes questions, mais je ne trouvais pas les bonnes réponses. C’est terriblement plaisant de se laisser complètement surprendre à la fin, une fois le voile levé. L’explication était un peu tirée par les cheveux, mais, clairement, elle n’était pas incohérente avec tout ce qu’on pouvait lire de l’enquête : certains ouvrages policiers cherchent à surprendre avec des explications sorties de nulle part. Chez Agatha Christie, l’explication est alambiquée, mais elle est parfaitement en accord avec tous les éléments disséminés au cœur des pages du livre.

J’ai particulièrement apprécié l’humour mi-anglais, mi-belge et les personnages. Poirot est un comique, à sa manière. Si ses blagues ne font pas toujours rire ses interlocuteurs, cela ne semble pas le déstabiliser le moins du monde, et c’est ce que j’aime chez lui. Hastings joue parfaitement son rôle : le type qui cherche à assembler les éléments entre eux, sur qui Poirot a toujours trois tours d’avance et qui ne comprend pas toujours où son ami veut en venir. Hastings, c’est nous : le lecteur qui essaie de démêler le vrai du faux, qui touche du doigt la solution sans parvenir à tout relier, et qui a besoin de l’esprit aiguisé de Poirot pour enfin comprendre le pourquoi du comment. C’est très habile de la part d’Agatha Christie de nous faire fusionner avec son narrateur. N’étant pas une habituée du genre policier, je ne sais pas si cette méthode se pratique beaucoup, mais je n’en ai pas eu l’impression dans les quelques ouvrages du genre que j’ai lus.

Enfin, le style d’Agatha Christie est juste parfait pour l’histoire. J’ai juste eu un peu de mal vers la moitié de l’histoire avec les répétitions incessantes sur le profil supposé du tueur. Les choses sont répétées inlassablement. Ces répétitions font intégralement partie de l’enquête et elles ont eu l’effet escompté : fatiguer le lecteur sur ce profil pour le forcer à voir plus loin. Au final, c’est un point négatif qui est en fait positif. Du grand art.

J’ai enfin pu comprendre pourquoi Agatha Christie était aussi célèbre dans le milieu du roman policier et pourquoi ses bouquins se sont vendus à millions à travers le monde. Il est certain que je ne m’arrêterai pas à cette enquête et que je pousserai la porte d’autres mystères.
À QUI LE CONSEILLES-TU ? À tous les amateurs du genre et dès 13/14 ans.

_________________________________________________



Dernière édition par Kassyna le Dim 16 Oct - 22:05, édité 1 fois (Raison : Corrigé par Kassyna)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rambalh.blogspot.com/
Goblinlaya


avatar


Messages : 729
Age : 32
Localisation : Seine et Marne
Emploi/loisirs : Technicienne de fabrication dans une maison d'édition


Vos papiers SVP
Crédits: white rabbit
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: A.B.C. contre Poirot   Lun 17 Oct - 8:28

Je l'avais lu au collège en lecture plaisir et j'avais vraiment adoré. J'en garde un très bon souvenir !

_________________________________________________

Ma pile à lire
Mes lectures du moment



Dernière édition par Kassyna le Lun 17 Oct - 10:11, édité 1 fois (Raison : Corrigé par Kassyna)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Swan


avatar


Messages : 8099
Age : 22
Localisation : Québec
Emploi/loisirs : Lecture, musique, cinéma


Vos papiers SVP
Crédits: Gritsou
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: A.B.C. contre Poirot   Dim 29 Juil - 5:31

Je crois que c'est le troisième roman d'Agatha Christie que je lis... si mes souvenirs sont bons. Ce n'est pas mon préféré, mais ça reste une très bonne lecture. C'est le genre de romans qui se lit très vite, car il se passe tellement de choses en même temps et l'auteure sait capter notre attention dès les premières pages. Cela se traduit dans les indices lentement donnés ici et là par les personnages, par le narrateur et par Poirot lui-même. Le lecteur est ainsi « forcé » de prendre part à l'enquête. Le narrateur principal est Hastings et je pense qu'en étant face à une narration aussi subjective, le lecteur n'a pas le choix de décoder le texte lui-même. C'est un procédé qui revient dans les romans d'Agatha Christie. Le narrateur n'est pas toujours neutre ! Il choisit ses mots, ses tournures de phrases et peut (volontairement ou non) induire le lecteur en erreur. De plus, Hastings est le compagnon de Poirot. Il joue le rôle de celui qui documente l'enquête. Il est témoin de plusieurs péripéties en compagnie de Poirot, il enregistre des confidences, des discussions privées entre Poirot et lui, il rapporte des paroles qui lui ont été dites. Hastings représente aussi la figure du lecteur. Son état d'esprit est similaire à celui du lecteur. Il découvre tout au même rythme que lui ! J'aime les romans d'Agatha Christie, car ils sont remplis de réflexions sur la nature humaine. Poirot s'intéresse toujours aux individus qui commettent les crimes et les raisons qui les poussent à le faire. Il va toujours plus loin que ce que la police peut faire ! En tant que détective privé, il peut se permettre beaucoup plus de choses. J'apprécie aussi de voir les mécanismes de la construction du récit policier ! Le roman est structuré de manière logique. On peut voir toutes les parties de l'intrigue converger. Toutefois, cela ne veut pas dire qu'Agatha Christie nous rend la tâche facile ! Alors, non ! Elle utilise des répétitions (dans ce cas-ci, le même schéma se répète puisqu'il s'agit de meurtres en série), des retours en arrière, des chapitres intermédiaires qui dévoilent de nouveaux points de vue (par rapport à la narration principale), etc. Le suspense est présent tout au long du roman et cela mène à la grande résolution finale. Poirot réunit tous les personnages importants et entreprend de raconter les événements dans un ordre logique pour révéler le coupable. C'est la partie la plus « satisfaisante », car finalement le sens de tous ces indices est dévoilé ! Ce final ne fait pas exception ! Je ne peux pas en dire plus ! lol Il faut le lire.

_________________________________________________

"La seule connaissance authentique naît de l'amour universel. Lorsque nous aimons, nous souffrons de toutes les formes d'oppressions et de toutes les dictatures: et nous désirons lutter pour la liberté , pour la justice, et pour tous ce qui peut favoriser la dignité humaine" Antoni Tàpies, "La pratique de l'art"

Crédits pour l'avatar: Gritsou


Dernière édition par L'erreur sociale le Dim 29 Juil - 8:31, édité 1 fois (Raison : Corrigé par L'erreur sociale)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: A.B.C. contre Poirot   

Revenir en haut Aller en bas
 

A.B.C. contre Poirot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Littérature noire / à suspense :: Romans policiers/thrillers/horreur-