Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lettres d'une péruvienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lady Swan


Lady Swan


Messages : 8373
Age : 23
Localisation : Québec
Emploi/loisirs : Lecture, musique, cinéma


Vos papiers SVP
Crédits: Gritsou
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

Lettres d'une péruvienne _
MessageSujet: Lettres d'une péruvienne   Lettres d'une péruvienne EmptySam 7 Avr - 2:20

Lettres d'une péruvienne
Françoise de Graffigny


Lettres d'une péruvienne 413BNWFDK7L._SX288_BO1,204,203,200_

informations
TITRE D'ORIGINE : /
DATE DE PARUTION : 1747.
NOMBRE DE PAGES : 403.
ÉDITION DE TON LIVRE : GF.
QUATRIÈME DE COUVERTURE : « Une lettre c'est un baiser qu'on s'envoie par la poste. Quand je suis là, à quoi bon le facteur ? » écrivait Victor Hugo à Juliette Drouet, le 22 mai 1837. Des cinq romans épistolaires que nous publiions ici, chefs-d'œuvre d'une forme littéraire raffinée dont s'enchanta la période classique, trois développent le thème de l'amour et l'absence : l'amant n'est pas là, et l'amante se plaint, s'analyse, rêve son amour. Dans les deux autres, les deux voies se font entendre, ici sur un ton enjoué – mais l'aventure finit mal – là dans une perspective parodique, au dénouement conventionnel et heureux. Ces cinq textes offrent dons un panorama fort complet du genre « roman d'amour par lettres ».
Y A-T-IL UNE SUITE ? Non.


Lettres d'une péruvienne 810
©️ aurélie

Ton avis
RÉSUMÉ PERSONNEL : /
LE LIVRE EN UN MOT : Différent.
UNE CITATION : « Le plaisir d'être, ce plaisir oublié, ignoré même de tant d'aveugles humains ; cette pensée si douce, ce bonheur si pur, je suis, je vis, j'existe, pourrait seul rendre heureux, si l'on s'en souvenait, si l'on en jouissait, si l'on en connaissait le prix. »
UNE NOTE SUR 10 : 7/10.
TON AVIS :
Lettres d'une péruvienne est un roman épistolaire de Françoise de Graffigny. Une jeune femme péruvienne, enlevée par les Espagnols, écrit à son amant resté dans son pays. Zilia se retrouve en France et c'est dans ce contexte qu'elle propose une critique de cette société qui lui est alors totalement étrangère. Elle critiquera, par exemple, l'hypocrisie de la cour, la condition des femmes et le manque de sincérité des relations interpersonnelles. Elle représente l'altérité, un point de vue extérieur qui a les moyens de critiquer la société française et ses moeurs par ses observations. Cette critique est tellement forte qu'on finit par oublier la présence de son correspondant, Aza. L'histoire des deux amants est davantage un contexte, un prétexte à l'écriture. Les réponses d'Aza ne sont pas dans le roman. On peut supposer ses réponses à travers les mots de Zilia.

C'est une lecture agréable, je ne pourrais pas dire que ce soit le roman épistolaire qui m'ait le plus captivée. Toutes les lettres ne sont pas significatives, il m'est arrivé plus d'une fois de perdre le fil. Toutefois, l'auteure a toujours réussi à me ramener, à garder mon attention sur le destin de Zilia. Je recommande !

*Mon édition regroupe plusieurs textes. C'est pourquoi la quatrième de couverture n'offre pas un résumé satisfaisant !*
À QUI LE CONSEILLES-TU ? 14+.




_________________________________________________

"La seule connaissance authentique naît de l'amour universel. Lorsque nous aimons, nous souffrons de toutes les formes d'oppressions et de toutes les dictatures: et nous désirons lutter pour la liberté , pour la justice, et pour tous ce qui peut favoriser la dignité humaine" Antoni Tàpies, "La pratique de l'art"

Crédits pour l'avatar: Gritsou


Dernière édition par L'erreur sociale le Sam 7 Avr - 6:31, édité 1 fois (Raison : Corrigé par L'erreur sociale)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Lettres d'une péruvienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Littérature générale :: Romans classiques-