Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-43%
Le deal à ne pas rater :
Clairefontaine – Lot de 9 Cahiers 24×32 cm – 96 Pages Grands ...
14.29 € 24.96 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 Northanger Abbey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lady Swan


Lady Swan


Messages : 9027
Age : 25
Localisation : Québec
Emploi/loisirs : Lecture, musique, cinéma


Vos papiers SVP
Crédits: Gritsou
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

Northanger Abbey _
MessageSujet: Northanger Abbey   Northanger Abbey EmptyMer 1 Aoû - 3:13

Northanger Abbey
Jane Austen


Northanger Abbey 9782352872252-G-220x355

informations
TITRE D'ORIGINE : Northanger Abbey
DATE DE PARUTION : 1817 (première édition), 2011 (cette édition).
NOMBRE DE PAGES : 331.
ÉDITION DE TON LIVRE : Archipoche.
QUATRIÈME DE COUVERTURE :
La jeune Catherine Morland visite pour la première fois la ville de Bath, en Angleterre. Elle y rencontre son amie Isabella Thorpe et son frère, mais également le captivant Henri Tilney. Ce dernier l’invite à séjourner à l’Abbaye de Northanger, propriété de son père, lieu que Catherine s’imagine à tort mystérieux et effrayant, tout droit sorti des Mystères d’Udolphe d’Ann Radcliffe.
Une idylle se développe entre Catherine et Henry Tilney. La confrontation de leurs points de vue sur la littérature et leurs discussions sur l’Histoire et le monde amènent Catherine à gagner en maturité, au travers d’un parcours initiatique. Roman d’apprentissage, Northanger Abbey offre un tableau ironique des moeurs de la gentry de Bath.
Y A-T-IL UNE SUITE ? Non.


Northanger Abbey 810
©️ aurélie

Ton avis
RÉSUMÉ PERSONNEL : /
LE LIVRE EN UN MOT : Superbe.
UNE CITATION : « Lorsque les gens sont réellement attachés l'un à l'autre, la pauvreté prend elle-même des allures d'opulence. »
UNE NOTE SUR 10 : 9/10.
TON AVIS :
Après Orgueil et Préjugés, je crois que c'est mon livre préféré de Jane Austen ! J'ai aimé tous les romans jusqu'à présent, mais celui-là est un coup de cœur. Tout est parfait. D'une part, l'héroïne est attachante. Elle est à la fois intelligente et sensible. On suit son parcours alors qu'elle quitte la maison familiale pour séjourner chez des amis de sa famille à Bath. Elle y fait ainsi son entrée en société et commence à forger son caractère. Elle apprend aussi à interagir, à former des relations, etc. L'évolution de l'héroïne est au centre du roman et cela rend son parcours d'autant plus intéressant à suivre. C'est aussi un roman sur les moeurs. Il y a donc plusieurs remarques sur les manières d'interagir dans la société, les faux pas. La narration est principalement concentrée sur Catherine, sur ses impressions personnelles, sur son interprétation de la situation dans laquelle elle se trouve. Cela rend le tout intéressant, car les lecteurs sont facilement trompés dans leurs propres interprétations puisqu'ils ne possèdent qu'un seul point de vue, malgré la narration omnisciente.

J'ai aussi bien aimé toutes les références littéraires et les interventions du narrateur qui se transforment en interventions de l'auteure elle-même. Les références littéraires tournent autour des grandes œuvres contemporaines à Jane Austen. La plus importante réside sûrement dans les multiples allusions au roman d'Ann Radcliff, Les mystères d'Udolphe. Le roman parodie plusieurs clichés du roman gothique. Mon passage préféré est l'arrivée de Catherine à Northanger Abbey qui reprend un à un tous les procédés du roman gothique. Ainsi, Austen crée une ambiance précise et s'amuse à la déconstruire quelques pages plus loin. De plus, ses interventions sont brillantes. À plusieurs reprises, elle s'interroge sur ses motivations d'écriture, sur ce qui constitue un « bon roman », sur les procédés de création de la destinée de son héroïne.

Il faut le lire ! Je n'ai rien d'autre à dire pour vous convaincre !
À QUI LE CONSEILLES-TU ? À tout le monde ! C'est un roman très accessible. Dès 14 ans !




_________________________________________________

"La seule connaissance authentique naît de l'amour universel. Lorsque nous aimons, nous souffrons de toutes les formes d'oppressions et de toutes les dictatures: et nous désirons lutter pour la liberté , pour la justice, et pour tous ce qui peut favoriser la dignité humaine" Antoni Tàpies, "La pratique de l'art"

Crédits pour l'avatar: indi


Dernière édition par L'erreur sociale le Mer 1 Aoû - 7:42, édité 1 fois (Raison : Corrigé par L'erreur sociale (OMG UN ANANTAPODOTON))
Revenir en haut Aller en bas
Ceres


Ceres


Genre : ♀ | Elle
Messages : 1720
Age : 31
Emploi/loisirs : Prêcher la bonne parole (c'est-à-dire harceler les gens au sujet de mes œuvres favorites)


Vos papiers SVP
Crédits: Stephanie Bayles
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

Northanger Abbey _
MessageSujet: Re: Northanger Abbey   Northanger Abbey EmptyMar 23 Fév - 12:29

J'ai comme l'impression que Northanger Abbey fait partie des romans oubliés de Jane Austen. On entend peu de personnes dire "Northanger Abbey est mon roman préféré de Jane Austen", ou ne serait-ce que "J'ai lu Northanger Abbey". Pourtant, ce roman est une petite pépite ! luv

Ce livre fait partie des premiers que l'autrice a écrits, mais pour une raison inconnue, l'éditeur a qui elle avait vendu les droits n'a pas publié le manuscrit. Résultat, elle a dû attendre d'avoir l'argent pour racheter les droits afin de le republier plus tard. La publication ne fut finalement que posthume.
Si je raconte tout ça, c'est pour faire comprendre que Northanger Abbey ne possède peut-être pas la maturité que l'on retrouve dans Persuasion, mais qu'il est imprimé d'une jeunesse et un mordant incroyables.

Le récit nous fait suivre Catherine Morland, une jeune fille qui a vécu toute sa vie à la campagne. Elle a d'abord grandi en ayant des loisirs peu convenables pour une fille de son époque (entendez par là qu'elle aimait bien le sport, se tacher, etc.), jusqu'à s'assagir par le biais de la lecture. Mais arrive le moment où Catherine va devoir faire ses premiers pas dans la société. L'occasion se présente grâce à une invitation des Allen, un couple ami de la famille, qui décide de séjourner à Bath. Là-bas, Catherine va rencontrer plusieurs personnes, notamment les Thorpe, ainsi que les Tilney.

Northanger Abbey est un roman d'apprentissage. Catherine est encore jeune et naïve, ce qui la rend facilement influençable et peu encline à s'interroger sur les intentions des personnes qu'elle côtoie. De plus, sa seule expérience du monde se trouve dans son enfance et ses lectures, ce qui fait qu'elle s'imagine vivre le même genre d'histoires dramatiques. Des idées qui vont lui apporter des problèmes, particulièrement dans la deuxième partie du roman se situant à Northanger Abbey. Nous voyons donc Catherine évoluer, comprendre que la vie n'est pas aussi simple sur certains points et aussi compliquée sur d'autres, se forger un caractère, etc.

Un point important de Northanger Abbey est la parodie du genre gothique. En effet, les lectures de Catherine qui alimentent son imagination débordante appartiennent à ce genre alors très populaire durant l'écriture du livre. On retrouve d'ailleurs de nombreuses références littéraires. Cependant, si Jane Austen s'amuse avec le genre, à aucun moment la lecture de ces romans n'est considérée comme étant un problème. En effet, les erreurs de Catherine ne sont pas attribuées à ses lectures, mais bien à son manque d'expérience et de maturité qui la font confondre fiction et réalité.
Northanger Abbey possède même plusieurs interventions de l'autrice qui défendent ardemment les romans :
Citation :
“there seems almost a general wish of decrying the capacity and undervaluing the labour of the novelist, and of slighting the performances which have only genius, wit, and taste to recommend them. "I am no novel-reader — I seldom look into novels — Do not imagine that I often read novels — It is really very well for a novel." Such is the common cant. "And what are you reading, Miss — ?" "Oh! It is only a novel!" replies the young lady, while she lays down her book with affected indifference, or momentary shame. "It is only Cecilia, or Camilla, or Belinda"; or, in short, only some work in which the greatest powers of the mind are displayed, in which the most thorough knowledge of human nature, the happiest delineation of its varieties, the liveliest effusions of wit and humour, are conveyed to the world in the best-chosen language.”

C'est d'ailleurs là où se trouve tout l'aspect mordant dont je parlais. Dans ce livre, on sent que Jane Austen avait des comptes à régler avec la société de son époque, et elle n'hésitait pas à l'écrire noir sur blanc.
Ainsi, au sujet de l'Histoire, nous pouvons lire :
Citation :
"I read it a little as a duty, but it tells me nothing that does not either vex or weary me. The quarrels of popes and kings, with wars or pestilences, in every page; the men all so good for nothing, and hardly any women at all — it is very tiresome: and yet I often think it odd that it should be so dull, for a great deal of it must be invention. The speeches that are put into the heroes' mouths, their thoughts and designs — the chief of all this must be invention, and invention is what delights me in other books."

Nous pouvons aussi profiter d'une petite pique envers Samuel Richardson et son essai sur la bonne façon de faire la cour :
Citation :
Whether she thought of him so much, while she drank her warm wine and water, and prepared herself for bed, as to dream of him when there, cannot be ascertained; but I hope it was no more than in a slight slumber, or a morning doze at most; for if it be true, as a celebrated writer has maintained, that no young lady can be justified in falling in love before the gentleman's love is declared, it must be very improper that a young lady should dream of a gentleman before the gentleman is first known to have dreamt of her.

Bref, nous retrouvons cette ironie présente dans tous les livres de Jane Austen. smile

Le seul défaut que je pourrais noter, c'est la fin un peu abrupte. Défaut que l'on trouvait déjà dans Sense and Sensibility. Ce qui me fait dire que c'est un souci de ses premiers romans.
Autrement, Northanger Abbey est vraiment agréable à lire, très drôle, et il est vraiment plaisant de voir une romance où le personnage masculin n'est pas le sombre ténébreux à l'orgueil habituel. Au contraire, nous avons un personnage amusant, parfois même taquin, très peu rancunier car prêt à pardonner les suppositions les plus fantasques sur sa propre famille. Le seul problème est la différence d'âge, mais bon, ça, c'est le lot des récits de cette époque malheureusement. gêné

_________________________________________________

Northanger Abbey 210


Dernière édition par Goblinlaya le Jeu 25 Fév - 15:35, édité 1 fois (Raison : CPG)
Revenir en haut Aller en bas
Lady Swan


Lady Swan


Messages : 9027
Age : 25
Localisation : Québec
Emploi/loisirs : Lecture, musique, cinéma


Vos papiers SVP
Crédits: Gritsou
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

Northanger Abbey _
MessageSujet: Re: Northanger Abbey   Northanger Abbey EmptyMer 24 Fév - 1:34

Je vois que c'est moi qui ai fait cette fiche et je ne me souviens pas du tout de l'histoire. Je vous jure que je l'ai lu. gêné Je vais pouvoir en discuter plus avec toi lorsque je l'aurai relu, mais je suis contente que tu aies aimé. youpi

_________________________________________________

"La seule connaissance authentique naît de l'amour universel. Lorsque nous aimons, nous souffrons de toutes les formes d'oppressions et de toutes les dictatures: et nous désirons lutter pour la liberté , pour la justice, et pour tous ce qui peut favoriser la dignité humaine" Antoni Tàpies, "La pratique de l'art"

Crédits pour l'avatar: indi


Dernière édition par Goblinlaya le Jeu 25 Fév - 15:36, édité 1 fois (Raison : CPG)
Revenir en haut Aller en bas
Ceres


Ceres


Genre : ♀ | Elle
Messages : 1720
Age : 31
Emploi/loisirs : Prêcher la bonne parole (c'est-à-dire harceler les gens au sujet de mes œuvres favorites)


Vos papiers SVP
Crédits: Stephanie Bayles
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

Northanger Abbey _
MessageSujet: Re: Northanger Abbey   Northanger Abbey EmptyMer 24 Fév - 12:40

C'était vraiment une bouffée d'air frais après avoir enduré Wuthering Heights, le fait que ça parodie le même genre littéraire a dû jouer aussi. lol
Cela n'empêche pas d'avoir des personnages énervants dans Northanger Abbey, mais ils sont horribles de façon plus réaliste dans le sens où l'on peut tomber sur des gens comme ça tous les jours.
Spoiler:
 

_________________________________________________

Northanger Abbey 210


Dernière édition par Goblinlaya le Jeu 25 Fév - 15:37, édité 1 fois (Raison : CPG)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Northanger Abbey _
MessageSujet: Re: Northanger Abbey   Northanger Abbey Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Northanger Abbey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Littérature générale :: Romans classiques-