Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'Hiver de force

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lady Swan


Lady Swan


Messages : 8452
Age : 23
Localisation : Québec
Emploi/loisirs : Lecture, musique, cinéma


Vos papiers SVP
Crédits: Gritsou
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

L'Hiver de force _
MessageSujet: L'Hiver de force   L'Hiver de force EmptyDim 8 Avr - 3:14

L'hiver de force
Réjean Ducharme


L'Hiver de force 51124k6lr%2BL._SX210_

informations
TITRE D'ORIGINE : /
DATE DE PARUTION : 1973.
NOMBRE DE PAGES : 282.
ÉDITION DE TON LIVRE : Folio.
QUATRIÈME DE COUVERTURE : L'Hiver de force est un de ces livres confession proche de Miller ou de Kerouac. Les deux héros, André et Nicole, sont « sur la route », même quand ils ne bougent pas de l'appartement où ils se saoulent des films de la télé. Il y a leurs amis, Toune, Laïnou, Roger, Catherine, le bavardage lyrique.

Il y a le travail de correcteur d'épreuves, les chansons de Charlebois et surtout le merveilleux personnage d'André, si proche de l'auteur, rêveur éveillé qui nous entraîne dans une dérive exotique qui séduit, hypnotise, enchante.
Y A-T-IL UNE SUITE ? Non.


L'Hiver de force 810
©️ aurélie

Ton avis
RÉSUMÉ PERSONNEL : /
LE LIVRE EN UN MOT : Déroutant.
UNE CITATION : « Puis demain, 21 juin 1971, l'hiver va commencer, une dernière fois, une fois pour toutes, l'hiver de force (comme la camisole), la saison où on reste enfermé dans sa chambre parce qu'on est vieux et qu'on a peur d'attraper du mal dehors, ou qu'on sait qu'on ne peut rien attraper du tout dehors, mais ça revient au même. »
UNE NOTE SUR 10 : 7/10.
TON AVIS : Je ne me fais pas des amis en disant ne pas vénérer Réjean Ducharme. Il est un pilier de la littérature québécoise, c'est un fait. Pourtant, ce n'est pas une écriture qui me parle vraiment. Je n'adhère pas trop à l'univers pseudo-nihiliste des personnages, l'écriture « agressive », les tournures qui suggèrent le fil d'une pensée plutôt qu'un récit linéaire. Objectivement, je comprends toute les qualités du roman et surtout le matériel d'analyse qu'il nous met à disposition. Toutefois, ce roman ne m'a pas fait adhérer à son univers disjoncté. Les mots me manquent pour l'expliquer. Je crois quand même pouvoir recommander cette lecture. C'est très intéressant à lire, c'est un défi langagier. Les références à la culture populaire sont nombreuses et on s'amuse à les dénicher. Je pense que la très forte relation des personnages à la culture – une culture à la fois savante et populaire – est l'aspect le plus intéressant du roman. Les personnages sont à la fois éclairés par cette culture et aliénée par elle (l'aliénation de la télévision en continue, par exemple, en opposition avec une connaissance étendue de la faune et la flore). Je crois qu'il faut se faire une idée par soi-même pour comprendre ce que je tente maladroitement de dire.
À QUI LE CONSEILLES-TU ? 16+.




_________________________________________________

"La seule connaissance authentique naît de l'amour universel. Lorsque nous aimons, nous souffrons de toutes les formes d'oppressions et de toutes les dictatures: et nous désirons lutter pour la liberté , pour la justice, et pour tous ce qui peut favoriser la dignité humaine" Antoni Tàpies, "La pratique de l'art"

Crédits pour l'avatar: Gritsou


Dernière édition par L'erreur sociale le Dim 8 Avr - 6:47, édité 1 fois (Raison : Corrigé par L'erreur sociale)
Revenir en haut Aller en bas
 

L'Hiver de force

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Littérature générale :: Littérature contemporaine/générale-