Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -35%
Promo sur les baskets Nike Air Max 200 – ...
Voir le deal
81 €

Partagez | 
 

 L'Autre moitié du songe m'appartient

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
L'erreur sociale


L'erreur sociale


Genre : Non binaire ♦ [iel]
Messages : 3727
Age : 24
Emploi/loisirs : Reprendre une part de gâteau


Vos papiers SVP
Crédits: Aleksandra Wojtas
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

L'Autre moitié du songe m'appartient _
MessageSujet: L'Autre moitié du songe m'appartient   L'Autre moitié du songe m'appartient EmptyDim 24 Mai - 0:43

L’Autre moitié du songe m’appartient
Alicia Gallienne


L'Autre moitié du songe m'appartient 71P0C1IYmnL

informations
TITRE D'ORIGINE : L’Autre moitié du songe m’appartient
DATE DE PARUTION : Février 2020.
NOMBRE DE PAGES : 400.
NOMBRE DE POÈMES : 109.
ÉDITION DE TON RECUEIL : Gallimard, collection blanche.
QUATRIÈME DE COUVERTURE :
La mort, l’amour, la vie, telle aurait pu être la devise de celle qui adorait la poésie d’Éluard. D’autant que la mort, contrairement à la plupart des poètes qui ne font que l’effleurer, Alicia Gallienne l’a tutoyée en son adolescence, jusqu’à l’affronter l’année de ses vingt ans, au petit matin du 24 décembre 1990. Ses poèmes sont ceux d’une irradiante jeune fille de dix-sept, dix-huit et dix-neuf ans, d’une jeune femme secrète qui aura vécu intensément un destin de comète. Pareil à ces étoiles qui brûlent à des années-lumière, et dont il nous reste le mystérieux souvenir, voici l’écho bouleversant de ses vives ténèbres et de ses fulgurances.

« L’amour d’Alicia, c’est un fil qu’elle a tissé de ses mots… », écrit Guillaume Gallienne dans la postface à ce recueil inédit, comme une ardente déclaration d’admiration et de reconnaissance.
Y A-T-IL UNE SUITE ? Non.


L'Autre moitié du songe m'appartient 810
© aurélie

Ton avis
RÉSUMÉ PERSONNEL : /
LE RECUEIL EN UN MOT : Émouvant.
TON POÈME PRÉFÉRÉ : Le sillage du soir venu
UNE CITATION : /
UNE NOTE SUR 10 : (◕.◕)/10.
TON AVIS :
[CW Maladie incurable, décès]
Parfois, je lis des livres de poésie que je trouve pénibles, lourds à lire. Parfois, ils me laissent juste indifférents. D’autres fois encore, j’apprécie ce que dégage une œuvre, sur le plan stylistique ou émotionnel. Mais il arrive que je tombe sur un livre qui fasse résonner quelque chose de particulier en moi, qui va au-delà de l’appréciation. Le genre de textes qui, pendant la lecture, me prend aux tripes et me hante bien après. L’Autre moitié du songe m’appartient est de ce genre-là.

J’ai découvert la poésie d’Alicia Gallienne grâce à l’émission que lui a consacrée son cousin, Guillaume Gallienne, à l’occasion du dernier épisode de Ça peut pas faire de mal qu’il tenait sur France Inter. Un épisode très personnel que je vous recommande chaudement d’ailleurs. L’Autre moitié du songe…, regroupant Les Dominantes, Les Nocturnes, les deux parties du Livre noir et L’Infini moins un, est un travail massif qu’ont mené en collaboration Guillaume Gallienne et Sophie Nauleau pour publier ces poèmes inconnus — Alicia Gallienne n’avait jamais été publiée, sa poésie n’était auparavant pas sortie du cercle formé par ses proches.


C’est surtout un livre magnifique. Dur parfois, mais qui regorge d’une tendresse et d’une lumière rares. S’il est stylistiquement très bon, incorporant des éléments de poésie surréaliste (particulièrement celle de Paul Éluard) et de poésie classique pour aboutir à une prose unique, personnelle, fluide et puissante, il devient, à la lumière du contexte qui ont mené à son écriture, un texte infiniment intime et touchant. Alicia Gallienne était atteinte d’une leucémie incurable. Elle s’est éteinte le 24 décembre 1990, à l’âge de 20 ans, après plusieurs années à se voir faiblir, à savoir que sa mort approchait. Mais également plusieurs années à profiter de ce que chaque chose de la vie, à voir avec un regard plein de tendresse et de force le monde, les gens, les nuages, l’univers. L’Autre moitié du songe… devient alors plus qu’un livre de poésie : un journal intime. Se mêlent des sentiments complexes, puissants, de peur, de joie, de plein de choses encore, pour aboutir à un texte prenant et paradoxalement très doux, malgré la mélancolie sous-jacente.

« Qu’importe ce que je laisserai derrière moi, pourvu que la matière se souvienne de moi, pourvu que les mots qui m’habitent soient écrits quelque part et qu’ils me survivent. »
– Alicia Gallienne

C’est un livre incroyable. Vraiment.
A QUI LE CONSEILLES-TU ? En soi, à peu ou prou tout le monde. Mais je vous recommande surtout d’écouter l’épisode de Ça peut pas faire de mal pour vous faire une idée du livre et de son contenu !



Revenir en haut Aller en bas
 

L'Autre moitié du songe m'appartient

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Autres formats :: Poésie :: Recueils-