Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un Chien de saison

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aurélie


Aurélie


Messages : 8385
Age : 27
Localisation : Montpellier
Emploi/loisirs : Reine des cailloux


Vos papiers SVP
Crédits: (c) sweet disaster
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

Un Chien de saison _
MessageSujet: Un Chien de saison   Un Chien de saison EmptyDim 20 Jan - 21:18

Un Chien de saison
Maurice Denuzière


Un Chien de saison Couv1010

informations
DATE DE PARUTION : 1979.
NOMBRE DE PAGES : 218 pages.
ÉDITION DE TON LIVRE : Le Livre de Poche.
QUATRIÈME DE COUVERTURE : Quand un célibataire bien tranquille accepte de prendre en pension, le temps des vacances, le chien de son meilleur ami, l'aventure commence. Il faut reconnaître que Néron, boxer bringé, lourd de quarante kilos de muscles et de malice canine, a une étonnante propension à faire d'énormes bêtises.
La preuve est ainsi administrée qu'un chien peut bouleverser une existence quiète et organisée, tout en se révélant un compagnon fidèle et tolérant. Ce roman humoristique de Maurice Denuzière, dédié à la mémoire d'un boxer, est un livre tendre et drôle, où sont notamment évoquées : la solitude du cœur la fragilité des relations sociales et surtout, l'affection sincère dont ont besoin les chiens… et les hommes.
Y A-T-IL UNE SUITE ? Non.


Un Chien de saison 810
©️ aurélie

Ton avis
RÉSUMÉ PERSONNEL : Félix est un épigraphiste solitaire, vivant dans son appartement de célibataire, rendant des services à tour de bras à ses amis et appréciant les moments où il écoute ses disques, le soir, quand personne n’est là pour le déranger. Jusqu’à ce que son ami Henry ne lui demande de s’occuper de Néron, son boxer, le temps de ses vacances familiales en Écosse.
Commence alors une toute nouvelle vie pour Félix qui, après avoir passé des années à ne s’occuper que de lui, se prend à réorganiser toutes ses journées pour le confort de son nouveau compagnon auquel il va s’attacher plus que de raison.
LE LIVRE EN UN MOT : Touchant.
UNE CITATION : « Pendant notre absence, les murs de la capitale s'étaient couverts d'affiches suggestives, indiquant, avec flèches à l’appui, comment les toutous bien élevés doivent s'y prendre pour se soulager dans les caniveaux. Cette campagne pour la propreté de Paris, qui semble attribuer aux chiens toute la responsabilité de la saleté des rues, me parut assez désobligeante pour la gent canine, dont l'éducation n'est que le reflet de celle des maîtres . »
UNE NOTE SUR 10 : 8/10.
TON AVIS : Un Chien de saison est un hommage rendu par Maurice Denuzière aux compagnons à pattes qui changent la vie des hommes par tout ce qu’ils nous apportent. Ils égayent notre quotidien, le rendent loufoque, parfois impossible et sont des sources d’amour inconditionnel inébranlable.

Dans un monde où les relations sociales souffrent trop souvent de l’intérêt personnel que l’on en retire, les relations que l’on construit avec les animaux sont tout autres et c’est ce que découvre Félix. Il réapprend à nouer des liens avec les âmes qu’il croise, à passer du temps avec des personnages qui ne cherchent pas à tirer avantage de lui, à apprécier la compagnie de gens qui partagent eux aussi l’amour des bêtes.
Néron apporte beaucoup à Félix : il lui apporte un nouveau souffle de vie, une nouvelle vision des choses et, surtout, le déclic qu’il lui manquait pour prendre ses relations en main, lui qui se laissait porter par des « amis » qui n’en étaient pas vraiment et qui s’en contentait.

Dans un style assez pompeux dosé juste comme il le faut pour que cela colle à Félix et contraste à la perfection avec les péripéties causées par Néron, Maurice Denuzière nous offre un roman délicieux, qui fait sourire à plusieurs reprises et qui dénonce la vacuité de certaines relations sociales là où d’autres devraient être favorisées et même célébrées.

Un Chien de saison rappelle que l’être humain est un animal social mais que même les animaux des autres espèces peuvent se montrer bien plus humains que certains de nos congénères. Ce roman remet en perspective le sens de nos relations à travers un humour décalé sans se départir d’une certaine émotion. À lire si vous aimez les bêtes et les changements qu’ils peuvent apporter à nos vies… Ou si vous avez envie de comprendre pourquoi les animaux sont merveilleux.

NB : Mention spéciale à l’auteur qui a décidé que le personnage pas très sympa du roman était géologue. Laissez-nous, on est des gens chouettes en vrai ! Un jour notre valeur sera enfin reconnue !
À QUI LE CONSEILLES-TU ? Dès l'adolescence et à tout le monde.




_________________________________________________



Dernière édition par L'erreur sociale le Dim 20 Jan - 22:33, édité 1 fois (Raison : Corrigé par L'erreur sociale)
Revenir en haut Aller en bas
http://rambalh.blogspot.com/
 

Un Chien de saison

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Littérature générale :: Littérature contemporaine/générale-