Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -38%
-38% sur la barre de son Yamaha YAS-108 (ODR 15€)
Voir le deal
184.99 €

Partagez | 
 

 Watership Down

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Epo9


Epo9


Genre : comme @Ceres
Messages : 833
Age : 24
Emploi/loisirs : en vie


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

Watership Down _
MessageSujet: Watership Down   Watership Down EmptyVen 16 Nov - 23:43

Watership Down
Richard Adams


Watership Down Wd10

informations
TITRE D'ORIGINE : Watership Down
DATE DE PARUTION : 1972.
NOMBRE DE PAGES : 541.
ÉDITION DE TON LIVRE : Monsieur Toussaint Louverture.
QUATRIÈME DE COUVERTURE : Menés par le valeureux Hazel et le surprenant Fyveer, une poignée de lapins choisit de fuir l’inéluctable destruction de leur foyer. Prémonitions, malices et légendes vont guider ces héros face aux mille ennemis qui les guettent, et leur permettront peut-être de franchir les épreuves qui les séparent de leur terre promise, Watership Down.
Y A-T-IL UNE SUITE ? Non.


Watership Down 810
© aurélie

Ton avis
RÉSUMÉ PERSONNEL : /
LE LIVRE EN UN MOT : Épique !
UNE CITATION :  « Et Krik dit : "Shraavilshâ, ton peuple ne peut dominer ce monde, car je n'en ai pas décidé ainsi. La Terre tout entière sera ton ennemie, Prince-aux-mille-ennemis, chaque fois qu'ils t'attraperont, ils te tueront. Mais d'abord, ils devront t'attraper... toi qui creuses, toi qui écoutes, toi qui cours, prince prompt à donner l'alerte. Sois ruse et malice, et ton peuple ne sera jamais exterminé." »
UNE NOTE SUR 10 : 10/10.
TON AVIS : Chef d’œuvre de la littérature anglaise qui s’est écoulé à plus de 50 millions d’exemplaires dans le monde, mais qui, malgré cela, reste encore assez méconnu en France jusqu’à ce que Monsieur Toussaint Louverture décide de sortir une nouvelle édition totalement corrigée en 2016.*

J’ai pris énormément de plaisir à lire ce livre. Je suis incapable de lui trouver un seul défaut et à aucun moment un détail de l'histoire m'a fait tiquer. Cette épopée m’a charmée du début à la fin. La base de l’histoire est simple puisque c’est une quête (ils veulent trouver une nouvelle garenne). Rien de bien original en soi. Sauf qu’en fait c’est génial. Pourquoi ? Parce qu’il y a des lapins. Un lapin c’est un animal faible et le livre ne cesse de le rappeler. Ils ne sont pas courageux, ils fuient le danger et sont littéralement paralysés par la peur. Ils n’aiment ni l’inconnu, ni l’imprévu. Et c’est justement génial car ils n’ont rien de l’étoffe d’un héros mais ils vont quand même se lancer dans une incroyable épopée. Le danger des quêtes, c’est le ridicule avec une surenchère de drames mièvres. Mais pas de ça ici, ça se lit sans honte alors que c’est une histoire de lapins.

Des personnages basiques mais fort sympathiques : le leader, pas le plus badass mais qui est le noyau dur du groupe, celui qui a consommé trop de plantes suspectes et qui a des visions, l’ingénieur, quelques combattants, un petit fragile trop mignon qu’il faut protéger mais qui sait se rendre utile, etc...

LA MYTHOLOGIE !!! Encore une sacrée force au récit, c’est qu’Adams a intégré dans son univers des croyances propres aux lapins. Les nombreux mythes et légendes sont ainsi là pour expliquer la nature lapinesque. Et on découvre avec plaisir les aventures de leur héros à tous : le très rusé Shraavilshâ. L’auteur a aussi imaginé un langage aux lapins. Par exemple, les lapins paralysés par la peur deviennent « sfar ». ils font aussi  « raka » (hihi). C’est un détail qui mérite d'être relevé selon moi puis qu'il finit parfaitement l’univers de Watership Down.

Ajoutez d’ailleurs à cela une description très fraîche et tout à fait soignée de la nature : on ressent l’amour que l’auteur a pour sa campagne anglaise et c’est très agréable à lire. Et les lapins, malgré une part anthropomorphique qui est toutefois utile au récit, font bien des choses de lapins et vivent selon un mode de vie de lapins sauvages. Pas de doute, Richard s’y connaissait en lapin de garenne ! (Point culture : Richard Adams a été ministre de l’agriculture.)

Pour conclure, Watership Down est un petit bijou de la littérature anglaise qui se lit et se relit à n’importe quel âge et qui plaira à toute personne à la recherche d’une lecture épique ! Ulysse avec son Odyssée n’a qu’à bien se tenir !

*J’ai vu à la Fnac qu’ils ont sorti une nouvelle édition ILLUSTRÉE (oui, madame/monsieur, vous avez bien lu !!) et qui, en plus, est moins chère que la première version de 2016. Je dis ça comme ça. lalala
À QUI LE CONSEILLES-TU ? Tout le monde.




Dernière édition par Epo9 le Mar 3 Déc - 18:58, édité 2 fois (Raison : Corrigé par L'erreur sociale)
Revenir en haut Aller en bas
http://athenenoctua9.tumblr.com/
L'erreur sociale


L'erreur sociale


Genre : Non binaire ♦ [iel]
Messages : 3725
Age : 24
Emploi/loisirs : Reprendre une part de gâteau


Vos papiers SVP
Crédits: Aleksandra Wojtas
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

Watership Down _
MessageSujet: Re: Watership Down   Watership Down EmptyLun 13 Mai - 11:38

“All the world will be your enemy, Prince with a Thousand Enemies, and whenever they catch you, they will kill you. But first they must catch you, digger, listener, runner, prince with the swift warning. Be cunning and full of tricks and your people shall never be destroyed.”

J’ai terminé Watership Down un petit matin, après une longue bataille contre l’insomnie que j’ai perdue, dans une sorte de frénésie étrange qui ne m’avait pas pris depuis bien longtemps. J’ai dévoré le dernier tiers du roman d’une traite et lorsque je l’ai enfin reposé le soleil se levait à peine. Les deux jours qui ont suivi m’ont vu flotter dans un bain de sentiments, entre euphorie, tension, soulagement, plénitude. Vraiment, rares sont les livres qui ont su me captiver à ce point, au point d’envahir mes pensées et de me laisser dans cet état-là. Et il rejoint clairement les livres pour lesquels j’ai le plus d’affection.

Pourtant Watership Down est d’une impressionnante simplicité, tant dans son intrigue que dans son groupe de personnages. Mais peut-être est-ce justement cette universalité et les échos des histoires qui l’ont précédé — et qui l’ont, finalement, façonné — qui le font si bien résonner. Clairement, c’est un bon roman : la prose est de qualité, les lapin·e·s se comportent comme des lapin·e·s et pas comme, say, des humain·e·s avec de longues oreilles, toute la réflexion sur le langage et la construction des mythes est passionnante (bien plus que le questionnement des structures sociétales, quand bien même il est fortement inspiré de la vie d’Adams durant la Seconde Guerre mondiale, ce que je ne peux décemment pas critiquer) et n'envahit pas l'impact émotionnel d'une aventure savamment construite et palpitante. Et j’apprécie beaucoup de voir comment des histoires que l’on pourrait penser rigides et inflexibles sont en réalité bien plus malléables qu’on ne l’aurait cru : le dénouement nous montre bien que la construction d’une culture et d’une identité est bien plus que la somme de ses composants. Les histoires que se racontent les protagonistes sont clairement un des points forts du roman, et j'étais tout excité à l'idée d'en lire une nouvelle à chaque fois que notre groupe de joyeux lurons se posaient dans un coin calme.

J’ai eu du mal à accrocher au premier tiers environ, où j’avais tendance à trouver la narration trop encyclopédique, mais force est de constater qu’elle finit par se mêler au texte avec beaucoup de fluidité et que très rapidement on se trouve happé·e par le voyage de ce groupe véritablement attachant. Et j’ai hâte d’arriver à replacer dans une conversation : ’SILFLAY HRAKA, U EMBLEER RAH!’

Ceci étant dit, on sent que le texte a vieilli, et certaines phrases font grincer des dents. Le stéréotype de l’irlandais belliqueux, les « hommes primitifs » dont on pourrait initialement penser qu’il s’agit d’élan pseudo-ethno-anthropologiques mais qui sont en réalité du racisme banalisé... Heureusement, ces phrases-là ne sont pas légion, et ne sont jamais bien développées. Mais régulièrement une petite pique réac’ surgit des fourrés. J’ai aussi vu que le rôle des femelles avait fait polémique, avançant que Watership Down était un roman misogyne, et si je ne connais pas bien les positions de Richard Adams sur la question des rôles genrés en société, j’ai un peu de mal à voir l’objectification des lapines comme une objectification des femmes en général, pour la simple et bonne raison que… ce sont des lapin·e·s, et qu’Adams rappelle qu’ils ne raisonnent pas comme les humain·e·s et de fait n’envisagent pas la relation amoureuse comme nous le ferions. Mais peut-être est-ce un Thermian Argument. Je ne sais pas trop.

Dans tous les cas, Watership Down est un livre tout à fait fantastique qui se savoure. Merci beaucoup @Epo9 d’avoir mis en avant une telle pépite, qui, si elle a fait un carton au Royaume-Uni puis en terre anglophone de manière générale, reste encore très méconnue en France, à tort, et que je n’aurais probablement pas connue sans toi. C’était un chouette voyage. ♥


Dernière édition par L'erreur sociale le Lun 9 Déc - 13:39, édité 4 fois (Raison : CPG)
Revenir en haut Aller en bas
Epo9


Epo9


Genre : comme @Ceres
Messages : 833
Age : 24
Emploi/loisirs : en vie


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

Watership Down _
MessageSujet: Re: Watership Down   Watership Down EmptyLun 13 Mai - 14:35

@L'erreur sociale a écrit:
J’ai aussi vu que le rôle des femelles avait fait polémique, avançant que Watership Down était un roman misogyne, et si je ne connais pas bien les positions de Richard Adams sur la question des rôles genrés en société, j’ai un peu du mal à voir l’objectification des lapines comme une objectification des femmes en général, pour la simple et bonne raison que… ce sont des lapin·e·s, et qu’Adams rappelle qu’iels ne raisonnent pas comme les humain·e·s et de fait n’envisagent pas la relation amoureuse comme nous le ferions. Mais peut-être est-ce un Thermian Argument. Je ne sais pas trop.

Ah moi aussi ce point-là m'a un peu gênée. Et au final non, parce que l'anthropomorphisme n'est pas assez développé pour je trouve. Ce sont des lapins de garenne, point.

En tout cas, je suis très contente que le livre t'ai autant plu !! chair

Watership Down Tumblr_pqq8ei4R301y5gojio1_640

_________________________________________________

Win the “yes” needs the “no” to win against the “no”


Dernière édition par Goblinlaya le Jeu 16 Mai - 8:38, édité 2 fois (Raison : CPG)
Revenir en haut Aller en bas
http://athenenoctua9.tumblr.com/
Ceres


Ceres


Genre : ♀ | Elle
Messages : 1515
Age : 30
Emploi/loisirs : Prêcher la bonne parole (c'est-à-dire harceler les gens au sujet de mes œuvres favorites)


Vos papiers SVP
Crédits: Anastasia Kuznetsova
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

Watership Down _
MessageSujet: Re: Watership Down   Watership Down EmptyLun 13 Mai - 19:55

Vous me donnez envie de le lire. Watership Down Lievre

_________________________________________________

Watership Down 210


Dernière édition par Goblinlaya le Jeu 16 Mai - 8:36, édité 1 fois (Raison : CPG)
Revenir en haut Aller en bas
L'erreur sociale


L'erreur sociale


Genre : Non binaire ♦ [iel]
Messages : 3725
Age : 24
Emploi/loisirs : Reprendre une part de gâteau


Vos papiers SVP
Crédits: Aleksandra Wojtas
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

Watership Down _
MessageSujet: Re: Watership Down   Watership Down EmptyLun 13 Mai - 20:00

Watership Down Giphy
Revenir en haut Aller en bas
Epo9


Epo9


Genre : comme @Ceres
Messages : 833
Age : 24
Emploi/loisirs : en vie


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

Watership Down _
MessageSujet: Re: Watership Down   Watership Down EmptyLun 13 Mai - 21:27

@Ceres a écrit:
Vous me donnez envie de le lire Watership Down Lievre

Oh oui ! Oh oui ! Lis-le, il est vraiment formidable !!! Si tu aimes les épopées, c'est pour toi !!
Watership Down Tumblr_oinmkwZXUt1rhmoixo1_500

_________________________________________________

Win the “yes” needs the “no” to win against the “no”


Dernière édition par Goblinlaya le Jeu 16 Mai - 8:37, édité 1 fois (Raison : CPG)
Revenir en haut Aller en bas
http://athenenoctua9.tumblr.com/
Ceres


Ceres


Genre : ♀ | Elle
Messages : 1515
Age : 30
Emploi/loisirs : Prêcher la bonne parole (c'est-à-dire harceler les gens au sujet de mes œuvres favorites)


Vos papiers SVP
Crédits: Anastasia Kuznetsova
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

Watership Down _
MessageSujet: Re: Watership Down   Watership Down EmptyDim 22 Déc - 20:43

Après tant de louanges au sujet de ce livre de la part d'@Epo9, j'ai fini par craquer et lire Watership Down !

Watership Down 2b7ca52c

Finalement, je ne sais pas trop quoi dire car mes voisins du dessus ont déjà noté ce qu'il faut. Mais voici tout de même un petit avis rapide.

Dans l'introduction, l'auteur explique que son livre a vu beaucoup de refus avant d'être accepté. La raison des éditeurs était toujours la même : une histoire écrite de manière trop adulte pour les enfants, et les plus vieux ne pourraient pas s'intéresser à l'histoire car les protagonistes sont des lapins. Moi je dis, arrêtons de prendre les enfants pour des idiots, et arrêtons de juger une histoire sur son apparence.

Oui, les héros de ce livre sont des lapins, mais en quoi cet animal est-il gênant ? Nous suivons des lapins de garenne. Ce sont des animaux faibles, peureux, ayant de nombreux prédateurs, et pourtant, un petit groupe de lapins va se lancer dans un voyage incroyable pour survivre. Rien que cela, je trouve que cela titille la curiosité : comment des êtres si petits arrivent-ils à surmonter les épreuves de leur vie ? La réponse de ce livre est captivante.

Dans son introduction, l'auteur dit aussi qu'il s'agit juste d'une histoire avec des lapins qu'il racontait à ses enfants durant des voyages en voiture, qu'il n'y a pas de sens caché, etc. Eh bien bravo monsieur Adams, parce que « juste comme ça », vous avez créé une véritable épopée parlant de liberté, du dégât causé par les hommes (mais aussi de son potentiel à aider), de la nature, de religion... bref, un excellent livre à mettre entre toutes les mains car :

OUI, UNE HISTOIRE AVEC DES LAPINS, C'EST BIEN !
Watership Down Lapicligne

_________________________________________________

Watership Down 210


Dernière édition par L'erreur sociale le Dim 22 Déc - 23:47, édité 1 fois (Raison : Corrigé par L'erreur sociale)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Watership Down _
MessageSujet: Re: Watership Down   Watership Down Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Watership Down

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Littérature noire / à suspense :: Romans d'aventure-