Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -37%
Jeu Mille Bornes – Version Luxe à 12,45 ...
Voir le deal
12.45 €

Partagez | 
 

 The Hate U Give : La haine qu'on donne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lady Swan


Lady Swan


Messages : 8783
Age : 24
Localisation : Québec
Emploi/loisirs : Lecture, musique, cinéma


Vos papiers SVP
Crédits: Gritsou
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

The Hate U Give : La haine qu'on donne _
MessageSujet: The Hate U Give : La haine qu'on donne   The Hate U Give : La haine qu'on donne EmptyMer 26 Aoû - 2:56

The hate U give : la haine qu'on donne
Angie Thomas


The Hate U Give : La haine qu'on donne 2446466-gf

informations
TITRE D'ORIGINE : The Hate U give
DATE DE PARUTION : 2017 (édition originale)
NOMBRE DE PAGES : 512
ÉDITION DE TON LIVRE : Nathan
QUATRIÈME DE COUVERTURE : Un roman coup de poing sur la question universelle du racisme et des violences policières !
Starr a seize ans, elle est noire et vit dans un quartier difficile, rythmé par les guerres entre gangs, la drogue et les descentes de police. Tous les jours, elle rejoint son lycée blanc situé dans une banlieue chic ; tous les jours, elle fait le grand écart entre ses deux vies, ses deux mondes. Mais tout vole en éclats le soir où son ami d'enfance Khalil est tué. Sous ses yeux, de trois balles dans le dos. Par un policier trop nerveux. Starr est la seule témoin. Et tandis que son quartier s'embrase, tandis que la police cherche à enterrer l'affaire, tandis que les gangs font pression sur elle pour qu'elle se taise, Starr va apprendre à surmonter son deuil et sa colère ; et à redresser la tête.
Y A-T-IL UNE SUITE ? Non


The Hate U Give : La haine qu'on donne 810
© aurélie

Ton avis
RÉSUMÉ PERSONNEL : -
LE LIVRE EN UN MOT : Essentiel
UNE CITATION : facultatif
UNE NOTE SUR 10 : 10
TON AVIS : Ce roman a été un coup de poing, une prise de conscience. On aborde le sujet de la violence policière, du courage que ça demande de trouver sa voie et de l’utiliser pour défendre ses principes. Le personnage de Starr est complexe et attachant. On s’identifie à elle et à son combat. La description du meurtre de son ami Khalil par un policier est poignante. Le thème du deuil est omniprésent. C’est une jeune fille qui a vécu trop de deuils pour son âge et la description qu’elle en fait est bouleversante. J’ai versé plusieurs larmes pendant ma lecture. C’est une histoire fictive, mais dont on retrouve des exemples dans la réalité, et surtout dernièrement avec la résurgence du mouvement Black Lives Matter. C’est un roman qui se place dans la lignée de ce mouvement et qui est une lecture essentielle. Je l’ai lu très rapidement et j’ai adoré ma lecture. Les descriptions sont justes et permettent de créer un univers particulier avec ses propres règles. On y retrouve aussi la question de la double identité et la difficulté d’être noire dans un univers très blanc. Starr explique très bien son combat d’être trop “noire” pour son école principalement blanche et d’être trop “blanche” pour son quartier principalement noir. Elle ne sait pas comment agir, comment composer avec ces identités, ces préjugés et un monde rempli d’injustices. Starr a un magnifique développement afin de trouver qui elle est et comment assumer qui elle est vraiment dans toute son authenticité. On ne sort pas de cette lecture indemne. Je m’excuse pour cet avis décousu, j’aurais dû prendre des notes en lisant, et ça fait déjà quelques semaines, donc j’ai oublié beaucoup de mes réflexions précises. En bref, j’ai adoré ma lecture. C’est un roman complexe, des personnages avec de multiples facettes et c’est une lecture essentielle pour bien comprendre les tensions raciales, la brutalité policière et surtout la question complexe de l’identité noire aux États-Unis.
À QUI LE CONSEILLES-TU ? Dès l'adolescence




_________________________________________________

"La seule connaissance authentique naît de l'amour universel. Lorsque nous aimons, nous souffrons de toutes les formes d'oppressions et de toutes les dictatures: et nous désirons lutter pour la liberté , pour la justice, et pour tous ce qui peut favoriser la dignité humaine" Antoni Tàpies, "La pratique de l'art"

Crédits pour l'avatar: indi


Dernière édition par Goblinlaya le Mar 8 Sep - 10:24, édité 1 fois (Raison : CPG)
Revenir en haut Aller en bas
 

The Hate U Give : La haine qu'on donne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Littérature générale :: Littérature contemporaine/générale-