Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les Hauts de Hurle-Vent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité

Invité

avatar



MessageSujet: Re: Les Hauts de Hurle-Vent   Mer 25 Mai - 14:06

Une merveille de la littérature ! Bien sûr, il y a tous ces noms de personnages, de lieux... Mais pour la lectrice passionnée que je suis, il n'y avait somme toute rien d'extraordinaire à cela.
Il y a bien longtemps que je l'ai lu, et je ne saurais aussi bien que certains décrire tous les ressentis, mais j'ai adoré.


Dernière édition par Jacana le Jeu 7 Avr - 22:26, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar



MessageSujet: Re: Les Hauts de Hurle-Vent   Mer 25 Mai - 18:19

J'avoue que je n'ai que de maigres souvenirs de ce livre. Celui-là aussi, je dois le relire. ><


Dernière édition par Jacana le Jeu 7 Avr - 22:26, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Chouquette


avatar


Messages : 1756
Age : 24
Localisation : Ardèche
Emploi/loisirs : Etudiante en L3 Droit


Vos papiers SVP
Crédits: Chouquette
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Les Hauts de Hurle-Vent   Mer 25 Mai - 19:47

Maïwen a écrit:
Haha, je l'ai étudié en littérature comparée, l'année dernière ! Je l'ai beaucoup aimé... Il faut sans doute être fou pour avoir des idées pareilles, mais... ça donne un chef-d'œuvre. Incontournable. Ah, et puis j'aime les sadiques. C'est souvent les personnages les plus intéressants ! Very Happy

Je ne savais pas que tu l'avais lu tiens ! Very Happy
Mais je suis d'accord avec ce que tu dis... Faut être fou pour avoir des idées pareilles mais en même temps Heathcliff ne m'a jamais semblé tout à fait... Normal... xD


Dernière édition par Jacana le Jeu 7 Avr - 22:26, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://htpp://frozen-memories.1fr1.net
Invité

Invité

avatar



MessageSujet: Re: Les Hauts de Hurle-Vent   Dim 29 Mai - 22:18

C'est un livre que j'ai lu quand j'étais ado et j'en ai gardé un bon souvenir. Je me souviens aussi de l'avoir recommencé et abandonné  plusieurs reprises puis, une fois, je l'ai à nouveau repris et plus lâché jusqu'à la fin !


Dernière édition par Aurélie le Mer 11 Fév - 10:31, édité 1 fois (Raison : Correction par Aurélie)
Revenir en haut Aller en bas
letteratura


avatar


Messages : 56
Age : 22
Localisation : France
Emploi/loisirs : Lecture, Ecriture, Cinema, Télévision


Vos papiers SVP
Crédits:
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Les Hauts de Hurle-Vent   Mer 22 Juin - 22:25

La littérature classique par excellence, un chef d’œuvre exceptionnel qui n’existe nulle part ! J’ai vraiment adoré ce livre, il est mon coup de cœur classique, tant par l’intrigue que par l’écriture. Je me demande comment Emily Brontë a pu peindre toutes les facettes de l’homme alors qu’elle n’a vécu aucun de ses sentiments ! C’est une œuvre que tout le monde doit absolument lire immédiatement ! Au début, j’avais peur de commencer un classique par la crainte de ne pas aimer, mais je me suis pris au jeu tout de suite.

Commençons par l’intrigue, l’écrivaine nous a concocté une histoire de famille des plus intéressantes avec toutes les options, amour, haine, traitrise…et tant de sujets qui nous passionnent. Chacun de ses personnages est réaliste, ils ne sont ni le mal ni le bien, par exemple, Heathcliff est mal dans le fond mais on comprend qu’il était bon avant. Mais par la suite, il représente la haine à cause de son amour pour Catherine. J’ai adoré l’intrigue qui m’a emporté dans l’univers des landes, on vit avec eux pendant toute l’écriture. Cependant, n’oubliez pas soit d’acheter une édition avec un arbre généalogique soit de le faire vous-même car les personnages sont nombreux : mais plus l'histoire continue, moins il y a de personnages.

L’écriture est fondamentale dans un livre, même si l’intrigue est superbe, s’il n’y a pas une écriture qui nous aide à nous intégrer, le livre ne marche pas. Donc, dans ce roman, l’écriture est superbe, on ressent le talent même à travers la traduction, les beaux discours dignes du romantisme, du fantastique. J’ai accroché à cette écriture si belle qu’on ne trouve qu’ici, puisqu’elle n’a pu écrire qu’un roman, ce qui est dommage.

Le roman est vraiment un mélange de toutes les influences du moment, le romantisme anglais par les histoires d’amour différentes, du gothique par la situation de Catherine. Donc, dans ce livre, on retrouve tout à petite dose, donc à la fin, on un roman superbe qui mérite d’être lu.

Le personnage de Heathcliff est vraiment très intéressant dans le roman, car il condense tous les sentiments qui font l’humain, mais ses sentiments sont tirés à l’extrême, car quand il aime, il aime à la folie Catherine, mais quand il déteste, il est impitoyable, j’étais littéralement choqué de sa conduite envers ses victimes qu’il tue à petite dose. Il veut prendre sa revanche sur le monde, en le mettant en esclavage. Donc, j’ai vraiment aimé la profondeur du personnage et de ses sentiments.

La fin est vraiment exceptionnelle, car elle est vraiment inattendue, nous qui croyions une fin tout à fait différente, on a une fin qui explose tout. Je ne peux pas la raconter, mais je vous conseille de lire pour savoir ce que je qualifie d’exceptionnel. Bonne lecture à ceux qui veulent le lire !

Je pense que ce livre est mon COUP DE COEUR, comme tant d’autres blogueurs(euses) littéraires, je vous conseille de lire impérativement ce livre et aussi de l’aimer ! C’est sur vous allez l’aimer !

_________________________________________________

C'est une étrange prétention des hommes de vouloir que l'amour conduise quelque part.
Victor Hugo.


Dernière édition par Aurélie le Mer 11 Fév - 10:35, édité 1 fois (Raison : Correction par Aurélie)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://litteraire-en-herbe.blogspot.com/
Michiko


avatar


Messages : 4013
Age : 24
Localisation : Lille
Emploi/loisirs : Professeur des écoles / Jeux vidéos/de rôle/de plateau


Vos papiers SVP
Crédits: Google
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Les Hauts de Hurle-Vent   Ven 29 Juil - 14:44

Je ne suis pas fan de ce genre de roman mais sur le forum Mordus de lecture, on a décidé de le lire pour une lecture commune, un truc comme ça, j'en avais déjà entendu parler avant et il m'avait tentée. Au début, j'ai trouvé ça beaucoup trop long, j'avais envie d'arrêter, en effet, trop de noms, trop de lieux, et puis j'ai eu parfois du mal quand il y avait ces allers-retours entre le passé et le présent. Mais finalement, j'ai vu ça comme une enquête, on devait comprendre ce qu'il s'était passé, le pourquoi du comment.

J'ai d'ailleurs l'intention de relire le livre je reviendrai peut-être donner un avis plus détaillé.

_________________________________________________

[Correctrice]
Si vous voyez un [CPM] c'est que je suis passée par là wink

lis critique
Je lis, je critique


J'espère que tu passes un bon moment sur notre forum Invité et j'espère te voir ici très longtemps Smile
Bonne lecture.


Dernière édition par Aurélie le Mer 11 Fév - 10:36, édité 1 fois (Raison : Correction par Aurélie)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jelisjecritique.wordpress.com/
Bykiss


avatar


Messages : 175
Age : 28
Localisation : Belgique, Liège
Emploi/loisirs : Études de traduction/lire, dessiner, dormir, jouer, manger.


Vos papiers SVP
Crédits: Bykiss
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Les Hauts de Hurle-Vent   Ven 29 Juil - 15:01

Je suis à la moitié du roman. J'aime bien, mais à petites doses, car il n'est pas vraiment prenant, et les personnages m'énervent un peu.
Et puis dans ma version, avec l'arbre généalogique, j'ai déjà compris tout ce qui allait se passer, qui allait mourir, qui allait se marier avec qui, et comme on connaît déjà la fin dès le début, il n'y a pas trop de surprise.
Comme Michiko le dit, ça aurait pu être chouette de voir ce roman comme une enquête, mais là, j'ai déjà tous les indices...
Mais il me plaît quand même et je le finirai avec plaisir malgré cette petite déception.

_________________________________________________

Mon blog : http://charabistouilles.wordpress.com
Ma PàL
Mon suivi lecture


Dernière édition par Jacana le Jeu 7 Avr - 22:27, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://charabistouilles.wordpress.com
gummis


avatar


Messages : 26
Age : 33
Emploi/loisirs : Lecture, tricot


MessageSujet: Re: Les Hauts de Hurle-Vent   Sam 31 Déc - 17:49

J'ai dû le lire également au lycée et je n'en garde pas du tout un bon souvenir. Je ne me souviens plus de tous les livres à livre pour l'école mais celui-ci m'a marqué tellement cela a été dur d'arriver à la fin d'un livre pareil.
Il faut aimer le genre. De plus, au lycée, ils ne donnent vraiment pas des romans adaptés selon moi.

_________________________________________________

http://leslecturesdegummis.over-blog.com


Dernière édition par Aurélie le Mer 11 Fév - 10:36, édité 1 fois (Raison : Correction par Aurélie)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

avatar



MessageSujet: Re: Les Hauts de Hurle-Vent   Dim 29 Jan - 14:18

C'est toute pleine de bonne volonté que j'ai commencé Les Hauts de Hurlevent, un classique de la littérature anglaise. Après un début trop long à mon goût, j'ai finalement réussi à me plonger dans l'histoire. Et elle fut une belle découverte !

J'avoue qu'au début, j'ai vraiment eu peur. Je me disais que je n'allais pas pouvoir aller au bout. Mais je n'aime pas abandonner un livre. Alors je me suis accrochée. Pourquoi avoir eu peur ? Pour les descriptions très longues. Pour l'auteur qui s'accroche à ce qui sont, pour moi, de futiles détails. Pour ce manque cruel d'action et de rythme. Franchement, au départ, l'histoire n'est pas assez soutenue et on se reprend souvent à s'ennuyer. Le pire c'est que ce livre est dérangeant. Il nous pousse constamment à la concentration pour retrouver qui parle, de quoi et de qui. Un livre doit vous embarquer pour ne plus voir les pages qui défilent. Ici, nous en sommes à les compter pour savoir quand est la fin, ce qui n'est pas normal. Mais je vous rassure, tout ceci ne se passe que sur la première partie du livre, car après...

Furtivement et presque inconsciemment, les personnages commencent à s'imposer à nous, on finit inévitablement par leur attacher une importance. Pourtant, ils ont chacun un caractère plutôt trempé, avec de nombreux défauts. Mais cela les rend encore plus présents à nos yeux, et bien plus vrais que la plupart des héros habituels. Même les plus méchants de l'histoire ne le sont pas totalement, et nous arrivons à nous attacher à eux aussi.

L'auteur a vraiment un style particulier, que j'ai apprécié au fil des pages. Elle possède cette faculté à jouer avec nos sentiments. On dirait que l'auteur nous prend dans ses mains pour nous lancer, tels des dés. Pile, nous sommes heureux. Puis elle recommence. Face, nous sommes énervés. Cela n'en finit pas et nous sommes continuellement surpris par telles ou telles réactions. Elle possède également une vraie poésie dans sa plume. Certaines phrases des personnages nous laissent émerveillés, tant par la conviction qui y est mise que par la beauté et la justesse de chaque mot.

Je dois inévitablement vous parler de cette passion cruelle et dévorante entre Catherine et Heatcliff. Ce roman est plutôt sombre, certes, mais c'est cet amour qui en est la source. Il est fort, brûlant et passionnel. Il vous touche au plus profond de vous. En fait, ce roman est un condensé de sentiments forts. On passe de la haine à l'amour, de la vengeance à l'adoration. Nous sommes baladés, complètement perdus et contraints de connaitre le fin mot de l'histoire.

Je trouve vraiment dommage que ce début de roman soit si peu prenant. J'ai mis beaucoup de temps pour rentrer dans l'histoire et, sans cela, ce livre aurait pu être une vraie merveille. Je suis quand même heureuse d'avoir lu ce grand classique de la littérature et Emily Brontë est une grande auteur, possédant une plume magnifique.


Dernière édition par Aurélie le Mer 11 Fév - 10:40, édité 1 fois (Raison : Correction par Aurélie)
Revenir en haut Aller en bas
Perrine


avatar


Messages : 40
Age : 35
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Mère au foyer/auteure


MessageSujet: Re: Les Hauts de Hurle-Vent   Dim 29 Jan - 14:44

Il est dans ma PaL ! A la vue des commentaires ci-dessus, je pense que ça va pas me plaire mais bon ! On ne sait jamais !
Je vous dirai ça !


Dernière édition par Aurélie le Mer 11 Fév - 10:41, édité 1 fois (Raison : Correction par Aurélie)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laguerredeselements.blogspot.com/
Invité

Invité

avatar



MessageSujet: Re: Les Hauts de Hurle-Vent   Dim 29 Jan - 14:51

On a toujours des bonnes surprises avec ce genre de livre. J'ai eu très peur au début du livre et finalement, j'ai plutôt apprécié !  Smile


Dernière édition par Jacana le Jeu 7 Avr - 22:27, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
chtitepuce


avatar


Messages : 1525
Age : 28
Localisation : Essonne
Emploi/loisirs : BTS édition


Vos papiers SVP
Crédits:
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Les Hauts de Hurle-Vent   Mar 6 Mar - 11:24

Avis:

Les Hauts de Hurle-Vent a tout simplement été un coup de coeur. Je n’ai fait qu’aimer un peu plus ce roman au fil des pages.

D’abord un peu surprise par le début, et ce premier narrateur Mr Lockwood, je me suis vite engagée dans l’histoire et j’ai suivi avec avidité la vie tumultueuse de nos personnages.

Mr Lockwood est un jeune homme qui a quitté la ville pour profiter de la campagne à Thrushcross Grange, propriété de Mr Heathcliff. Lors des différentes rencontres avec ce dernier, Mr Lockwood est intrigué par ce personnage et par l’histoire qui l’entoure. Il passera une nuit à Hurle-Vent, dans une chambre « hantée », de là commence tout un questionnement. La seule personne à pouvoir lui répondre est Ellen, « Nelly » Deans, domestique à Thrushcross Grange.

Celle-ci nous emmène dans les tréfonds de l’histoire des Earnshaw et des Linton, où se place en maitre ce cher Heathcliff.

C’est compliqué de parler de l’histoire sans trop en dévoiler. Heathcliff est un jeune orphelin, adopté par le vieux Earnshaw lors d’un voyage, il a les cheveux noirs, les yeux noirs et la peau mate. L’entourage du vieux Earnshaw sera tantôt sceptique, tantôt intrigué par ce petit garçon, qui sera bien vite dénigré par certains.

Le vieux Earnshaw a deux enfants, Hindley qui vouera une haine féroce au jeune garçon et Catherine, un amour mortel.

En ouvrant ce roman, je pensais suivre l’histoire entre Heathcliff et Catherine, cette passion dévorante et cette haine qui les unit. En fait c’est un récit sur plusieurs générations que j’ai découvert, ce que j’ai apprécié d’autant plus.

Dés la première page, on nous expose un arbre généalogique, qui a ses points positifs comme négatifs. Pas mal de personnes ont trouvé dommage qu’on découvre sans surprise qui est marié avec qui. Pour ma part, ça ne m’a pas dérangée car ce qui m’intriguait surtout, c’était de suivre l’évolution des personnages et leur âge.

Au cours du roman, on se rend vite compte qu’Emily Brontë ne nous raconte pas la simple histoire de Heathcillf et Catherine, mais de deux familles qui s’aiment et se déchirent au fil des années. Le roman est très noir, il n’est question que de vengeance et de haine. Il y a peu de place pour l’amour, même celui que se porte Heathcliff et Catherine est entaché de noirceur. Elle nous dépeint des personnages aux caractères différents, tantôt attachants, tantôt antipathiques. Ce sont tous des personnages riches, de part leur sentiments, et leurs vies.

Nelly Deans est le personnage « guide » de l’histoire, c’est à travers elle que nous connaissons l’histoire. C’est la domestique de Catherine et elle la suivra partout. C’est une femme attachante, courageuse. Elle est aussi intelligente, elle essaie d’aider ses maîtres tant bien que mal, et reste toujours maître d’elle-même.

Je vais rester dans les personnages principaux pour éviter de divulguer trop d’informations. Chacun, à sa façon, m’a touchée ou m’a déplu, malgré tout on ne peut s’empêcher d’avoir une certaine compassion pour eux, de voir comment la vengeance d’un seul homme peut en gouverner plusieurs. Un par un ils ont mis Heathcliff à l’écart, et chacun en a payé le prix. Malheureusement, quand les parents sont partis, ce sont les enfants qui sont entraînés dans cette vengeance.

Catherine Earnshaw est une jeune femme, un peu trop capricieuse à mon goût. Sincèrement, je n’ai pas réussi à l’apprécier. Avec Heathcliff, ils joueront au jeu du chat et de la souris, je ne sais pas qui en souffrira le plus. Elle joue sur deux tableaux, ce qui finira par la perdre.

Les seules parties du roman où j’ai pu avoir un peu de compassion pour Heathcliff m'ont permis de connaitre son passé d’orphelin, voir qu’il a eu une vie difficile qui l’a mené à une haine vengeresse jusqu’à la fin. Il m’apparaissait touchant lorsqu’il parlait de Catherine de l’amour qu’il lui portait. Sinon, il faut bien avouer que ce n’est pas un personnage qu’on apprécie.

En fermant ce livre, j’ai eu un petit pincement au coeur, en quittant ce paysage magnifique,  et ces personnages riches en émotion. L’auteure a su retranscrire tout ce que l’homme pouvait faire de pire et de meilleur. Toutes ces émotions qui peuvent nous traverser au cours d’une vie. Il est impressionnant de voir comment on peut réussir avec les mots à décrire autant de sentiments, de caractères complexes.

C’est un roman que j’ai eu plaisir à découvrir, c’est bien dommage que ce soit le seul qu’elle ait pu écrire.

"Ma grande raison de vivre c’est lui. Si tout le reste périssait et que lui demeurât, je continuerais d’exister ; mais si tout le reste demeurait et que lui fût anéanti, l’univers me deviendrait complètement étranger, je n’aurais plus l’air d’en faire partie. Mon amour pour Linton est comme le feuillage dans les bois : le temps le transformera, je le sais bien, comme l’hiver transforme les arbres. Mon amour pour Heathcliff ressemble aux rochers immuables qui sont en dessous : source de peu de joie apparente, mais nécessaire. Nelly, je suis Heathcliff ! Il est toujours, toujours dans mon esprit ; non comme un plaisir pour moi-même, mais comme mon propre être"

_________________________________________________

Don't look at the years in your life, look at the life in your years.[Abraham Lincoln]




Dernière édition par Aurélie le Mer 11 Fév - 10:46, édité 1 fois (Raison : Correction par Aurélie)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.blog-de-puce.com
Enigma


avatar


Messages : 187
Age : 25
Localisation : Yvelines
Emploi/loisirs : Etudiante / lecture, danse, musée, ciné


Vos papiers SVP
Crédits: Enigma
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Les Hauts de Hurle-Vent   Jeu 17 Mai - 16:03

Acheté, toujours pas lu, faut que je m'y mette !  Smile

_________________________________________________

coeur Mon blog Littéraire coeur


Dernière édition par Jacana le Jeu 7 Avr - 22:27, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metamorphoselivresque.blogspot.fr/
DarthAruno


avatar


Messages : 5203
Age : 39
Localisation : Essonne (91)
Emploi/loisirs : Graphiste


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Les Hauts de Hurle-Vent   Jeu 7 Juin - 7:16

Hurlevent, ou Les Hauts de Hurlevents, est un roman classique de la littérature anglaise, écrit par Emily Brontë vers le milieu du XIXème siècle.

Ce roman, se déroulant quelque part dans la lande anglaise, bien loin de la ville, nous conte l’histoire de “Hurlevent”, une maison, et de deux générations de ses habitants.
L’histoire démarre avec l’arrivée de Mr Lockwood à Hurlevent, venant rendre visite à Mr Heathcliff, propriétaire de Thrushcross Grange, demeure des environs dont il est fraîchement locataire. C’est par ce biais que nous allons découvrir les inhospitaliers habitants de cette maison et découvrir leur tortionnaire en la personne de Mr Heathcliff lui-même, acariâtre personnage qui, déjà, a toute notre antipathie. C’est après sa deuxième visite que le récit décolle, car bloqué à Hurlevent à cause de la pluie, le maître de maison attire sa curiosité. C’est suite à cela que la gouvernante, Ellen Dean, va alors commencer à lui raconter l’histoire de ce très étrange Mr Heathcliff.

Et quelle histoire !
Difficile de résumer, tant ce récit est dense, mais il y est question d’amour, de haine et de vengeance, et pourtant bien loin de ce à quoi on pourrait s’attendre.
Les événements sont parfois très durs, à l’image de ce personnage étrange, habité par la haine, qui est ce Mr Heathcliff, détestable tyran que, pourtant, nous arrivons à comprendre, pour lequel nous avons parfois de la compassion et que, même, nous arrivons par moment à aimer.
Autour de lui, une galerie de personnages, issus des familles Earnshaw et Linton, sans oublier les gens de maison, qui forme un très étrange microcosme, étrange mais pourtant si réel, si vrai.

Mis à part le début et la fin du roman, où la scène nous apparait directement par les yeux du narrateur, le reste est en fait le récit des événements passés. En effet, c’est amené très rapidement par Mme Ellen Dean, qui raconte la saga de ces deux familles à Mr Lockwood, avant que ce dernier ne prenne le relais, en nous transmettant la suite de l’histoire que lui a contée la gouvernante. Ce choix est plutôt habile de la part de l’auteur car il lui permet de changer un peu de point de vue et de ne pas plomber le rythme du roman. Le rythme est d’ailleurs bien maîtrisé, sauf peut-être lorsqu’on arrive aux trois quarts du roman, avec toute la partie traitant du petit Linton, où on trouve tout de même le temps long, se demandant sans cesse quand est-ce que ça va finir… Fort heureusement, cela finit par passer.

L’écriture de l’auteur n’est pas très fluide, c’est parfois chargé et les tournures de phrases peuvent être déroutantes – il ne faut pas oublier que ce roman a presque deux siècles - mais c’est agréable à lire, très agréable à lire. Emily Brontë arrive parfaitement à nous immerger dans ce petit coin de l’Angleterre, dans cette saga de plusieurs décennies, sans pour autant recourir à d’interminables descriptions qui auraient sûrement desservi son roman. Là, nous arrivons parfaitement à nous situer dans l’histoire, tant dans le temps que dans l’espace, mais aussi vis à vis des personnages, tellement vrais.  

Pour ma part, "Hurlevent" est un très bon roman dont une des qualités principales, à mon sens, est d’être très loin du récit romanesque auquel ou aurait pu s’attendre.


Dernière édition par Aurélie le Mer 11 Fév - 10:50, édité 1 fois (Raison : Correction par Aurélie)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darth-aruno.perso.neuf.fr/darth_aruno-original/index.htm
Vesta


avatar


Messages : 75
Age : 20
Localisation : Au pays de nulle part
Emploi/loisirs : Lycéenne


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Les Hauts de Hurle-Vent   Dim 10 Fév - 19:30

Je viens de finir ce roman et j'ai choisi de le présenter dans le cadre d'un sujet sur l'amour impossible, et j'avoue que c'est un des plus beaux romans que j'ai lus, l'histoire est très belle, et Emily fait preuve d'une superbe imagination. J'ai vu l'adaptation cinématographique et on comprend un peu mieux l'histoire qui est quand même assez compliquée, avec les nombreux retours en arrière et les liens entre les personnages. Un roman à ne pas manquer  tout de même !

_________________________________________________

"Il faut toujours viser la lune, car même en cas d'échec, on atterrit dans les étoiles." Oscar Wilde

"S'aimer soi-même est le début d'une histoire d'amour qui durera toute une vie." Oscar Wilde




Dernière édition par Aurélie le Mer 11 Fév - 10:51, édité 1 fois (Raison : Correction par Aurélie)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elarinya


avatar


Messages : 263
Age : 22
Localisation : Sud de la France
Emploi/loisirs : Etudiante


Vos papiers SVP
Crédits:
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Les Hauts de Hurle-Vent   Ven 1 Mar - 12:59

Je l'ai enfin lu et je dois avouer que j'en ai été bouleversée. Il y a certes quelques longueurs mais dans la globalité c'est incroyablement touchant. Tous ces personnages qui se déchirent, on ne sait même plus lesquels sont les victimes, lesquels sont les bourreaux. Et le style, mon Dieu le style, c'est à tomber. J'ai maintenant très envie de le lire en VO pour lire le texte original. Emily Brontë est une grande décidément !

_________________________________________________


(Anciennement Kasia)


Dernière édition par Jacana le Jeu 7 Avr - 22:28, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-faute-a-rousseau.revolublog.com
Flyleaf


avatar


Messages : 9
Age : 24
Emploi/loisirs : Etudiante


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Les Hauts de Hurle-Vent   Jeu 18 Avr - 19:05

J'ai adoré détester Heathcliff et Catherine. ^^
Il y a quelque chose de sauvage en eux, d'animal. Et on se rend compte que seul l'amour qu'ils ont l'un pour l'autre est pur. Tout le reste est pourri jusqu'à la moelle. Ce sont deux êtres totalement égoïstes, des anti-héros par excellence.
Mais la passion entre eux, inaltérable avec le temps, est vraiment touchante.
Je ne crois pas au terme d'âme sœur, mais si je devais y croire et donner un exemple, je les citerais certainement.
Leur amour a résisté à un autre mariage, au rejet, et même à la mort. Mais pas totalement accompli à cause de leur fierté.

Au final, dans ce livre, on déteste les personnes pour qui l'on devrait avoir de la pitié. Et on adore les personnages détestables.


Dernière édition par Aurélie le Mer 11 Fév - 10:52, édité 1 fois (Raison : Correction par Aurélie)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wishy


avatar


Messages : 219
Age : 28
Localisation : La tête dans les nuages
Emploi/loisirs : Agente de sécurité


Vos papiers SVP
Crédits: www.thepicsees.com
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Les Hauts de Hurle-Vent   Lun 29 Aoû - 18:16




© aurélie

Ton avis
RÉSUMÉ PERSONNEL :
Un roman sur deux générations, avec comme point central un amour cruel : celui d'Heathcliff et de Catherine. Heathcliff, « adopté » par le père de Catherine, se verra relégué à son rang de bohémien, vaurien, moins-que-rien, lorsque ce dernier mourra. Et Catherine, de par son rang plus noble, ne pourra jamais rien espérer de plus que leurs jeux d'enfants...
De l'autre côté des Hauts de Hurlevent se trouve « La Grange », où vivent les Linton. Eux aussi sont de bon sang, et les parents ne voudront que pousser leurs enfants dans de bonnes dispositions.
Car, après tout, dans ce livre, seuls les adultes décident, et ils sont bien plus immatures parfois que les enfants même.

LE LIVRE EN UN MOT : Touchant.

UN CITATION :
« C’était au moins une louable ambition de sa part que de désirer d’être aussi accompli que Linton ; et il est probable que ce n’est pas simplement par ostentation qu’il s’était mis à l’étude. Vous l’aviez déjà fait rougir de son ignorance auparavant, j’en suis certaine ; il voulait y remédier et vous plaire. C’était faire preuve de très mauvaise éducation que de vous moquer de sa tentative imparfaite. Si vous aviez été élevée comme lui, auriez-vous été plus raffinée ? Enfant, il se montrait aussi vif et intelligent que vous ne l’avez jamais été ; et je suis choquée qu’on le méprise maintenant, parce que ce vil Heathcliff l’a traité aussi injustement. »

UNE NOTE SUR 10 : 10/10.

TON AVIS :
Tant de sentiments, tous si violents au possible ! Même l'amour est douloureux à sentir dans ce roman. Les uns et les autres s'aiment et se haïssent à tour de rôle, lorsque les sentiments ne sont pas si entrelacés qu'ils pervertissent les âmes... À douter, parfois, d'avoir affaire à des hommes plus qu'à des démons. Heathcliff, vous avez dit ?
Car au final, il s'agit bien du pilier central. D'un garçon qui avait l'air si bien parti on se retrouve avec un être d'une cruauté sans pareille. Et si parfois il est difficile de lui en vouloir, à plusieurs reprises on le désirerait mort depuis longtemps.

Autour naviguent Mrs Dean, Ellen, qui content l'histoire au nouveau locataire, Mr Lockwood. Et c'est là qu'au final se trouve l'un des personnages les plus humains face aux plus pédants et inutiles. Un simple spectateur, une souris.
Nous avons aussi Hindley, Isabelle, Edgar... tous, au final, aussi fragiles et ridicules les uns que les autres. Même si, dans ce roman, toutes les filles ont un point commun : un caractère beaucoup plus appuyé que les hommes.

Les enfants ont aussi une place importante, dans ce qu'ils ont de négligé et négligeable par leurs parents. Et on décide de leur vie tant et si bien que pour eux le destin n'est qu'un livre dont on a commencé par la fin.

Quand je parlais des sentiments, l'amour et la haine sont les plus présents, et au final révélateurs de ce que le livre veut apporter : le chaos des sentiments lorsque l'on aime à nos dépends.

Une chose est sûre, ce livre ne laisse pas indifférent : on l'aime, on le déteste, voire même il nous insupporte jusqu'à ce qu'on ne soit plus capable de tourner une page !

À QUI LE CONSEILLES-TU ? Dès l'adolescence.




_________________________________________________

PàL ♥️                            ★ Rapt de nuit, P. Macdonald ★                           Compos Perso


Dernière édition par L'erreur sociale le Lun 29 Aoû - 18:38, édité 1 fois (Raison : Corrigé par L'erreur sociale (Rumour spreadin' 'round/In that Texas town ♫))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreamwordsmagic.blogspot.fr/p/test-un.html
Babitty Lapina


avatar


Messages : 30
Age : 24
Emploi/loisirs : Blogueuse littéraire


Vos papiers SVP
Crédits:
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Les Hauts de Hurle-Vent   Sam 14 Oct - 17:43

J'ai entendu le plus grand bien de ce roman et ce fut une grosse déception. Il est très bien écrit, l'intrigue est très bien ficelée, tout est bien pensé. Cependant, je n'ai eu aucun intérêt pour ne serait-ce qu'un personnage. Ils auraient pu tous disparaître que cela m'aurait laissé indifférente ! J'ai besoin d'accrocher à ne serait-ce qu'un personnage et là ce n'était pas le cas. Même si je reconnais que c'est un grand roman, je n'ai ressentit aucune émotion en le lisant.

_________________________________________________

Je parle de littérature et de bibliophiles sur https://histoirenaturelledebibliophiles.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://histoirenaturelledebibliophiles.wordpress.com/
 

Les Hauts de Hurle-Vent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Littérature générale :: Romans classiques-