Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Signe des quatre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ceres


avatar


Messages : 435
Age : 28
Emploi/loisirs : Lecture, écriture, jeux vidéo...


Vos papiers SVP
Crédits:
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Le Signe des quatre   Jeu 2 Mar - 19:53

Le Signe des quatre
Arthur Conan Doyle


   

   
informations
TITRE D'ORIGINE : The Sign of the Four
   ● DATE DE PARUTION : 1890
   ● NOMBRE DE PAGES : 129
   ● ÉDITION DE TON LIVRE : E-book (trouvé sur Feedbooks).
   ● QUATRIÈME DE COUVERTURE : Chaque année, la jeune Mary Morstan, dont le père, officier dans l'armée des Indes, a disparu voilà longtemps, reçoit par la poste le présent d'une perle. Le jour où une lettre lui fixe un mystérieux rendez-vous, elle demande au célèbre Sherlock Holmes de l'y accompagner... Cependant que le bon Dr Watson est conquis par le charme de la jeune fille, nous nous enfonçons dans une des plus ténébreuses énigmes qui se soient offertes à la sagacité du détective. L'Inde des maharajahs, le fort d'Agra cerné par la rébellion des Cipayes, le bagne des îles Andaman sont les décors de l'extraordinaire aventure qu'il va reconstituer, et qui trouvera sa conclusion dans les brouillards de la Tamise...
   ● Y A-T-IL UNE SUITE ? Oui, le recueil de nouvelles Les Aventures de Sherlock Holmes.
   


   

   © aurélie

   
Ton avis
RÉSUMÉ PERSONNEL : -
   ● LE LIVRE EN UN MOT : Acte manqué (oui, ce sont deux mots, je triche un peu)
   ● UNE CITATION : "How often have I said to you that when you have eliminated the impossible, whatever remains, however improbable, must be the truth?"
   ● UNE NOTE SUR 10 : 4/10
   ● TON AVIS : Après avoir lu le premier roman relatant les aventures de Sherlock Holmes, j’ai poursuivi ma route en lisant la suite. Malheureusement, le second roman n’est pas vraiment à la hauteur du précédent alors qu’il commençait de façon plutôt prometteuse.

Nous retrouvons le duo Holmes-Watson dans leur appartement au 221B de Baker Street, le détective s’ennuyant profondément au point de s’injecter une solution de cocaïne afin de stimuler son cerveau. Après un nouvel exercice montrant ses capacités de déduction, une cliente se présente auprès de Sherlock Holmes.
Mary Morstan explique que son père, ancien navigateur des Indes, est présumé décédé depuis dix ans. Cependant, quelqu’un envoie régulièrement des perles de grandes valeurs à la jeune femme depuis six ans, entretenant l’espoir qu’il s’agisse de son paternel. Une lettre anonyme lui est également parvenue, lui demandant de venir à un rendez-vous, concédant la possibilité d’être accompagnée à condition que la police reste en dehors de l’affaire.
Holmes et Watson acceptent d’escorter la cliente, mais alors que le mystère semblait se dévoiler, un meurtre complique la situation.

L’histoire semble intéressante au premier abord, mais dès que les événements se compliquent le récit peine à trouver un rythme acceptable. Le détective paraît déduire ce dont il a besoin pour résoudre l’enquête, mais celle-ci finit par piétiner pour finalement être conclue avec précipitation. Plusieurs éléments sont confus et il est difficile de se sentir vraiment concerné par les actions qui se déroulent. Arthur Conan Doyle aurait écrit ce roman avec empressement, ce qui pourrait expliquer ce sentiment ainsi que les incohérences par rapport à la première aventure de Sherlock Holmes.
Heureusement, il reste quelques points divertissants. En effet, il est toujours aussi intéressant de voir évoluer le personnage de Sherlock Holmes, de lire ses déductions et ses interactions avec autrui, l’auteur n’hésitant pas à nous offrir un protagoniste avec ses sombres facettes (l'histoire commence tout de même avec Holmes qui se drogue pour éviter l'ennui). John Watson demeure un excellent miroir du lecteur, bien que sa romance avec Mary Morstan s’avère un peu décevante, car amenée de manière trop brutale et rapide. Enfin, un peu d’humour est présent grâce à l’inspecteur de police Athelney Jones. Si dans A Study in Scarlet les forces de l’ordre procédaient avec une certaine logique malgré leurs erreurs, ici l’inspecteur fonce tête baissée et arrête la moindre personne sans chercher plus loin que le bout de son nez. Une caricature assez plaisante à lire.

Finalement, The Sign of the Four est un roman qui avait tout pour être engageant et pouvant offrir un petit dépaysement avec une chasse au trésor, mais qui finit par être bancal à cause de l’empressement dont a pu faire preuve Conan Doyle. Néanmoins, je pense continuer ma lecture des aventures de Sherlock Holmes, la prochaine étant une nouvelle, nous verrons comment l’auteur s’illustre dans ce genre.
   ● À QUI LE CONSEILLES-TU ? Aux fans du détective.



   


Dernière édition par Ceres le Dim 9 Avr - 16:23, édité 3 fois (Raison : CPG)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Le Signe des quatre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Littérature noire / à suspense :: Romans policiers/thrillers/horreur-