Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -53%
GACHI Batterie Externe 26800mAh
Voir le deal
24.94 €

Partagez | 
 

 La Conquête de Plassans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ceres


Ceres


Genre : ♀ | Elle
Messages : 1518
Age : 30
Emploi/loisirs : Prêcher la bonne parole (c'est-à-dire harceler les gens au sujet de mes œuvres favorites)


Vos papiers SVP
Crédits: Anastasia Kuznetsova
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

La Conquête de Plassans _
MessageSujet: La Conquête de Plassans   La Conquête de Plassans EmptyMar 5 Mai - 13:05

La Conquête de Plassans
Émile Zola


La Conquête de Plassans La-con10

informations
DATE DE PARUTION : 1874.
NOMBRE DE PAGES : 512.
ÉDITION DE TON LIVRE : Feedbooks.
QUATRIÈME DE COUVERTURE : « Il détachait son cheval, dont il avait noué les guides à une persienne, lorsque l'abbé Faujas, qui rentrait, passa au milieu du groupe, avec un léger salut. On eût dit une ombre noire filant sans bruit. Félicité se tourna lentement, le poursuivit du regard jusque dans l'escalier, n'ayant pas eu le temps de le dévisager. Macquart, muet de surprise, hochait la tête, murmurant :
— Comment, mon garçon, tu loges des curés chez toi, maintenant ? Et il a un œil singulier, cet homme. Prends garde : les soutanes, ça porte malheur ! »

La conquête de Plassans qui donne son titre au quatrième roman des Rougon-Macquart est l'ambition que précisément s'est fixée Faujas, prêtre bonapartiste ambitieux et sans scrupules, de s'assujettir la ville légitimiste, première étape de l'ascension à laquelle il aspire. Par son pouvoir croissant sur les esprits et sur les âmes, il met en œuvre une stratégie satanique couronnée de succès – avant la catastrophe.
Y A-T-IL UNE SUITE ? Quatrième roman des Rougon-Macquart, il y en a 16 après lui, mais chaque livre peut se lire de manière indépendante.


La Conquête de Plassans 810
© aurélie

Ton avis
RÉSUMÉ PERSONNEL : All Curés Are Bastards.
LE LIVRE EN UN MOT : Diabolique !
UNE CITATION : « Un dernier mot, cher monsieur. La personne de Paris tient beaucoup à votre succès, et c’est pourquoi je m’intéresse à vous. Eh bien ! croyez-moi, ne vous faites pas terrible ; soyez aimable, plaisez aux femmes. Retenez bien ceci, plaisez aux femmes, si vous voulez que Plassans soit à vous. »
UNE NOTE SUR 10 : 10 !
TON AVIS : Pour « Le livre en un mot », j'aurais pu dire « surprise », car c'est ce que fut cette lecture : une excellente surprise !
À lire le titre, on se dit « Mouais, bof » mais le petit Zola nous a bien caché son jeu ! Sous ce titre peu engageant se dissimule un roman absolument incroyable ! Quoi ? J'exagère ? Point du tout et je vais vous le prouver avec la difficulté de ne pas trop vous divulgâcher.

Le début est très simple, nous assistons au quotidien de François et Marthe Mouret ainsi que leur trois enfants, Octave, Serge, et Désirée. Tout semble tellement idyllique qu'on se croirait dans un film américain. Mais François annonce une nouvelle : il a loué le second étage de la maison à un prêtre, l'abbé Faujas. Celui-ci débarque plus tôt que prévu avec sa mère qui a l'air de jeter un œil dans tous les recoins. Les médisances vont bon train dans le village, mais le bon François défend son locataire. Après tout, ce n'est pas parce qu'on n'est pas dévot qu'on doit se montrer insultant. Et puis, l'abbé Faujas est aussi discret qu'une souris et il paye en temps et en heure, alors pourquoi s'en faire ?

La Conquête de Plassans Tenor

Petit à petit, l'abbé Faujas et sa mère étendent leurs griffes sur la maison. François n'est plus aussi libre qu'avant, ne se sentant plus chez lui. Marthe commence à s'intéresser de trop près à la religion, sa ferveur devenant hystérique. Le rêve s'effondre.
Si dans les derniers tomes Zola nous faisait des descriptions dignes de tableaux pour nous présenter son avis, ici on est davantage dans l'analyse des tares. Tante Dide était devenu folle, c'est au tour de ses descendants. François et Marthe ne sont plus maîtres d'eux-mêmes. Leur mal est différent, mais en même temps très lié, et le cauchemar demeure le même.

À cela, il faut ajouter les conspirations, manipulations, et corruptions politiques. Chaque parti veut défendre son bout de gras et la lutte se fait bien évidemment via les coups fourrés. Et que seraient ces éléments sans un village bourré de gens propres sur eux en apparence, mais n'hésitant pas à s'adonner aux pires bassesses dès que quelqu'un a le dos tourné ?

Vous l'avez compris, avec ce tome, on a la quintessence de ce qu'est capable de faire Zola. On assiste à une descente en enfer pour un final explosif qui ne manque pas de nous laisser pantois !

J'aimerais pouvoir en dire davantage, mais je pense sincèrement que chaque nouvel élément accentuant le désastre est à découvrir par soi-même. Ce livre c'est comme un accident mortel : c'est affreux, sordide, mais notre curiosité morbide fait qu'on ne peut pas s'empêcher de continuer de regarder tellement c'est fascinant.

Bref, ne jugez pas un livre sur son titre lol

À QUI LE CONSEILLES-TU ? Aux amateurs de classiques, aux personnes qui adorent lire du Zola.




_________________________________________________

La Conquête de Plassans 210


Dernière édition par L'erreur sociale le Mar 5 Mai - 14:12, édité 1 fois (Raison : Corrigé par L'erreur sociale)
Revenir en haut Aller en bas
 

La Conquête de Plassans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Littérature générale :: Romans classiques-