Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 milk and honey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
L'erreur sociale


L'erreur sociale


Messages : 2806
Age : 23
Emploi/loisirs : Créature crépusculaire


Vos papiers SVP
Crédits: Justin Cherry
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

milk and honey _
MessageSujet: milk and honey   milk and honey EmptyVen 16 Fév - 19:32

Milk and honey
Rupi Kaur


milk and honey 144947425x

informations
TITRE D'ORIGINE : Milk and honey
DATE DE PARUTION : 2014.
NOMBRE DE PAGES : 208.
NOMBRE DE POÈMES : 183.
ÉDITION DE TON RECUEIL : Andrews McMeel Publishing.
QUATRIÈME DE COUVERTURE :
this is the journey of
surviving through poetry
this is the blood sweat tears
of twenty-one years
this is my heart
in your hands
this is
the hurting
the loving
the breaking
the healing

- rupi kaur
Y A-T-IL UNE SUITE ? Pas une suite réellement, mais l’autrice a publié un autre ouvrage en 2017, intitulé the sun and her flowers.


milk and honey 810
©️ aurélie

Ton avis
LE RECUEIL EN UN MOT : Hétérogène.
UNE NOTE SUR 10 : ¯\_(ツ)_/¯/10.
TON AVIS :
Me voilà bien embêté. Mon avis est partagé, et de cette division naît un souci intellectuel. Je vais tâcher d’éclaircir tout cela dans le texte qui va suivre. Mais avant tout, qu’est-ce que milk and honey et qui est rupi kaur ?

L’ouvrage qui nous intéresse ici est un recueil de poèmes parlant de viol, du viol de son autrice (d’origine indienne et installée au Canada) par ce qu’on comprend être un membre de sa famille, et toute la trajectoire de vie qu’un tel événement implique. Divisé en quatre chapitres (the hurting, the loving, the breaking et the healing), elle y raconte le traumatisme et la reconstruction qui suit. Il est illustré de la main de l’autrice elle-même.

milk and honey 980x

Et, sémantiquement, c’est un livre très riche, puisqu’elle aborde bien des sujets, du paradoxe amour/haine vis-à-vis du violeur (et de la famille, du coup) à l’amour de soi et la reconstruction de son identité par la reconnexion avec son corps, en passant par des signes de stress post-traumatique, la notion de culpabilisation de la victime (pour le coup intégrée pleinement par ladite victime), la reproduction des comportements d’abus par réflexe, le flou qui fait disparaître la frontière entre violences et signes d’affection tant les violences sont devenues la norme du quotidien...

MAIS.
(Parce qu’il y a un mais.)
C’est un livre stylistiquement très pauvre. Quelques bonnes idées çà et là, mais des textes très plats, très directs, pleins de lieux communs et sans style. Et ce n’est pas tant que l’écriture n’est pas assez raffinée pour moi — elle aurait pu, au vu du contexte, opter pour un style incisif, qui accroche et qui passe difficilement : ça n'aurait pas été raffiné mais ça aurait eu un intérêt. Mais non. Elle a opté pour... le témoignage. Voilà ce que c’est. Pas un recueil de poèmes : un témoignage.

milk and honey 980x

Même remarque pour ses illustrations. Elles sont la plupart du temps, sauf une ou deux exceptions (l’idée de la femme-arbre en fin de livre est intéressante) ou bien la translittération exacte du texte qui lui est associé (oh, un poème qui parle de mains coupée et oh ! un dessin de mains coupées !), ou bien un lieu commun (la distance avec le compagnon représentée par une chambre vide...). Et dessinée avec ce trait peu concerné par la qualité du rendu, qu’on peut notamment retrouver chez Man Ray ou Cocteau. Mais là où les dessins de Man Ray marchent parce qu’ils sont toujours inattendus et mêlent des concepts de façon étonnante, ce trait fonctionne beaucoup moins bien quand il s’agit de représenter banalement des objets banals* du quotidien, et on a de fait plus l’impression de voir les dessins approximatifs d’un·e adolescent·e découvrant l’emo punk (et le choix de ne mettre aucune majuscule dans tout le livre lui donne également un aspect de thread Tumblr assez ridicule dès lors qu'on ne voit que ça) qu’un réel manifeste contre les violences faites aux femmes**.

En cherchant un peu sur le net, j’ai trouvé le message d’une utilisatrice de Goodreads qui résume assez bien mon ressenti :

There are zero pages of poetry in this book. There are 208 pages of excerpts from someone's diary, with oddly placed line breaks, occasional doodles and chapters with theme names, so you'll know which emotions the author is trying to squeeze out of you.

(Il n’y a aucune page de poésie dans ce livre. Il y a 208 pages d’extraits du journal intime de quelqu’un, avec des sauts de ligne étranges, quelques esquisses et des chapitres intitulés de telle façon à ce qu’il soit évident de comprendre quelles émotions l’autrice essaie de vous faire ressentir.)

milk and honey 980x

CEPENDANT.
(Parce qu’il y a un cependant, soyons raffiné·e·s voyons.)
Dire tout ce que je viens de dire revient à dénigrer le propos d’une victime de viol, ce qui n’est absolument pas la marche à suivre alors que la parole des femmes est encore pas mal stigmatisée. Donc voilà. Je ne me vois pas encenser ce livre pour des qualités poétiques que je ne lui trouve pas (mais que beaucoup de personnes semble lui accorder). Mais il est un témoignage (parmi tant d’autres) nécessaire actuellement. Et donc je ne me vois pas le descendre en flammes non plus.

Dans l’ensemble, un avis mitigé. Et vous, si vous l’avez lu, qu’en avez-vous pensé ?

*NB : « banaux » est également le pluriel de « banal » mais dans le sens du « ban », l’impôt moyenâgeux.
**AFAB principalement, en réalité, mais les femmes transgenres ne sont pas en dehors de la question, quoiqu’elle ne soit pas abordée dans ce livre.
A QUI LE CONSEILLES-TU ? En tant que poésie : personne. En tant que témoignage : aux personnes intéressées par la question de l'impact du viol, peut-être comme introduction à une déconstruction sur le sujet.





Dernière édition par L'erreur sociale le Jeu 28 Mar - 11:37, édité 6 fois (Raison : CPG)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joyce


Joyce


Messages : 730
Age : 26
Localisation : La Bretagne!
Emploi/loisirs : Professeure documentaliste, aka dame du CDI, paraît-il.


Vos papiers SVP
Crédits: Joyce
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

milk and honey _
MessageSujet: Re: milk and honey   milk and honey EmptySam 17 Fév - 12:47

Hum, j'ai appris plusieurs choses sur ce livre en lisant ta chronique. Je ne savais pas le sujet, déjà. Et n'étant pas forcément très intéressée par la poésie, plutôt que de me dire "mouais non", ta chronique m'a donné envie de découvrir ce livre. Bien joué ! red

Car en effet, et c'est ce que j'ai compris de ton dernier paragraphe, si on prend ça d'un point de vue social et donc que l'on prend ce recueil sous forme de journal et de témoignage, ça m'a l'air d'être un beau livre sur la libération d'une parole qu'on entend, certes de plus en plus, mais pas encore beaucoup. Et cela vaut encore plus si l'autrice est d'origine indienne et immigrée dans un autre pays.

Après, j'ai entendu des avis tellement mitigés (certains qui encensent ce livre, d'autres qui le détruisent complètement), que j'ai l'impression qu'il n'y a pas d'entre-deux. Quelque part ça me donne envie de me faire ma propre opinion dessus.

Par contre, j'hésite franchement à lire une version traduite si je mets la main dessus.

_________________________________________________


(c)tumblr. Murmuration n.1. The act of murmuring; a murmur. Murmuration of starlings: a flock—Lydgate, 1470.

« Il n'y a aucune absurdité qu'on ne puisse vivre tout naturellement » Imre Kertész - Etre sans destin
Profil Livraddict.


Dernière édition par Goblinlaya le Sam 17 Fév - 14:34, édité 1 fois (Raison : CPG)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Kyld.


Le Kyld.


Messages : 549
Age : 28
Emploi/loisirs : Lecture, Cinéma, Sorties


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

milk and honey _
MessageSujet: Re: milk and honey   milk and honey EmptyLun 2 Avr - 21:29

Le commentaire de l'utilisatrice Goodreads que tu as donné exprime parfaitement mon ressenti vis-à-vis de ce livre. Pendant ma lecture des trois premières parties, j'ai eu la très désagréable sensation de m'introduire dans la vie privée de l'auteure, d'assister à des scènes auxquelles je n'avais pas le droit d'assister. Quant aux dessins, effectivement, ça n'avait pas grand intérêt, tout avait un goût d'esquisses, de brouillon, comme si rien n'était terminé. En revanche, j'ai bien aimé la dernière partie même si ça ne change pas franchement l'avis que j'ai sur ce livre. Une belle déception pour moi !


Dernière édition par L'erreur sociale le Lun 2 Avr - 21:38, édité 1 fois (Raison : Corrigé par L'erreur sociale)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





milk and honey _
MessageSujet: Re: milk and honey   milk and honey Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

milk and honey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Autres formats :: Poésie :: Recueils-