Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-12%
Le deal à ne pas rater :
Manette PS5 DualSense Noire en promotion sur Amazon
64.99 € 73.99 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 The Push

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lady Swan


Lady Swan


Messages : 9071
Age : 25
Localisation : Québec
Emploi/loisirs : Lecture, musique, cinéma


Vos papiers SVP
Crédits: Gritsou
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

The Push _
MessageSujet: The Push   The Push EmptyVen 4 Juin - 2:14

The Push
Ashley Audrain


The Push Screen11



informations
TITRE D'ORIGINE : The Push
DATE DE PARUTION : Décembre 2020
NOMBRE DE PAGES : 320
ÉDITION DE TON LIVRE : Penguin
QUATRIÈME DE COUVERTURE : But in the thick of motherhood’s exhausting early days, Blythe becomes convinced that something is wrong with her daughter–she doesn’t behave like most children do.

Or is it all in Blythe’s head? Her husband, Fox, says she’s imagining things. The more Fox dismisses her fears, the more Blythe begins to question her own sanity, and the more we begin to question what Blythe is telling us about her life as well.

Then their son Sam is born–and with him, Blythe has the blissful connection she’d always imagined with her child. Even Violet seems to love her little brother. But when life as they know it is changed in an instant, the devastating fall-out forces Blythe to face the truth.

The Push is a tour de force you will read in a sitting, an utterly immersive novel that will challenge everything you think you know about motherhood, about what we owe our children, and what it feels like when women are not believed.

Y A-T-IL UNE SUITE ? Non


The Push 810
© aurélie

Ton avis
RÉSUMÉ PERSONNEL :
LE LIVRE EN UN MOT : Prenant
UNE CITATION : “But I was on the cusp of the age when women worry about disappearing to everyone but themselves, blending in with their sensible hair, their practical coats. I see them walk down the street every day as though they’re ghosts. I suppose I wasn’t ready to be invisible yet. Not then.”
UNE NOTE SUR 10 : 10
TON AVIS : The Push est un drame psychologique. On suit Blythes qui expérimente la maternité pour la première fois. C’est un roman à la première personne donc c’est à travers les pensées de Blythes qu’on découvre son univers et son histoire familiale. La première personne nous fait aussi douter de la fiabilité de la narratrice à raconter des événements. Est-ce vraiment ce qui s’est passé ? Ou est-ce seulement une interprétation des faits ? Par moments, on doute de la narratrice et, à d’autres moments, on est complètement absorbés par son point de vue et il devient la seule vérité sur les événements racontés. Je ne m’avancerai pas là-dessus, étant donné qu’il y a une part de mystère à l’intrigue que je ne souhaite pas dévoiler. Toutefois, je peux dire que la tension est palpable tout au long du roman et le lecteur doit rester à l’affût de détails, mais surtout de la subjectivité de la narratrice à laquelle on peut, ou pas, faire confiance. C’est au lecteur de se faire sa propre idée !

Le roman montre des aspects de la maternité qui ne sont pas nécessairement les plus connus ou les plus exposés, que ce soit dans les livres, les films ou la culture populaire. C’est à la fois le récit d’une mère qui apprend à l’être en tentant de composer avec les attentes de son entourage envers elle, mais c’est aussi le récit d’une femme qui tente de conserver son identité en tant qu’être humain à part entière au-delà de son rôle de mère. La maternité est ainsi représentée comme étant une chose imparfaite, compliquée et ponctuée de non-dits.

On s'attache rapidement à Blythes, et c'est facile de la suivre dans son cheminement, dans ses pensées et, surtout, ses émotions intenses. Je pense que celle qui est la plus présente est sa solitude. Elle s'adresse à son ex-mari dans le livre, mais on a plutôt l'impression qu'elle s'adresse à elle-même, à une étape de sa vie qui est révolue et à une idée de la famille idyllique qui n'a jamais vraiment été.

Il y a beaucoup de détails qui peuvent sembler être insignifiants au premier abord, mais je pense que tous ces détails permettent de construire le personnage de Blythes. Le récit n’est pas nécessairement linéaire. Il y a plusieurs ellipses. C’est écrit du point de vue de Blythes et donc de la manière dont elle se remémore les choses sans nécessairement suivre un ordre préétabli. Un portrait familial se dresse tout au long du roman au moyen de flashbacks des souvenirs d’enfance de Blythes et de sa relation avec sa mère, Cecilia. Certains chapitres racontent la relation que Cecilia entretenait avec sa propre mère, Etta. Une souffrance semble se transmettre de mère en fille et on voit des choses se répéter de générations en générations, qui expliquent comment et pourquoi Blythes est devenue la femme qu’elle est aujourd’hui et comment ce bagage se transmet à nouveau à la génération suivante avec la fille de Blythes, Violet.

En conclusion, je recommande fortement cette lecture. Je l’ai lu en moins de 24h et c’est réussi pour Ashley Audrain pour un premier roman !

À QUI LE CONSEILLES-TU ? à des lecteurs adultes




_________________________________________________

"La seule connaissance authentique naît de l'amour universel. Lorsque nous aimons, nous souffrons de toutes les formes d'oppressions et de toutes les dictatures: et nous désirons lutter pour la liberté , pour la justice, et pour tous ce qui peut favoriser la dignité humaine" Antoni Tàpies, "La pratique de l'art"

Crédits pour l'avatar: indi


Dernière édition par Fauve le Lun 14 Juin - 16:14, édité 2 fois (Raison : CPG)
Revenir en haut Aller en bas
 

The Push

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Littérature noire / à suspense :: Romans policiers/thrillers/horreur-