Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les villes invisibles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ceres


Ceres


Genre : ♀ | Elle
Messages : 2002
Age : 32
Emploi/loisirs : Prêcher la bonne parole (c'est-à-dire harceler les gens au sujet de mes œuvres favorites)


Vos papiers SVP
Crédits: Adventice
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

Les villes invisibles _
MessageSujet: Les villes invisibles   Les villes invisibles EmptyVen 29 Avr - 16:16

Les villes invisibles
Italo Calvino


Les villes invisibles 71do5j10

informations
TITRE D'ORIGINE : Le città invisibili
DATE DE PARUTION : 1972 (VO) / 1974 (VF)
NOMBRE DE PAGES : 223
ÉDITION DE TON LIVRE : Folio
QUATRIÈME DE COUVERTURE : Les villes comme les rêves sont construites de désirs et de peurs, même si le fil de leur discours est secret, leurs règles absurdes, leurs perspectives trompeuses, et que chaque chose en cache une autre. - Moi, je n'ai ni désirs, ni peurs, déclara le Khan, et mes rêves sont composés soit par mon esprit soit par le hasard. - Les villes aussi se croient l'oeuvre de l'esprit ou du hasard, mais ni l'un ni l'autre ne suffisent pour faire tenir debout leurs murs".
À travers un dialogue imaginaire entre Marco Polo et l'empereur Kublai Khan, Italo Calvino nous offre un "dernier poème d'amour aux villes" et une subtile réflexion sur le langage, l'utopie et notre monde moderne.
Y A-T-IL UNE SUITE ? Non


Les villes invisibles 810
© aurélie

Ton avis
LE LIVRE EN UN MOT : Créatif
UNE CITATION : Marco Polo décrit un pont, pierre après pierre.
— Mais laquelle est la pierre qui soutient le point ? demande Kublai Khan.
— Le pont n’est pas soutenu par telle ou telle pierre, répond Marco, mais par la ligne de l’arc qu’à elles toutes elles forment.
Kublai Khan reste silencieux, il réfléchit. Puis il ajoute ;
— Pourquoi me parles-tu des pierres ? C’est l’arc seul qui m’intéresse.
Polo répond :
— Sans pierres il n’y a pas d’arc.

UNE NOTE SUR 10 : 9
TON AVIS : Les villes invisibles se présente comme une collection de courts textes, chacun décrivant une ville imaginaire. Chaque ville appartient à une catégorie, comme "les villes et la mémoire", "les villes et les échanges", "les villes et les gines", etc. Enfin, un dialogue entre l'explorateur Marco Polo et l'empereur Kublai Khan relie toutes ces villes, Marco Polo étant celui qui raconte l'existence de ces villes.

Les villes invisibles est un livre abouti en tout point. Quand on connaît un minimum l'auteur, ce n'est pas si étonnant que ça, mais je pense sincèrement que c'est un livre qui aura toujours quelque chose de neuf à apporter à chaque lecture.
On sent la maîtrise du texte, que ce soit dans sa forme ou son contenu. Même le nom de chaque ville a quelque chose à nous dire. Les catégories dont je parlais précédemment sont les bases des thèmes abordés dans le livre, mais chaque ville le fait d'une manière différente et possède différents niveaux de lecture.

Bref, Les villes invisibles brille par sa richesse et sa créativité. Je sais que cet avis est très court, mais honnêtement, je ne pense pas que c'est un livre qui peut être raconté : il doit être lu, ressenti, et pensé.
Personnellement, je l'ai lu au rythme d'une ville par jour avec mon compagnon, pour ensuite discuter ensemble au sujet de la ville quotidienne. Si vous connaissez quelqu'un qui serait intéressé pour lire ce livre en même temps que vous, je ne peux que vous conseiller de le lire de cette façon. Peut-être aurez-vous des interprétations différentes de chaque ville, peut-être pas, mais les discussions seront enrichissantes.
À QUI LE CONSEILLES-TU ? À quiconque voudrait lire un livre débordant d'imagination et incitant à la réflexion.




_________________________________________________

Les villes invisibles 210
Revenir en haut Aller en bas
 

Les villes invisibles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Littérature générale :: Littérature contemporaine/générale-