Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Saga] The Sandman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
L'erreur sociale


avatar


Messages : 1661
Age : 22
Emploi/loisirs : Fantôme ubiquitaire


Vos papiers SVP
Crédits: Clara Lieu
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: [Saga] The Sandman   Mar 6 Mar - 17:01

The Sandman
Neil Gaiman


image

Volume I
Morpheus, le seigneur des rêves, a été emprisonné en 1916, par un groupe occulte. Après avoir fomenté son évasion pendant presqu’un siècle, il réussit à s’échapper et se lance dans une quête pour redevenir le Maître des songes. Hantant les cauchemars et les désirs des hommes, il ira jusqu’en enfer retrouver son dû.
image

Volume II
Après avoir récupéré ses attributs et s'être à nouveau imposé comme Maître des Rêves en son royaume, Morpheus décide de retourner en Enfer, quérir l'âme de l'amour de sa vie, Nada, l'humaine qui pour oser avoir aimé un Éternel fut condamnée à la damnation éternelle. Descendu aux Enfers, le Sandman apprend que Lucifer a quitté son trône et se voit remettre les clés du domaine. Cependant, devant la charge infernale trop lourde, l'Éternel décide de confier les Enfers au plus méritant. S'avance alors la foule des prétendants...
image

Volume III
Au cours de son emprisonnement, Sandman a retenu une importante leçon : pour demeurer, le Seigneur des Rêves devra soit changer, soit mourir. Il a pris sa décision et visite depuis la psyché des Hommes, se rapprochant d'eux plus qu'il ne l'aurait cru à leur contact. Les relations que cet être hors du temps entretient avec les membres de sa famille – les Infinis – opèrent également de nouvelles métamorphoses.
image

Volume IV
Il y a trois siècles, un des Infinis a renoncé à sa charge et à sa famille. Aujourd'hui, le Délire est en proie à des angoisses et ne voit qu'un remède à son mal-être: implorer le Rêve de l'accompagner, et retrouver la trace du frère prodigue. Mais même pour Morphée, le monde de l'Éveil a ses pièges. Malgré les mises en garde de la Mort et du Destin, l'heure est venue de briser d¹anciens serments.
image

Volume V
Morphée a accompli l'irréparable, et déjà, les conséquences s'en font sentir. Secoué par un cataclysme, l'univers tremble et se convulse. Pour échapper à ces violents soubresauts du temps et de la météo, des voyageurs venus de mondes et d'époques disparates trouvent refuge pour la nuit dans une étrange auberge à la fin des mondes et attendent l'éclaircie en échangeant des histoires de toutes sortes, qui portent peut-être en elles l'avenir de Morphée et des Infinis. En contraste avec ces événements, deux facettes exotiques du Sandman, deux interventions extraordinaires dans les siècles passés : la Bagdad des contes d¹Haroun Al-Rachid et le Japon féodal, où le Rêve se mêle aux légendes et à la magie. Une dernière respiration de l'histoire avant la conclusion de la série.
image

Volume VI
À la disparition de son fils Daniel, l'amazone Lyta Hall, aveuglée par la colère et la tristesse, invoque les trois Furies et leur demande la tête de celui qu'elle tient pour responsable de sa tragédie : Morpheus. Les Furies, ou « Bienveillantes », pénètrent le royaume du Maître des Songes et le contraignent à commettre un sacrifice qui changera à jamais sa place au sein des Infinis.
image

Volume VII
SANDMAN est l'oeuvre imaginée par Neil GAIMAN. Inspirée par le concept d'un personnage classique de l'univers de DC, la série débute en 1988 pour s'achever en 1996, après 75 numéros. Acclamé par la critique et les lecteurs dès sa publication, ce titre fondateur du label Vertigo est reconnu comme l'une des pièces majeures de notre culture contemporaine. Mêlant mythes modernes, dark fantasy, poésie et philosophie, Neil GAIMAN déploie toute l'étendue de ses talents de conteur pour bâtir un univers onirique inédit.


informations
TITRE D'ORIGINE : The Sandman
DATE DE PARUTION : 1989–1996.
ÉDITION DE LA SÉRIE : DC Comics/Vertigo. Elle a également paru en France aux éditions Le Téméraire et Delcourt.
HISTOIRE DE LA SÉRIE :
Résumé de l’éditeur concernant le tome 1 :
Morpheus, le seigneur des rêves, a été emprisonné en 1916, par un groupe occulte. Après avoir fomenté son évasion pendant presqu’un siècle, il réussit à s’échapper et se lance dans une quête pour redevenir le Maître des songes. Hantant les cauchemars et les désirs des hommes, il ira jusqu’en enfer retrouver son dû.
NOMBRE DE TOMES : Selon les éditions, entre 7 et 11 tomes, auxquels il faut rajouter la préquelle Overture, parue en 2013 aux USA et en 2016 sous le titre Ouverture en France.
EST-ELLE TERMINÉE ? Le cœur de la série est terminée, mais un nouveau spin-off, qui viendrait s’ajouter aux autres spin-offs (The Dream Hunters, deux spin-offs Death, The Dreaming, The Song of Orpheus, etc.) a récemment été annoncé, et s’intitulera The Sandman Universe. Gaiman, faute de rédiger les scenarii, supervisera le projet.



©️ aurélie

Ton avis
LA SÉRIE EN UN MOT : Bluffante.
UNE CITATION :
"Our sister defines life, just as Despair defines hope, or Desire defines hatred, or as Destiny defines freedom."
"And what I do define by this theory of yours?"
"Reality, perhaps..."
UNE NOTE SUR 10 : amen/10.
TON AVIS :
The Sandman se concentre sur les péripéties du personnage titulaire et qui, au fil des âges, a porté de nombreux noms : Morphée, le Seigneur des Rêves, le marchand de sable... Membre de la famille des Infinis (ou Endless dans sa version originale), représentations anthropomorphisées de concepts humains (Rêve, Mort, Désir, Désespoir, Délire, Destin, et un autre, qui a déserté son poste — en anglais, les sept D : Dream, Death, Desire, Despair, Delirium (anciennement Delight), Destiny, et le frère prodigue qui a disparu et dont je tairai le nom red). Roi, et effroyablement froid et inhumain, il se trouve un jour emprisonné par un culte qui, au départ, avait prévu de capturer sa sœur, la Mort. Pendant 70 longues années, il va dépérir dans un manoir reculé. Lorsqu’enfin il en sortira, son royaume sera tombé en ruines, et beaucoup de choses seront à refaire.



Quoique le premier arc de The Sandman s’intéresse à montrer la reconstruction d’un Morpheus profondément affaibli et nous permet, de fait, de nous familiariser avec l’univers, l’histoire comprend en réalité de nombreux autres arcs tous plus intéressants les uns que les autres (sauf, peut-être, A Game of You, que j’ai trouvé plus faible que ses camarades) ainsi que des chapitres one-shot, généralement situés dans le passé, construits comme de véritables fables autour de thématiques variées, et qui sont d’autant plus pertinents qu’ils aident à nous représenter la psyché intemporelle des Infinis, qui voient se faire et se défaire des civilisations entières, les humain•e•s mourir, les choses sans cesse changer, et qu’ils mettent en lumière les caractéristiques parfois détachées, voire profondément antipathiques des protagonistes (assez paradoxalement, la Mort est peut-être le personnage le plus doux et le plus empathique de tous).


Et The Sandman, c’est beaucoup trop cool. Mais pourquoi est-ce donc beaucoup trop cool ?
Déjà parce que, non content de réadapter des mythes, légendes, contes, histoires connu•e•s de tou•te•s (e.g. cosmogonie chrétienne, mythologie égyptienne, la Belle au bois dormant...) pour en faire des récits pertinents dans le contexte socioculturel des sociétés bourgeoises de l’Ouest et un commentaire intelligent sur la condition humaine, la vie, les interactions sociales, l’amour, l’identité (personnalité, genre, sexualité, etc.), la guerre, la violence, etc., l’univers qui est développé regorge de bonnes idées et de réappropriations savamment conçues. Il serait difficile d’en donner des exemples précis tant l’œuvre en déborde et cela nécessiterait donc de les hiérarchiser, ce que je ne me propose pas de réaliser ici. Il est cependant intéressant de noter que l’apparence des Infinis, qui déjà varie d’une publication à l’autre (ce qui s’explique d’une part par leur nature intrinsèquement floue et d’autre part par les changements d’illustrateurs ayant tous apporté leur patte aux personnages), dépend également de qui les regarde : ainsi, Morpheus apparaîtra félin aux chats, de couleur aux personnes de couleur, démoniaque pour qui lui voue des propriétés infernales, etc. Une grande partie de leur existence naît de la foi humaine placée en eux, et de fait, leur apparence et leur comportement dépendent de cela. Idée que l’on retrouvera également dans l’œuvre de Pratchett, tout particulièrement Small Gods, où la survie d’un dieu dépend de ses croyant•e•s, et, paraît-il, dans American Gods de Gaiman, que je n’ai pas encore lu.
Ensuite, c’est vachement cool. parce que chaque personnage est travaillé au maximum, et chacun crée de l’empathie à sa manière. Même Morpheus, qui, au départ insupportable, va s’humaniser progressivement au fil de ses interactions avec les humain•e•s. Même Lucifer, le patron des Enfers (modélisé sur le physique de David Bowie, d’ailleurs... the more you know ¯\_(ツ)_/¯), qui prend le contre-pied total de ce que l’on aurait pu attendre de lui.
Enfin, c’est très très cool, parce que, à part les premières publications qui ont certes un peu vieilli, les visuels en jettent un max. Du chara design aux décors en passant par la composition, parfois surréalistes, parfois profondément ancrés dans le réel, les dessins sont brillants et offrent au lecteur et à la lectrice un univers coloré, vivant, prenant, intrigant, cohérent et jouissif.


Bref. Lisez The Sandman. Même si on peut lui faire certaines critiques, lui reprocher certains éléments (la violence de son protagoniste, par exemple, qui entre autres a décidé de laisser la femme qu’il aimait se faire torturer pendant dix mille ans pour la simple raison qu’elle avait refusé ses avances #BonjourLePatriarcat #MonCorpsMonChoix), force est de constater qu’il s’agit d’une œuvre majeure qui est passionnante par bien des aspects.
À QUI LA CONSEILLES-TU ? Lectorat averti. Il y est régulièrement question de traumatismes et de sujets difficiles voire gores. 15/16 ans environ, suivant le degré de maturité et sensibilité.




_________________________________________________

One was a wayfaring knight on an endless, forbidden search.
Only the Abyss granted closure, if not reunion, with his beloved.
Fear not the Dark, my friend.
And let the feast begin.


Dernière édition par Jacana le Sam 7 Juil - 20:18, édité 2 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DarthAruno


avatar


Messages : 5271
Age : 40
Localisation : Essonne (91)
Emploi/loisirs : Graphiste


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] The Sandman   Mar 17 Avr - 15:59

Merci pour cet avis !
Je l'avais survolé (le premier tome, je crois), je ne sais où, il y a quelques années et cela m'était sorti de la tête.
Jusqu'à il y a quelques mois... avec la série American Gods, et un nom au générique : Neil Gaiman...
Ce nom me disait quelque chose, alors... je cherche... et je trouve.
Et depuis, j'ai envie de me prendre le tome 1, histoire de voir. wink


Dernière édition par DarthAruno le Jeu 19 Avr - 9:16, édité 2 fois (Raison : Corrigé par L'erreur sociale)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darth-aruno.perso.neuf.fr/darth_aruno-original/index.htm
Enorah


avatar


Messages : 1895
Age : 28
Emploi/loisirs : Bibliothécaire / Cinéphile boulimique


Vos papiers SVP
Crédits: http://marion-lutine.eklablog.com/
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] The Sandman   Mer 18 Avr - 18:58

Roh ça fait longtemps que je veux le lire celui-ci ! Ta fiche ravive mon envie, je ne te félicite pas !

_________________________________________________



Dernière édition par L'erreur sociale le Mer 18 Avr - 21:25, édité 1 fois (Raison : Corrigé par L'erreur sociale)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entre-deux-pages.eklablog.com/
L'erreur sociale


avatar


Messages : 1661
Age : 22
Emploi/loisirs : Fantôme ubiquitaire


Vos papiers SVP
Crédits: Clara Lieu
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] The Sandman   Mer 18 Avr - 21:28

@Enorah a écrit:
Ta fiche ravive mon envie, je ne te félicite pas !


_________________________________________________

One was a wayfaring knight on an endless, forbidden search.
Only the Abyss granted closure, if not reunion, with his beloved.
Fear not the Dark, my friend.
And let the feast begin.


Dernière édition par L'erreur sociale le Jeu 19 Avr - 10:15, édité 2 fois (Raison : Corrigé par L'erreur sociale (Ça va, ça devrait aller pour une autocorrection comme celle-ci...))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DarthAruno


avatar


Messages : 5271
Age : 40
Localisation : Essonne (91)
Emploi/loisirs : Graphiste


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] The Sandman   Jeu 19 Avr - 9:15

Il fait trop flipper, ce chat... Shocked

_________________________________________________

"Sois le changement que tu voudrais voir dans ce monde."
Ghandi.


Dernière édition par L'erreur sociale le Jeu 19 Avr - 10:10, édité 1 fois (Raison : Corrigé par L'erreur sociale)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darth-aruno.perso.neuf.fr/darth_aruno-original/index.htm
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Saga] The Sandman   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Saga] The Sandman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: BDs et Mangas :: BDs-