Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Satan est un homme comme les autres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Indigo


avatar


Messages : 20
Age : 22
Localisation : Bruxelles
Emploi/loisirs : Étudiante en langues et lettres romanes


Vos papiers SVP
Crédits: Indigo - Sweetie
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Satan est un homme comme les autres   Lun 17 Sep - 17:09

Satan est un homme comme les autres
Céline Mancellon



informations
TITRE D'ORIGINE : //
DATE DE PARUTION : 10/05/2017.
NOMBRE DE PAGES : 378 (338 version PDF).
ÉDITION DE TON LIVRE : Milady - Collection Emma.
QUATRIÈME DE COUVERTURE :  Infernal. Démoniaque. Salaud. Des adjectifs qui collent à la peau d’Adrian Sheffield, pianiste virtuose et terreur du monde de la musique classique. Il fallait s’y attendre : à force de semer la haine, Adrian reçoit un jour une menace de mort. Son agent – la seule personne sur Terre à encore le supporter – décide de lui attribuer un garde du corps. Ou plutôt une garde du corps : Carrie North.
Mais il ignore que Carrie a déjà rencontré Adrian, et qu’il ne lui a pas fait bonne impression. Du tout. les voilà de nouveau réunis. Adrian, toujours aussi séduisant et imbuvable, et Carrie, toujours aussi têtue. Sauront-ils surmonter leurs rancœurs et céderont-ils enfin à leur attirance mutuelle ? Mais surtout, qui veut la peau d’Adrian Sheffield ?
Y A-T-IL UNE SUITE ? Non.



©️ aurélie

Ton avis
RÉSUMÉ PERSONNEL : //
LE LIVRE EN UN MOT : J'ai trouvé mon maître en sarcasmologie.
UNE CITATION : Je suis sincèrement désolé. Je tenais vraiment à vous prier de bien vouloir m'excuser si, par inadvertance, vous avez eu l'impression que je souhaitais discuter avec vous. Ce n'était pas intentionnel. Merci. ❞ – Adrian Sheffield
UNE NOTE SUR 10 : 7.5.
TON AVIS : J'ai été tiraillée par deux sentiments contradictoires tout au long de ma lecture et, pour tout avouer, j'ai bien failli abandonner au tiers de l'histoire. Je m'explique : à la lecture du résumé, je m'attendais à trouver deux personnages aux caractères plutôt forts (pas de doute avec Adrian, on est dans le bain dès sa première apparition, par contre Carrie ne m'est pas apparue dès le début comme un personnage avec un caractère en acier trempé, mais soit). Je me suis attendue à des prises de becs plutôt virulentes, des joutes verbales, ce genre de choses... et non. Dès la rencontre entre Adrian et Carrie, baaam, tension électricosexuelle. Voilà la raison pour laquelle j'ai copieusement saoulé mes amis en commentant ma lecture page par page dans notre conversation de groupe, tellement j'avais l'impression de m'être fait avoir par rapport à la 4e de couverture.

MAIS MAIS MAIS. Parce qu'il y a un « mais » (quatre en fait, du coup, haha). J'ai tout de même continué ma lecture, parce que parfois la surprise se cache entre deux pages, et ce fut le cas. L'histoire a fait son bout de chemin dans mon petit cœur de désespérée et désespérante romantique. Un gros gros gros point positif est qu'on ne nous assomme pas avec des scènes de c*l crues et interminables, AMEN. Non seulement il n'y en a qu'une de « décrite » et je dois dire qu'elle était, à mon sens, réaliste et poétique. Ah oui, devrais-je préciser à quel point j'en ai ma claque des scènes sauvages style loup-garous ? Voilà, c'est fait.
Par contre, ne vous attendez pas à une enquête policière, il n'y en a pas la moindre trace. C'est un peu dommage mais, en soi, ce n'est pas si dérangeant dans l'histoire puisqu'il y a une raison à cette absence d'enquête, alors qu'on parle quand même de menaces de morts et d'un garde du corps.

Pour le reste, l'histoire est truffée d'humour, chaque chapitre porte la mention d'un morceau de musique (que personnellement je n'ai pas écouté mais de ce que j'ai pu lire par-ci par-là, écouter les morceaux indiqués en lisant est une « bonne expérience ») et une petite phrase humoristique mettant en scène Satan, ce cher bon vieux Satan.

Bref, sans être LA romance de l'année, Satan est un homme comme les autres m'a tout de même touchée alors que c'était plutôt mal parti (la faute à moi et mes aspirations), et je vous le conseille donc chaudement, rien que pour la langue acérée d'Adrian et son évolution tout au long du roman.
À QUI LE CONSEILLES-TU ? 16+ (parce que je suis de la vieille école, du haut de mes 22 ans, voilà voilà).





Dernière édition par L'erreur sociale le Lun 17 Sep - 22:40, édité 1 fois (Raison : Corrigé par L'erreur sociale)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Satan est un homme comme les autres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Littérature rose :: Romans d'amour/romances/chick-lit-