Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dans la solitude des champs de coton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lady Swan


avatar


Messages : 8099
Age : 22
Localisation : Québec
Emploi/loisirs : Lecture, musique, cinéma


Vos papiers SVP
Crédits: Gritsou
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Dans la solitude des champs de coton   Sam 24 Fév - 2:38

Dans la solitude des champs de coton
Bernard-Marie Koltès



informations
TITRE D'ORIGINE : /
DATE DE PARUTION : 1987.
PREMIÈRE REPRÉSENTATION : 1987.
NOMBRE DE PAGES : 60.
ÉDITION DE TON LIVRE : Éditions de Minuit.
QUATRIÈME DE COUVERTURE : « Si un chien rencontre un chat – par hasard, ou tout simplement par probabilité, parce qu'il y a tant de chiens et de chats sur un même territoire qu'ils ne peuvent pas, à la fin, ne pas se croiser ; si deux hommes, deux espèces contraires, sans histoire commune, sans langage familier, se trouvent par fatalité face à face – non pas dans la foule ni en pleine lumière, car la foule et la lumière dissimulent les visages et les natures, mais sur un terrain neutre et désert, plat, silencieux, où l'on se voit de loin, où l'on s'entend marcher, un lieu qui interdit l'indifférence, ou le détour, ou la fuite ; lorsqu'ils s'arrêtent l'un en face de l'autre, il n'existe rien d'autre entre eux que de l'hostilité – qui n'est pas un sentiment, mais un acte, un acte d'ennemis, un acte de guerre sans motif. »
Bernard-Marie Koltès

Cette pièce a été créée en février 1987, au théâtre des Nanterre-Amandiers, dans une mise en scène de Patrice Chéreau, avec Laurent Mallet et Isaach de Bankolé, puis reprise fin 1987-début 1988, avec Laurent Mallet et Patrice Chéreau dans le rôle du dealer. Une troisième version a été donnée en 1995-1996, à la Manufacture des Œillets, avec Pascal Greggory et Patrice Chéreau.
Y A-T-IL UNE SUITE ? Non.



©️ aurélie

Ton avis
RÉSUMÉ PERSONNEL : /
LA PIÈCE EN UN MOT : Surprenante.
UNE CITATION : « Mais plus un vendeur est correct, plus l’acheteur est pervers ; tout vendeur cherche à satisfaire un désir qu’il ne connaît pas encore, tandis que l’acheteur soumet toujours son désir à la satisfaction première de pouvoir refuser ce qu’on lui propose ; ainsi son désir inavoué est exalté par le refus, et il oublie son désir dans le plaisir qu’il a d’humilier le vendeur. »
UNE NOTE SUR 10 : 6/10.
TON AVIS : Je pense devoir faire une deuxième lecture de cette pièce. J'ai eu énormément de difficultés à passer à travers la première fois. Je n'ai pas détesté. La construction est intéressante, l'absence de personnages fixes d'une temporalité particulière m'a bien plu. Toutefois, je n'adhère pas trop au flou volontaire. J'ai trouvé qu'en essayant d'être trop philosophique ça perdait tout le sens que le texte aurait pu avoir... Je suis très intéressée de lire vos avis et interprétations, si vous en avez ! Ça m'aiderait peut être à avoir une idée plus claire de ma lecture.
À QUI LA CONSEILLES-TU ? 16 ans et +, et peut être pas à tous. C'est un texte assez difficile.




_________________________________________________

"La seule connaissance authentique naît de l'amour universel. Lorsque nous aimons, nous souffrons de toutes les formes d'oppressions et de toutes les dictatures: et nous désirons lutter pour la liberté , pour la justice, et pour tous ce qui peut favoriser la dignité humaine" Antoni Tàpies, "La pratique de l'art"

Crédits pour l'avatar: Gritsou


Dernière édition par L'erreur sociale le Sam 24 Fév - 11:59, édité 1 fois (Raison : Corrigé par L'erreur sociale)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Swan


avatar


Messages : 8099
Age : 22
Localisation : Québec
Emploi/loisirs : Lecture, musique, cinéma


Vos papiers SVP
Crédits: Gritsou
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Dans la solitude des champs de coton   Sam 24 Fév - 2:52

Une mise en scène que j'ai bien aimée : 

_________________________________________________

"La seule connaissance authentique naît de l'amour universel. Lorsque nous aimons, nous souffrons de toutes les formes d'oppressions et de toutes les dictatures: et nous désirons lutter pour la liberté , pour la justice, et pour tous ce qui peut favoriser la dignité humaine" Antoni Tàpies, "La pratique de l'art"

Crédits pour l'avatar: Gritsou


Dernière édition par L'erreur sociale le Sam 24 Fév - 11:44, édité 1 fois (Raison : Corrigé par L'erreur sociale)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Dans la solitude des champs de coton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Autres formats :: Théâtre-