Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-25%
Le deal à ne pas rater :
Couette tempérée 300gr/m² Microfibre 140x200cm
14.99 € 19.90 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 L'insoutenable légèreté de l'être

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité

Anonymous



L'insoutenable légèreté de l'être  _
MessageSujet: L'insoutenable légèreté de l'être    L'insoutenable légèreté de l'être  EmptyJeu 2 Juin - 12:43

L'INSOUTENABLE LÉGÈRETÉ DE L'ETRE
Kundera


L'insoutenable légèreté de l'être  L%27insoutenable+l%C3%A9g%C3%A8ret%C3%A9+de+l%27%C3%AAtre

informations
TITRE D'ORIGINE : Nesnesitelná lehkost bytí (Tchèque)
DATE DE PARUTION : 1982
NOMBRE DE PAGES : 455
ÉDITION DE TON LIVRE : Gallimard
QUATRIÈME DE COUVERTURE : Qu'est-il resté des agonisants du Cambodge ? Une grande photo de la star américaine tenant dans ses bras un enfant jaune.
Qu'est-il resté de Tomas ? Une inscription : il voulait le Royaume de Dieu sur la terre.
Qu'est-il resté de Beethoven ? Un homme morose à l'invraisemblable crinière, qui prononce d'une voix sombre : Es muss sein ! "
Qu'est-il resté de Franz ? Une inscription : Après un long égarement, le retour.
Et ainsi de suite, et ainsi de suite. Avant d'être oubliés, nous serons changés en kitsch. Le kitsch, c'est la station de correspondance entre l'être et l'oubli.
Y A-T-IL UNE SUITE ? Non


L'insoutenable légèreté de l'être  810
©️ aurélie

Ton avis
RÉSUMÉ PERSONNEL : -
LE LIVRE EN UN MOT : Poétique.
UN CITATION : (C'est difficile de choisir ><) «Le rêve est la preuve qu'imaginer, rêver ce qui n'a pas été, est l'un des plus profonds besoins de l'homme.» p 91.
UNE NOTE SUR 10 : 10/10 ? :lol: Non sérieusement.
TON AVIS : Kundera est vraiment mon auteur préféré. C'est tellement beau et fort, dense, réfléchi. Je ne pense pas qu'il soit difficile à lire, il fait seulement référence à des choses peut-être obscures pour les jeunes avant le lycée.
Je l'ai mis dans les incontournables, certains pourront me critiquer pour ça ou pas. Les oeuvres de Kundera viennent d'être ajoutées à la Pléiade, alors qu'il est encore vivant, ce qui montre à quel point cet auteur est majeur.
Enfin bon, l'Insoutenable légèreté de l'être est vraiment très bien écrit, avec une réflexion simple et profonde.
À QUI LE CONSEILLES-TU ? Après le lycée. Je l'ai lu en 4e et heureusement que mon meilleur ami m'a expliqué certains évènements historiques. Après à ceux qui font Bac Litté ou les Khâgnes (d'ailleurs en HK, Kundera est souvent dans la liste conseillée).





Dernière édition par Chouquette le Ven 26 Avr - 10:08, édité 1 fois (Raison : [CPC])
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

Anonymous



L'insoutenable légèreté de l'être  _
MessageSujet: Re: L'insoutenable légèreté de l'être    L'insoutenable légèreté de l'être  EmptySam 4 Juin - 21:02

Je n'ai jamais lu Kundera.
Ta fiche de lecture m'a donné envie de m'y intéresser Smile


Dernière édition par Chouquette le Ven 26 Avr - 10:09, édité 1 fois (Raison : [CPC])
Revenir en haut Aller en bas
Mypylle


Mypylle


Messages : 11
Age : 27
Emploi/loisirs : Etudiante


L'insoutenable légèreté de l'être  _
MessageSujet: Re: L'insoutenable légèreté de l'être    L'insoutenable légèreté de l'être  EmptyDim 2 Fév - 23:09

Je dépoussière un peu les vieux sujets What a Face Sincèrement ce livre est un de mes préférés et Kundera a largement sa place dans les "incontournables", c'est un génie moderne. Ce livre est tellement beau, il se lit facilement bien qu'il soit un peu "épais" et on ne voit pas le temps passer, on s'attache aux personnages, à l'intrigue, et aux esthétiques, aux idées, aux pensées, parce que Kundera n'écrit pas réellement de manière objective. J'adore sincèrement ses romans qui devraient être lus par tous What a Face


Dernière édition par Aurélie le Mer 11 Fév - 13:32, édité 1 fois (Raison : Correction par Aurélie)
Revenir en haut Aller en bas
Célia


Célia


Messages : 7
Emploi/loisirs : Dilettante


L'insoutenable légèreté de l'être  _
MessageSujet: L'Insoutenable Légèreté de l'Être   L'insoutenable légèreté de l'être  EmptySam 26 Nov - 14:36

L'Insoutenable Légéreté de l'Être

Milan Kundera


L'insoutenable légèreté de l'être  XxmLIvw




informations

TITRE D'ORIGINE : Nesnesitelná lehkost bytí

DATE DE PARUTION : 1984

NOMBRE DE PAGES : 396

ÉDITION DE TON LIVRE : Gallimard, 1987

QUATRIÈME DE COUVERTURE :

Plus que les autres romans de Kundera, celui-ci est un roman d'amour. Tereza est jalouse. Sa jalousie, domptée le jour, se réveille la nuit, déguisée en rêves qui sont en fait des poèmes sur la mort. Sur son long chemin, la jeune femme est accompagnée de son mari, Tomas, mi-don Juan, mi-Tristan, déchiré entre son amour pour elle et ses tentations libertines insurmontables.

Le destin de Sabina, une des maîtresses de Tomas, étend le tissu du roman au monde entier. Intelligente, asentimentale, elle quitte Franz, son grand amour genevois, et court après sa liberté, d'Europe en Amérique, pour ne trouver à la fin que «l'insoutenable légèreté de l'être».

En effet, quelle qualité - de la gravité ou de la légèreté - correspond le mieux à la condition humaine ? Et où s'arrête le sérieux pour céder la place au frivole, et réciproquement ? Avec son art du paradoxe, Kundera pose ces questions à travers un texte composé à partir de quelques données simples mais qui s'enrichissent constamment de nouvelles nuances, dans un jeu de variations où s'unissent récit, rêve et réflexion, prose et poésie, histoire récente et ancienne. Jamais, peut-être, chez Kundera, la gravité et la désinvolture n'ont été unies comme dans ce texte. La mort elle- même a ici un visage double : celui d'une douce tristesse onirique et celui d'une cruelle farce noire.

Car ce roman est aussi une méditation sur la mort : celle des individus mais, en outre, celle, possible, de notre vieille Europe.

Y A-T-IL UNE SUITE ? Non mais si vous voulez prolonger l’expérience il a été adapté au cinéma

L'insoutenable légèreté de l'être  810© aurélie


LE LIVRE EN UN MOT : Philosophique

UNE CITATION :

“L'homme ne peut jamais savoir ce qu'il faut vouloir car il n'a qu'une vie et il ne peut ne la comparer à des vies antérieures ni la rectifier dans des vies ultérieurs. Vaut-il mieux être avec Tereza ou rester seul ? Il n'existe aucun moyen de vérifier quelle décision est la bonne car il n'existe aucune comparaison. Tout est vécu tout de suite pour la première fois et sans avoir jamais répété. Mais que peut valoir la vie, si la première répétition de la vie est déjà la vie même ?C'est ce qui fait que la vie ressemble toujours à une esquisse. Mais même "esquisse" n'est pas le mot juste, car une esquisse est toujours l'ébauche de quelque chose, la préparation d'un tableau, tandis que l'esquisse qu'est notre vie est une esquisse de rien, une ébauche sans tableau.”

“L’homme, parce qu’il n’a qu’une seule vie, n’a aucune possibilité de vérifier l’hypothèse par l’expérience de sorte qu’il ne saura jamais s’il a eu tort ou raison d’obéir à son sentiment.“

UNE NOTE SUR 10 : 10

TON AVIS : J’ai lu tellement de recommandations et d’avis dithyrambiques sur ce livre que je l’ai commencé avec quelques attentes; prête donc à une déception. C’est peu dire que mes attentes ont été remplies ! Les passages philosophique ont beaucoup résonné en moi, et j’ai apprécié suivre le récit de la vie des personnages croisés à de grands évènements politiques. Toutefois, je ne suis pas surprise mais quand même dérangée par certains passages un peu misogynes. J’ai trouvé le style et la langue très élégants, dans la traduction de François Kérel. En refermant ce livre, je savais que je voudrais le relire un jour, et y découvrir tout ce que je n’ai pas découvert lors de cette première lecture.
À QUI LE CONSEILLES-TU ? A partir de 17/18 ans, je le conseille à celles & ceux qui : traversent une crise existentielle, aiment la philosophie, sont intéressé.es par l’Histoire, la politique et la société de la République Tchèque des années 60/70, aux anciens Bac L…


Dernière édition par Célia le Lun 28 Nov - 12:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lady Swan


Lady Swan


Messages : 9434
Age : 27
Localisation : Québec
Emploi/loisirs : Lecture, musique, cinéma


Vos papiers SVP
Crédits: Gritsou
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

L'insoutenable légèreté de l'être  _
MessageSujet: Re: L'insoutenable légèreté de l'être    L'insoutenable légèreté de l'être  EmptyDim 27 Nov - 19:41

@Célia On dirait que tu as oublié de mettre la couverture du livre. innocent

_________________________________________________

“I hate to hear you talk about all women as if they were fine ladies instead of rational creatures. None of us want to be in calm waters all our lives.” - Jane Austen, Persuasion

Crédits pour l'avatar: lien vers le tumblr


Dernière édition par Goblinlaya le Mar 6 Déc - 21:28, édité 1 fois (Raison : CPG)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





L'insoutenable légèreté de l'être  _
MessageSujet: Re: L'insoutenable légèreté de l'être    L'insoutenable légèreté de l'être  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

L'insoutenable légèreté de l'être

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Littérature générale :: Littérature contemporaine/générale-